Un labyrinthe au carrefour

À son corps défendant, Cornelius Castoriadis – qui n’a sans doute jamais écrit sur le vélo − m’a inspiré le titre de ce billet. J’imagine qu’on cherchera en vain dans sa grande oeuvre intitulée Les carrefours du labyrinthe des considérations sur la problématique de la mobilité urbaine. Mais toute personne qui se déplace à vélo en dehors de sa zone de circulation habituelle se trouve toujours confronté tôt ou tard au sentiment de ne pas savoir où diriger ses roues – comme l’impression de se retrouver dans un labyrinthe. Lire la suite