Place aux tulipes !

Celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire économique connaissent l’épisode de tulipomanie qui a frappé les Provinces-Unies au début de l’année 1637. C’est de manière beaucoup plus détendue que Mark Wagenbuur célèbre à sa façon cette fleur multicolore.
Voici la traduction de « It’s time for tulips! » publié le 28 avril 2021 sur Bicycle Dutch.

Hier, les Néerlandais ont célébré leur fête nationale, le jour du Roi. Normalement, c’est un jour à célébrer en sortant, en se réunissant et en buvant un verre. En transformant le pays en un grand « vide-grenier » et en s’habillant en orange. Pour la deuxième année consécutive, cela a été impossible en raison de la pandémie. Une fois encore, aucun grand événement n’a été organisé et les gens ont été invités à rester chez eux. L’année dernière, les rues étaient désertes, mais après plus d’un an de restrictions, trop de gens se sont rendus dans les parcs pour se rassembler en grands groupes. Apparemment, les gens ont du mal à suivre les règles. Nous ne pouvons qu’espérer qu’ils se sont amusés et n’ont pas fait trop de dégâts. À cette époque de l’année, c’est aussi la saison des tulipes. J’ai décidé de combiner ce symbole national des Néerlandais avec cette autre activité qui leur est si chère : le vélo. J’ai pris le train pour la Hollande méridionale et j’ai loué un OV-Fiets à la gare de Leyde. J’ai parcouru près de 40 kilomètres à vélo. Cela faisait cinq ans que je n’avais pas fait cela. Cette fois-là, j’avais fait du vélo avec un touriste américain, cette fois-ci j’ai fait du vélo tout seul. Les frontières sont fermées depuis de nombreux mois, je ne m’attendais pas à voir des étrangers. Et pourtant, il y avait une poignée de touristes. Je ne sais pas comment ils ont réussi à arriver ici. Apparemment, les gens ont du mal à suivre les règles. J’espère qu’ils ont passé un bon moment. Pour être sûr que vous n’avez pas à enfreindre les règles pour voir une partie de la beauté des fleurs à bulbe, j’ai quelques photos et une vidéo pour vous dans ce court billet. Profitez-en !

Les couleurs vives des champs de tulipes attirent de nombreuses personnes à vélo qui ne peuvent s’empêcher de prendre des photos !
Il est évident qu’il y a normalement beaucoup de touristes étrangers dans cette région. Tout était annoncé en anglais.
De nombreux Néerlandais aiment aussi passer à vélo devant les champs de fleurs. Dans ce cas, la couleur jaune intense d’un champ de jonquilles…
Et un autre symbole néerlandais : le moulin à vent !
Comme partout dans le pays, il existe un vaste réseau de carrefours numérotés dans la région des fleurs à bulbe et dans les dunes. J’ai tracé un itinéraire à l’avance, mais j’ai raté pas mal de panneaux. Au final, j’ai emprunté un itinéraire à moitié planifié et à moitié improvisé. Ce n’est jamais un problème de s’écarter d’un itinéraire planifié. Les alternatives ont presque toutes une bonne infrastructure cyclable.
Je n’étais pas le seul à faire du vélo jusqu’aux champs de tulipes. Il y avait beaucoup de monde à chaque table de pique-nique. Aussi parce que tous les restaurants et cafés étaient encore fermés.
Tulipes à vendre. On en oublierait presque que les champs sont en fait là pour produire des bulbes à fleurs à vendre.
Pour certains champs, je suis arrivé presque trop tard. Cette machine tond les fleurs ! Cela est fait pour forcer la plante à stocker toute l’énergie dans le bulbe et non dans la fleur. Les bulbes sont le vrai produit.
Lorsque vous marchez entre les fleurs, vous endommagez ce qui est souterrain. Ce qui signifie des dommages pour les producteurs de fleurs. C’est un fait bien connu aux Pays-Bas, mais les touristes continuent de marcher dans les champs, même si des panneaux en anglais sont affichés partout (encadré).
Cette jolie petite église ancienne se trouve au centre de Noordwijkerhout. Ici aussi, les gens s’asseyaient sur des bancs publics pour manger un morceau. Le vélo cargo rempli de tulipes violettes est une publicité pour des vélos de location.
La couleur violette profonde derrière ce moulin à vent est un champ de jacinthes. J’ai une sorte de réaction allergique à l’odeur des jacinthes, donc je ne pouvais pas rester ici très longtemps ; un mal de tête instantané ! Vous n’avez pas ce problème avec la vidéo et les photos !

La vidéo de la semaine montre une sortie récréative dans les champs de tulipes de la province de Hollande-Méridionale.

Carte de la boucle de 39,7 km depuis Leyde

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. janpeire dit :

    Il ne nous reste plus que de faire un reportage sur l’itinéraire de qualité départementale « la route de la rose » pour avoir un élément de comparaison.

    JPB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :