Un trajet sous la neige à Utrecht

La neige qui tombe c’est toujours une fête. Mark Wagenbuur n’a pas voulu rater ça et nous en fait profiter – à vélo bien sûr.
Voici la traduction de « A ride in the snow » publié le 27 janvier 2021 sur Bicycle Dutch.

Samedi 16 janvier dernier, un léger saupoudrage de neige a mis fin à une très longue période sans neige aux Pays-Bas. Il n’avait pas neigé à De Bilt (où se trouve l’institut royal météorologique des Pays-Bas) depuis le 1er février 2019. Plus de 700 jours sans neige, c’est un nouveau record. Il y avait eu un tout petit peu de neige à Bois-le-Duc le matin du 26 février 2020, et je m’étais assuré de filmer ça, mais cela ne rentrait pas en ligne de compte pour le record officiel qui est mesuré près d’Utrecht. Donc, quand il a recommencé à neiger à Utrecht, j’ai voulu filmer l’événement. La neige n’a commencé à tomber qu’après la tombée de la nuit, alors ce sera une balade sous les flocons dans l’obscurité.

Nous voici sur Gambiadreef. Date des années 60 et était deux fois plus large à l’époque. L’axe a été coupé en deux et le parking de droite a remplacé la moitié de la route. Pour une rue résidentielle à 30 km/h, elle est assez large et l’espace est partagé. Il semble que la rue ait été salée, mais la neige ne cessait de tomber, la chaussée n’était pas entièrement dégagée.

J’ai commencé à rouler dans le quartier qui a été apaisé il y a quelques années. J’ai pris un itinéraire depuis Overvecht, dans le nord de la ville, jusqu’à la gare centrale. J’ai roulé sur Carnegiedreef, que j’avais montré au printemps et sur Troelstralaan, l’une des plus récentes vélorues d’Utrecht qui déjà montrée sur mon blog. Ensuite, j’ai rejoint le centre historique de la ville et l’axe cyclable la plus fréquenté des Pays-Bas – moins fréquenté en l’occurrence. J’ai ensuite traversé le quartier avec des travaux routiers sur Smakkelaarskade. (C’est un nouveau nom pour cette partie de Smakkelaarsveld. Avec tous les nouveaux bâtiments prévus à cet endroit, de nouvelles rues s’y développeront avec des logements qui auront besoin de leur propre adresse, d’où ce nouveau nom et aussi Smakkelaarshoek. Cela signifie qu’en plus du « domaine du chargeur de fret » d’origine, nous avons maintenant un « quai du chargeur de fret » et un « coin du chargeur de fret » respectivement). Enfin, je suis arrivé au parking à vélos de la « Stationsplein » (place de la gare), le plus grand du monde, où se trouve mon vélo d’Utrecht et que je vous ai déjà montré.

La stabilisation de ma caméra ne fonctionne évidemment pas très bien dans le noir. C’était la première fois que j’utilisais les réglages « basse lumière ». J’ai peut-être appuyé sur un mauvais bouton, ce qui a affecté les capacités de stabilisation, mais comme l’image devient soudainement très lisse dans le parking bien éclairé, c’est peut-être tout simplement ce que peut faire de mieux l’appareil dans ces conditions de faible luminosité. Désolé pour le trajet cahoteux. J’espère que vous trouverez toujours cette vidéo agréable !

Cette traversée à Carnegiedreef est considérée comme dangereuse par les habitants. Dans la neige, la voiture de gauche m’a cédé la priorité comme il se doit. La neige ralentit les conducteurs et on sait que plus les conducteurs de voitures sont lents, plus ils sont enclins à s’arrêter pour laisser les autres passer en premier (le point de basculement se situe entre 30 et 40km/h)
Les pistes cyclables d’Utrecht n’avaient pas vraiment été déneigées. On savait que la neige allait fondre pendant la nuit et le lendemain matin. Peut-être que la ville pensait que cela ne valait pas la peine, je ne sais pas vraiment.
J’ai passé quelques carrefours à feu, mais je n’ai pas eu à m’arrêter sur beaucoup d’entre eux et ce n’était jamais vraiment long. Manifestement les feux détectaient à ma présence, même si Utrecht ne fait appel « qu’à » des boucles (avancées) de détection.
Il est clair, d’après la façon dont la neige a été « chassée » ici, que de nombreuses voitures utilisent cette vélorue. Mais au moment où je l’ai empruntée, il y avait plus de gens à vélo que de voitures, ce qui est normal dans une vélorue.
Un beau rappel que nous sommes aux Pays-Bas : l’un des deux derniers moulins à vent d’Utrecht au loin.
Dans le centre ville, j’ai roulé sur Oudegracht. Comme elle est en pente latérale (vers le canal à gauche), c’était la partie la plus difficile du parcours pour rester en selle. Les virages étaient particulièrement difficiles ici.
L’intersection Oudegracht / Lange Viestraat. Pour mon virage à droite ici, (très serré !) j’ai bien mis les pieds par terre, pour ne pas tomber.
Vredenburg. Cet axe cyclable très fréquenté semble avoir été déneigé. Même dans de telles conditions météorologiques, les gens sont assez courageux pour partager un vélo !
Anciennement Smakkelaarsveld, aujourd’hui Smakkelaarskade, est en chantier depuis environ 2007. J’ai ajouté tous les noms des rues que j’ai empruntées sur ce parcours pour ceux qui veulent les consulter (voir aussi la carte ci-dessous). Les derniers travaux viennent de commencer ici, mais il faudra encore quelques années avant que tout soit terminé. L’itinéraire cyclable à cet endroit était différent à chaque fois que je me suis rendu à Utrecht depuis le début de la pandémie…
La rue d’accès à la gare et au parking à vélos vont enfin être terminés. Les barrières à gauche et à droite entourent les endroits où des arbres seront plantés.
Le parking à vélos est bien éclairé, de jour comme de nuit. Mais la nuit, vous pouvez voir qu’il fait sombre dehors aux endroits où la lumière du jour entre pendant la journée. Cela donne un sentiment de connexion avec le monde extérieur que les gens perçoivent comme confortable. Ils se sentent plus en sécurité grâce à cela.

La carte de ce trajet de 4,5 km :

La vidéo de ce trajet :

Les Néerlandais sont loin d’être les seuls à continuer à faire du vélo dans la neige. À Londres, il est également tombé un peu de poudreuse cette semaine :

J’ai décrit comment les Finlandais continuent à faire du vélo dans leurs conditions hivernales beaucoup plus sévères l’année dernière. Voir aussi la vidéo de Not Just Bikes sur la pratique du vélo sur la neige en Finlande par rapport à d’autres pays (dont le Canada).

Les habitants d’Utrecht ont vraiment apprécié de voir leur ville dans la neige après en avoir été privés si longtemps :

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 8 février 2021

    […] la neige ! Mark Wagenbuur a récemment eu l’occasion de rouler sur la neige à Utrecht mais présentement il le fait dans des conditions plus extrêmes.Voici la traduction de « Snow […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :