Aller de Nijmegen à Arnhem par la véloroute express F325

Opéré du cœur le 14 mars dernier, Mark Wagenbuur continue d’exploiter un matériau accumulé précédemment. Ça roule !
Voici la traduction de « Ride Nijmegen – Arnhem on the F325 » publié le 20 avril 2022 sur Bicycle Dutch.

Cette semaine, je vous propose un trajet sur la véloroute express F325 de Nimègue à Arnhem, que j’ai filmé en décembre 2021. J’ai déjà montré cet itinéraire, d’abord en 2015, lorsque il a été ouvert, puis en 2018, lorsque j’ai montré qu’un nouveau passage souterrain avait raccourci le parcours.

La F325 à Nijmegen-Lent, ici au niveau de la « passerelle verte ». Cette partie de Nimègue est encore en chantier.

Aujourd’hui encore, il y a beaucoup d’activités de construction dans le nord de Nimègue. En effet, la partie de la ville située au nord de la rivière est en plein chantier et la route a été achevée en premier.

Encore des activités de construction dans l’extrême nord de Nijmegen. C’était un peu désagréable avec la terre et les gros véhicules. Cette partie de la route est fermée du 25 avril au 6 mai 2022 afin de pouvoir terminer les travaux. Naturellement, il y a une déviation.

J’ai capturé certaines des activités de construction lorsque j’ai filmé cette balade. À l’époque, les travaux étaient un peu gênants et la sécurité était un peu compromise, mais le chemin était toujours ouvert. Aujourd’hui, la construction des maisons a atteint un stade tel que l’ensemble du parcours doit être fermé. Du 25 avril au 6 mai il est prévu une déviation autour du chantier (et du 2 mai au 25 mai il est aussi fermé à un autre endroit).

J’ai croisé cette jeune femme juste au nord de Nimègue et je ne pensais pas la revoir…
Mais elle était là, presque 5 minutes plus tard ! Elle avait pris un chemin plus court que la véloroute qui traverse le village de Ressen. Ce qui m’a laissé pantois.

La déviation conduit les gens à Bemmel d’une manière différente. À Bemmel, il y a un changement majeur dans l’itinéraire. La priorité à un croisement a été modifiée. À l’origine, les cyclistes avaient la priorité à cet endroit, mais cette conception a suscité une forte opposition et l’intersection a été modifiée. Les automobilistes ont à nouveau la priorité. Je peux comprendre pourquoi, je n’aimais pas du tout cette intersection en 2015. Comme les automobilistes ne pouvaient pas voir à l’avance quelle direction un cycliste allait prendre, ils étaient surpris par les gens qui traversaient ici. L’itinéraire dans le village voisin de Ressen est également un peu gênant. L’itinéraire est détourné autour du village alors qu’il y aurait un itinéraire plus court pour le traverser. Cela devient évident dans la vidéo. Je croise une jeune femme avant d’arriver à Ressen à 13min52sec dans la vidéo. À ma grande surprise, je dois ensuite lui donner la priorité alors qu’elle est déjà sur la route principale vers Bemmel, presque cinq minutes plus tard ! Lorsque j’ai mesuré le trajet qu’elle a dû emprunter, il s’est avéré être plus court de 158 mètres. Il est assez étrange que la principale piste cyclable traversant le village soit plus longue qu’un autre itinéraire que l’on peut emprunter.

L’itinéraire le plus court à travers Ressen. 358 m contre les 516 m de l’itinéraire officiel.
À ce carrefour de Bemmel (à gauche), la priorité est laissée aux automobilistes. Ce n’est pas parfait pour une véloroute, mais je comprends que cela puisse être plus adapté à cet endroit. Les personnes qui traversent la route doivent maintenant attendre une pause dans la circulation.
En 2015, les automobilistes devaient céder la priorité aux cyclistes qui (du point de vue des automobilistes) surgissaient « soudainement » devant eux. Ce n’était pas non plus une situation idéale.

À la fin de l’itinéraire, à Arnhem, la F325 se divise en deux variantes. En 2015, j’ai pris l’itinéraire qui traverse le centre. Cette fois, j’ai pris l’itinéraire le plus court vers la gare. Il est intéressant de noter que les deux trajets ont duré environ 51 minutes, mais c’est peut-être parce que j’ai pédalé un peu plus lentement cette fois-ci, en raison de mon problème cardiaque. C’était aussi la raison pour laquelle j’ai rendu le vélo de location OV-Fiets à Arnhem, car j’ai remarqué que ce n’était pas une bonne idée de retourner à Nijmegen ce jour-là, où j’avais loué le vélo. Cela coûte 10 € de plus, mais ce jour-là je devais écouter mon corps. Heureusement, mon problème cardiaque a été pris en charge par l’opération. Tout se passe parfaitement bien et je pourrai à nouveau faire du vélo dans quelques jours. Je suis impatient !

À Arnhem, j’ai pris l’itinéraire alternatif qui mène directement à la gare centrale. Il s’agit d’un axe pénétrant vers la ville, avec une voie réservée aux trolleybus. Arnhem est la seule ville néerlandaise à en posséder.
Le trajet de Nijmegen à Arnhem sur la véloroute express F325.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 23 avril 2022

    […] plutôt cette façon que chacun⋅ne a de se mouvoir dans l’espace, un peu à l’image de la micro-aventure arrivée à Mark Wagenbuur et relatée ici (>fr […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :