Rue Royale de Noël

Avant les inévitables vœux de fin d’année, et alors que la fête de Noël s’achève, dernier billet de l’année 2017 en forme de presque hommage à la mise en lumière de notre chère cité en son axe royal créé au 18e siècle. Vous vous en souvenez peut-être : à la fin de l’été, Jeanne était allée faire un tour du chantier en cours d’achèvement rue Royale. À la bonne nouvelle de la suppression des pavés s’ajoutaient de légitimes interrogations cyclologiques Lire la suite

À la découverte du mail boulevard Alexandre Martin

Le service des archives municipales et communautaires d’Orléans accomplit un beau travail de communication au travers notamment d’un site web qui propose des expositions virtuelles sur l’histoire de la ville (ainsi qu’une Encyclo au contenu fort riche). Une de ces expositions est consacrée aux mails et s’intitule « des remparts aux boulevards ». Si ce n’est la vitesse autorisée, « des remparts aux autoroutes urbaines » aurait pu convenir au vu de ce à quoi ressemblent lesdits boulevards : du deux fois trois voies de circulation en section courante. Pourquoi s’intéresser en particulier au boulevard Alexandre Martin alors ? Parce qu’une petite voix a suggéré à Jeanne de tester à vélo le trajet de la gare au centre des congrés en mode aller/retour. Lire la suite

Un labyrinthe au carrefour

À son corps défendant, Cornelius Castoriadis – qui n’a sans doute jamais écrit sur le vélo − m’a inspiré le titre de ce billet. J’imagine qu’on cherchera en vain dans sa grande oeuvre intitulée Les carrefours du labyrinthe des considérations sur la problématique de la mobilité urbaine. Mais toute personne qui se déplace à vélo en dehors de sa zone de circulation habituelle se trouve toujours confronté tôt ou tard au sentiment de ne pas savoir où diriger ses roues – comme l’impression de se retrouver dans un labyrinthe. Lire la suite

Pré-inauguration du carrefour Châteaudun / Coligny

C’est bientôt l’hiver. Et plus que le calendrier, c’est la température en sérieuse baisse qui nous incite à passer en mode « vélo d’hiver » comme disent nos cousins québécois. Mais c’est aussi prochainement l’achèvement du long chantier de voirie qui a contrarié la circulation aux alentours de la cité administrative Coligny. Avant Noël, promis-juré, le carrefour qui fait se rejoindre la rue du faubourg Bannier et les boulevards de Québec et Châteaudun sera intégralement ré-ouvert à la circulation. Et comme il y a du nouveau en matière d’aménagement cyclable, Jeanne est allée pré-inaugurer le chantier sous le soleil de midi (à l’heure d’hiver).

Lire la suite

Au bonheur de l’angle droit

Le trottoir cyclable a la cote un peu partout en France. Par la magie de pochoirs, plus ou moins habilement disposés, surgissent des infrastructures cyclables à moindre coût (financier mais surtout politique). Et tant pis pour les conflits d’usages avec les piétons et le renforcement chez les conducteurs d’engins motorisés du sentiment que le vélo n’est pas un véhicule comme les autres. En juin dernier, Vélorution Orléans a publié une tribune qui fait bien le point sur le sujet.

Lire la suite

C’est presque royal

Depuis février, la rue Royale fait l’objet d’une opération de rénovation (vous pouvez découvrir l’histoire de cet axe nord-sud sur ce site perso et lire l’argumentaire des autorités sous le titre « lifting royal »). Et en cette fin d’été, alors que les travaux touchent presque à leur fin, il était tentant d’aller y voir de plus près.

Lire la suite

Travaux d’été chagrin de rentrée

Il y a du nouveau du côté de l’église saint Paterne, sur le boulevard de Verdun, dans le centre d’Orléans. Il y a deux semaines, JP en avait déjà touché un mot en évoquant – avec un sens de la formule qui n’appartient qu’à lui – ces « 200m qui vont de nulle-part à pas très loin ». Car en effet, au début de l’été, le gestionnaire de voirie orléanais a entrepris de matérialiser une piste cyclable là où se trouvait auparavant un « trottoir partagé ». Lire la suite

Sas unique

Le sas vélo fait partie des aménagements qui rendent la voirie davantage cyclamicale. À l’instar des bandes et pistes cyclables, il a comme première vertu de dédier spécifiquement aux vélos une partie de l’espace public. Cet aménagement va toutefois un peu plus loin puisqu’il positionne les vélos devant les autos et non plus simplement à côté. Lire la suite

Il y a un loup rue Landreloup

Le 27 juin dernier, Jeanne a assisté à l’assemblée générale du quartier Dunois-Madeleine organisée au gymnase Amarger, rue Basse d’Ingré. La salle était aux trois-quarts remplie. Et d’ailleurs à l’extérieur, devant le gymnase, il n’y avait pas assez d’arceaux pour garer les vélos. Bon ou mauvais présage ? Lire la suite