Un élégant pont cyclable à Emmen aux Pays-Bas

Mark Wagenbuur fournit dans ce reportage loin de ses bases une illustration du fait que s’il est agréable de faire du vélo aux Pays-Bas il est tout aussi confortable d’y conduire comme le rappellent année après année divers classements et études. On y fluidifie tous les types de déplacement.
Voici la traduction de « A stylish cycle viaduct in Emmen » publié le 21 octobre 2020 sur Bicycle Dutch.

Deux carrefours au niveau de la route qui contourne Emmen (une ville du nord-est des Pays-Bas) ont été améliorés en 2014. Pour fluidifier la circulation automobile, les anciens carrefours ont été entièrement reconstruits. L’un des carrefours est devenu un giratoire oval à plusieurs niveaux, l’autre a été partiellement fermé à la circulation automobile et a donné naissance à un magnifique viaduc cyclable.

Le pont à hauban d’Emmen. Sur le côté est (au premier plan), on peut circuler à vélo sous le pont.

Avec les difficultés rencontrées cette année (les restrictions de déplacement liées à la pandémie), je suis content de pouvoir vous montrer quelque chose qui sort du territoire que je fréquente habituellement. Emmen est une ville située dans le nord-est du pays (dans la province de Drenthe), une région dans laquelle je me rends rarement. En septembre dernier, les mesures ont été assouplies de telle sorte que j’ai eu l’occasion d’accompagner quelqu’un qui devait assister à un congrès dans ce coin-là. Comme le lieu du congrès se trouvait à plus de deux heures de chez moi, j’ai décidé d’y passer plus d’une journée. J’ai donc pu prendre le temps de filmer Emmen.

SurGoogle Earth, on peut trouver une image de la situation antérieure. Deux intersections en T pour la circulation automobile. Pour les cyclistes, il y avait déjà quatre directions aux deux carrefours.
La situation actuelle (toujours sur Google Earth). À gauche le giratoire de forme ovale (avec des passages supérieurs séparés pour les cyclistes de chaque côté). À droite, le carrefour déclassé qui a été presque remplacé par le viaduc.

Emmen est une ville d’environ 56 500 habitants, et la commune dans son ensemble compte environ 107 000 habitants. Ce n’est pas une grande ville, mais elle possède une équipe de football qui joue en première division. La ville s’est surtout développée après la Seconde Guerre mondiale à partir d’un certain nombre de petits villages. Elle a donc toutes les caractéristiques d’une ville nouvelle. Il y a environ dix ans, le conseil municipal a décidé que la route qui contourne Emmen à l’est, la N391, devrait être améliorée. C’est pourquoi deux carrefours en T ont été requalifiés. La route nord à l’un des carrefours en T a été prolongée vers le sud et le stade de football. Mais au lieu d’en faire un carrefour à quatre bras, l’ancien carrefour en T a été transformé en un giratoire oval à plusieurs niveaux. L’autre carrefour en T est devenu une demi-liaison avec la N391 modernisée. Désormais, il n’est utilisable que dans un sens pour la circulation automobile. À cet endroit, un viaduc pour cyclistes a été construit. La municipalité a décidé qu’il devait devenir un élément d’infrastructure bien conçu. Les consultations publiques pour ce double projet ont eu lieu en 2012.

La projection était remarquablement précise comme on peut le constater in situ.
Ce passage permet à tous les usagers de la route, quelle que soit leur vitesse, de traverser la N391 en toute sécurité. Les pentes sont très douces et ne posent aucun problème (comme à ce scooter de mobilité).

Le viaduc cyclable a été conçu par ipv-Delft, une société de design bien connue dont je vous ai montré de nombreux exemples sur mon blog, des quatre coins du pays. Ils ont créé le Hovenring à Eindhoven, un pont à Venlo et une passerelle à Heerhugowaard, pour n’en citer que quelques-uns. En l’occurrence, ils ont conçu un élégant pont à haubans en acier blanc. Le pont est doté de deux pylônes en forme de fourche pour donner au projet un aspect aérien. Le tablier du pont a été préfabriqué en deux parties et ces deux parties sont maintenues en place par un câble d’acier fixé aux quatre côtés du sommet des pylônes. Grâce à la conception des pylônes, le tablier de la passerelle a pu être maintenu léger et à une hauteur minimale. Cela permet d’obtenir des rampes d’accès avec une inclinaison très douce, simplement parce que la différence de hauteur est réduite. Le pont a une longueur de 54 mètres et une largeur de 3 mètres. C’était la largeur standard de l’époque, je pense qu’aujourd’hui une largeur d’au moins 3,5 mètres serait plus courante. Les rambardes sont inclinées vers l’extérieur, ce qui est préférable à cette largeur. Elles sembleraient trop étroites si elles étaient orientées vers l’intérieur. L’éclairage n’est pas intégré dans les garde-corps comme c’est d’usage aujourd’hui. Sur ce pont, de simples lampadaires ont été installés aux deux extrémités. Ils sont équipés de lampes LED.

Les pylônes bifides donnent au pont un caractère très léger et ouvert. Les bords du tablier sont renforcés. Il s’agit d’un dispositif de sécurité intégré contre les collisions. C’est pourquoi aucun portail de gabarit n’a été installé devant le pont pour arrêter les véhicules qui seraient trop hauts.
Le pont n’est que légèrement surélevé au milieu. Les tabliers peuvent être très minces dans le cas des ponts à haubans. La pente est ainsi moins raide tout simplement parce qu’il y a moins de hauteur à franchir.

Le pont a été construit en plusieurs éléments par une entreprise sidérurgique à Zuidbroek, à environ 60 km au nord d’Emmen. Ces éléments ont été transportés par la route. Le pont a été installé en un week-end du 10 au 12 octobre 2014. Le vendredi soir et la nuit, les pylônes ont été mis en place. Puis, le samedi, la première moitié du tablier a été fixée aux pylônes. La deuxième partie l’a été le dimanche. Le dimanche soir, toutes les liaisons finales ont été réalisées et le lundi matin, le trafic automobile a pu passer sous le nouveau pont. Il devait ensuite être terminé sur place, notamment en créant les liaisons avec les aménagements cyclables existant, mais cela a été vite. Le pont a été ouvert aux vélos au cours de la première semaine de novembre 2014.

Le pont (flèche rouge) est bien intégré dans le réseau cyclable d’Emmen. Il permet de rejoindre des équipements populaires. Je suis sûr que le pont est très fréquenté lorsqu’il y a un match à domicile du FC Emmen dans le stade juste au sud du pont. Carte tirée du planificateur d’itinéraire du Fietsersbond.

J’ai filmé ce beau pont un samedi matin de bonne heure en septembre 2020. Il n’était pas très fréquenté mais cependant bien utilisé, notamment par les personnes qui se rendaient aux installations sportives à l’est de la N391.

Mon portrait en vidéo d’un viaduc cyclable à Emmen.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :