Un petit tour à vélo dans Utrecht

L’ordinaire en milieu urbain aux Pays-Bas peut sembler extraordinaire vu d’ici.
Voici la traduction de « Ride in Utrecht » publié le 19 janvier 2022 sur Bicycle Dutch.

Dans le billet de cette semaine, vous pouvez m’accompagner à Utrecht. J’ai utilisé mon vélo local, qui est stationné dans le plus grand parking à vélos du monde à la gare, pour me rendre dans le nord de la ville. J’ai fait ce trajet pour rendre visite à ma mère le jour de son anniversaire, la semaine dernière. J’ai choisi un itinéraire que je n’ai pas encore montré, mais qui passe par plusieurs endroits déjà présentés dans des billets précédents. Je renvoie à ceux-ci dans les légendes des captures. Comme il y a toujours beaucoup de questions sur la façon d’utiliser le support supérieur des racks à double-niveau, j’ai pris soin d’inclure une démonstration de la manœuvre dans cette vidéo. Malgré le temps maussade que nous avons connu jusqu’ici cet hiver, j’espère que vous apprécierez la balade !

Récupérer mon vélo du support supérieur n’est pas très difficile. Ces racks sont équipés de ressorts, ce qui permet de les soulever très facilement. Ce parking à vélos a fait l’objet de deux de mes billets. D’abord lorsque la première partie a été ouverte, puis lorsqu’il a été terminé, deux ans plus tard.
Cette rue au milieu d’un chantier depuis environ 2010 jusqu’à l’année dernière, où celui-ci a finalement été achevé. La rue peut être réaménagée maintenant, la zone à gauche de la rue doit encore être développée.
Vredenburg est la piste cyclable la plus fréquentée du pays, mais pas un matin de janvier en plein confinement. Cette vidéo a été filmée le vendredi 14 janvier à 10 h 45 du matin, alors que tous les magasins étaient fermés. Plus tard dans la nuit, il s’est avéré que c’était le dernier jour de la fermeture totale. Les magasins ont rouvert. Ce qui n’est pas le cas des restaurants, théâtres et musées.
Sur la surface pavée de la piste cyclable, vous pouvez voir qu’une flèche pointe vers le tout nouveau parking souterrain aménagé dans le bâtiment restauré des « Galeries Modernes » et ouvert en octobre dernier.
Potterstraat est une rue du centre ville qui a été élargie dans les années 1920. Cent ans plus tard, elle est réservée aux transports publics, à la marche et au vélo, et non à la circulation automobile privée. J’ai réalisé une vidéo sur cet axe du centre-ville en 2011.
Ce pont sur l’ancien fossé de la ville a été élargi en 1940, mais il est devenu trop large pour l’usage actuel. Seule la moitié du pont est maintenant utilisée pour la circulation. Le reste du pont est réservé aux piétons. J’ai filmé cet endroit en 2010.
Pour me rendre au nord du centre-ville, j’ai emprunté cette vélorue très réussie. Un axe principal pour les cyclistes, mais seulement une rue secondaire pour la circulation automobile. Le trafic motorisé utilise principalement une route parallèle.
Chaque personne sur cette capture a franchi un feu rouge. Lorsque c’est le cas, il y a quelque chose qui ne va pas dans la configuration des lieux. Les gens ont alors l’idée qu’ils attendent sans raison valable. En effet, il n’y avait pas un seul véhicule motorisé en approche à ce moment-là. Le feu au premier plan est relativement récent. Il se trouve au milieu du carrefour. Je utilise celui-ci depuis les années 1970 (quand j’étais élève). Il n’y avait pas de feu au milieu. On pouvait toujours traverser le carrefour en une seule fois. Il est clair que les gens n’apprécient pas ce feu supplémentaire et choisissent de les ignorer quand c’est possible.
Je n’ai pas l’habitude de prendre cette route, normalement je tourne à droite juste avant d’arriver ici. Mais lorsque je me suis approché de ce virage, j’ai vu au loin que cette partie avait été terminée récemment. J’ai décidé continuer tout droit sur cette nouvelle piste cyclable. Sur la droite, il y avait autrefois une zone d’entrepôts, aussi loin que je m’en souvienne. La zone a été réaménagée en logements. La piste cyclable à sens unique d’origine est devenue une piste bidirectionnelle. Il y en a une autre de l’autre côté de la rue.
Une autre rue que je n’emprunte pas souvent. Vous pouvez voir ici qu’à un moment donné, la piste cyclable était plus étroite. Les marquages au niveau de l’intersection n’ont pas été modifiés après l’élargissement de la piste. Ils sont maintenant mal positionnés. Le cheminement devrait être continu un jour. Peut-être lorsque la rue sera requalifiée.
C’est une rue que j’emprunte souvent. Elle a été conçue dans les années 1960, mais requalifiée au cours de ce siècle. J’ai documenté ce changement dans un billet en 2013.

La carte du trajet. Je mentionne le nom des rues dans la vidéo.

La vidéo de la semaine.

Dans le tweet suivant, je montre comme je dépose et reprends mon vélo sur le support supérieur de ce rack à double-niveau :

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. MAB dit :

    à chaque article ou vidéo sur les Pays-Bas, je n’ose plus lire, tellement je suis jalouse 🙂 « extraordinaire », c’est bien le mot !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :