Projet cyclable sur les mails orléanais : état des lieux

La cyclabilité des mails orléanais a déjà été testée sur ce blog du côté du boulevard Alexandre Martin. Cependant côté ouest, au-delà de la place Gambetta – là où le stationnement en surface a fait place à un parking souterrain et où les espaces verts centraux essaient de faire oublier les 45000 véhicules qui empruntent quotidiennement la 2×3 voies – rien n’existe pour les personnes qui se déplacent à vélo. Or les lecteurs du quotidien local ont appris fin mai qu’un projet d’aménagement cyclable avait dépassé le stade des études et qu’un calendrier de mise en oeuvre avait été arrêté pour permettre notamment aux cyclistes d’emprunter le boulevard Jean Jaurès jusqu’aux quais de Loire (et inversement). Le sujet étant d’importance, il a fait la une.

FdV_LaRep_Une

La République du Centre du jeudi 31 mai.

L’article qui détaille le projet municipal s’intitule “Des pistes cyclables seront créées cet été sur les mails Rocheplatte et Jaurès à Orléans”. Si tel était bien le cas, le titre de une serait justifié et les personnes qui se déplacent à vélo pourraient à bon droit se sentir priorisés. Hélas, la description du projet a vite fait de doucher l’enthousiasme qui aurait pu commencer à chatouiller le coeur musclé des pédaleurs et pédaleuses de l’Orléanais. JP en a déjà touché deux mots désabusés sur son blog. Jeanne vous propose à son tour d’aller voir sur place.

Vue d’ensemble

Dans l’article de La Rép’ il y a un plan qui fait la part belle à la ligne continue. Au vu de la description des aménagements projetés, le pointillé – au moins sur une partie du parcours – est de rigueur. Car contrairement à ce qu’on y lit, le boulevard Rocheplatte ne sera pas traité autrement que par la très discutable politique du pochoir.

ProjetMails

Sur le mail vers la Loire

Le plus curieux est le point de départ choisi pour matérialiser l’itinéraire. En effet, les rues Xaintrailles et Lahire sont en sens unique depuis le boulevard.

JaurèsXaintraillesLahire

Rues Xaintrailles et Lahire : aucun DSC pour les remonter à vélo afin de rejoindre le mail.

La mairie précise :

Pour l’instant, le tronçon de la gare jusqu’à la rue Xaintrailles est encore à l’étude, en raison de la présence de l’arrêt de bus le long de la médiathèque

Comme la vidéo le montre, des arrêts de bus sont présents tout le long du boulevard jusqu’aux quais. Et quand bien même, sans aller jusqu’à la gare, il suffirait de commencer le parcours au débouché de la rue Chanzy – équipée d’un large double-sens cyclable – ou de sa voisine celle du commandant Arago dont le sens unique conduit au boulevard. C’est-à-dire juste après l’arrêt médiathèque1.

RocheplatteChanzy

Deux accès possibles au mail : la rue Chanzy au premier plan et la rue du commandant Arago juste à côté.

Sur la section rue de Xaintrailles, faubourg Saint-Jean, l’enrobé sera repris, puis un marquage au sol matérialisé.

De simples pictos vélos ? On voit mal comment matérialiser une bande cyclable dans l’unique voie qui mène à l’intersection avec la rue du faubourg Saint-Jean :

JaurèsStJean

Imaginez un(e) cycliste à droite de la voiture et gardez en tête que des bus passent par là.

Poursuivons :

du faubourg Saint-Jean jusqu’au faubourg Madeleine, les voies de circulation seront recalibrées pour créer une bande cyclable sur la chaussée.

Là au moins les intentions sont claires mais reste non précisée la largeur réelle de ladite bande.

Pour rejoindre les quais, les cyclistes prendront ensuite la contre-allée après l’immeuble Groupama : “Un abaissement complet de l’accès et de la sortie de cette voie pour que les vélos l’empruntent sans difficulté sera aménagé”, précise la mairie.

Bonne idée de penser seuil zéro.

Et au bout du bout :

les vélos prendront le trottoir partagé pour rejoindre le passage piétons du quai Saint-Laurent.

Demander aux cyclistes de rouler sur un passage piéton c’est comme demander aux automobilistes de rouler sur le trottoir. Bref… ce “trottoir partagé” a déjà été réalisé et on pressent que la sucette publicitaire servira de funeste paravent comme boulevard Guy-Marie Riobé. Et à moins que la séquence des feux du carrefour ne soit reprise, il faudra prendre son mal en patience pour rejoindre le quai en face car la traversée s’effectue en trois fois.

JaurèsTrottoir1

Devinette : combien de vélos peuvent tenir sur un îlot piétonnier ?

JaurèsTrottoir2

La bande claire n’est pas dans l’axe de la contre-allée (en arrière plan, à droite).

En vidéo

Depuis la Loire par la rue Creuse

Depuis les quais, les cyclistes emprunteront la rue Creuse, qui sera mise en double sens cyclable de l’hôtel Mercure à la rue Croix-de-Bois.

Mais pourquoi ne pas avoir aligné les pictos de traversée avec la rue ?

rueCreuse1

Vers les quais depuis l’extrêmité de la rue Creuse.

Poursuivons :

[Sur la rue Croix de bois] jusqu’à la rue Porte-Madeleine, une bande cyclable sera créée sur la chaussée. Les voies de circulation seront donc recalibrées.

Y a-t-il assez de place pour conserver deux voies de circulation en plus d’une bande cyclable sur cette portion du boulevard Jaurès ?

La question ne se pose plus un peu plus loin sur le mail :

de la rue de la Porte-Saint-Jean jusqu’à la rue Bannier, la bande sera marquée par des pictogrammes et des flèches. “Le dimensionnement de la chaussée entre la rue Porte-Saint-Jean et la rue Bannier laisse peu de choix dans la représentativité du cheminement cyclable”, précise la mairie.

JaurèsPorteStJean1

Au-delà du carrefour commence le boulevard Rocheplatte.

JaurèsPorteStJean2

Nombre de voies de circulation indéterminé… mais pas de place pour un cheminement cyclable ?

Avec cette fin de cheminement cyclable qui n’en est plus un2, il est clair qu’il s’agit de ne surtout pas contrarier la circulation automobile quand bien même le gros du flux motorisé passe très probablement par la 2×2 voies au-dessus de la trémie Jaurès.

En vidéo

Moralité

Sur les mails orléanais c’est parfois sur la chaussée, comme dans ce projet, parfois en site propre comme boulevard Saint-Euverte, et parfois sur le trottoir comme boulevard de Verdun. Si les vélos avancent sur deux roues, les élus et les aménageurs, quant à eux, ne savent toujours pas sur quel pied danser en matière d’aménagement cyclable. Or continuité et lisibilité vont de pair.

Notes

  1. Interpelé à ce sujet en assemblée générale de quartier, et après avoir laissé l’adjoint Jean-Luc Poisson répondre de façon un peu convenue, Olivier Carré a tenu à préciser que cette suggestion était “de bon sens”.
  2. Une bande cyclable – qui a une définition réglementaire précise – ne peut pas être matérialisée par des pictogrammes et des flèches comme l’écrit la journaliste. À moins de vouloir reproduire une mise en situation dangereuse comme sur le pont George V !

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. janpeire dit :

    Merci du reportage.
    En revenant de l’épicerie, j’avais entre-aperçu la bande marron, j’avais un doute mais il n’est plus guère permis, le film va dans ce sens. Nous aurons donc un équipement dans la lignée de St Paterne.
    Avec ceci, le vélotruc© empruntait sans problème les sens interdits (au moins parc des sports) afin de légitimer l’idée que « les cyclistes ne respectent rien ». Ce soir un bagnoliste usait de son klaxon car je ne circulais pas sur le trottoir (E. Vignat).
    Orléans n’aime pas le vélo.

    JPB

    • Jeanne à vélo dit :

      J’étais surpris en descendant vers les quais de tomber sur ce truc tout neuf.

      Hier soir à l’assemblée générale de quartier, un vieux (mais ils étaient très nombreux et nombreuses dans l’assistance) a tenu à dire tout le mal qu’il pensait du comportement des cyclistes “qui roulent sur les trottoirs” (et dont l’un, une fois, avait eu un comportement agressif). Il y a eu des murmures d’approbation dans la salle. Alors trottoir ou pas trottoir élus et aménageurs ? J’te jure…

  2. V-LO dit :

    Merci pour ce billet.
    Moi aussi j’attendais beaucoup des annonces municipales concernant ces aménagements à venir, et puis finalement… des picto sur une 2×3 voire 4 voies… sérieusement ? Aussi efficace que créer des bandes cyclables sur l’A10.
    Faire un peu de place aux vélos mais sans aucun aménagement sérieux visant à réduire la vitesse des automobilistes qui arrivent depuis la trémie à pleine allure et grillent les feux au nez et à la barbe des piétons… ? Mouai…

    Ma crainte : https://www.larep.fr/beaulieu-sur-loire/faits-divers/2018/06/19/un-jeune-cycliste-heliporte-apres-un-accident-a-beaulieu-sur-loire-ce-mardi-matin_12892951.html

  3. lucie cluzan dit :

    Ce matin j’ai remarqué que ça y est, les panneaux et le marquage au sol sont terminés dans cette zone. Par contre, j’ai quand même une réserve, techniquement il faut que le vélo monte sur le trottoir dans ces nouveaux contresens autorisés, tellement les rues sont étroites. Et par endroit, des potelets (par dizaines) ont été placés là. Je ne sais pas pourquoi dans la mesure où aucun véhicule ne se gare sur les trottoirs.
    Je vous dirais au quotidien, j’habite exactement là.

  4. REGUIGNE REGIS , dit :

    La remontée de la rue creuse en contresens cyclable … vous avez dit cyclable ? Folie, “provoc” ? Se faire écraser par véhicule, même petit camion sortant de la rue du canon, non, merci !

  1. 1 septembre 2018

    […] en a même donné, et mis à jour, une vision animée ici sur son blog […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :