Un retour d’expérience sur le Packster 80 de Riese & Müller — par Genepedia

Après celui sur le Urban Arrow, Genepedia livre depuis le nord ouest des États-Unis son sentiment sur un autre vélo cargo, le Packster 80 de chez Riese & Müller – qui n’est plus commercialisé par la marque allemande. Elle rentre dans les détails, ce qui fait tout l’intérêt de ce riche retour d’expérience.
Voici la traduction de son billet publié le 18 mars 2021 sous le titre « Long term review of the Packster 80 and some recent updates». Avec son aimable autorisation.
En raison de la longueur du texte, j’ai ajouté des intertitres.

Un cargo en contexte

Le Packster dans la remorque à moto pour le voyage à Seattle le jour où je l’ai récupéré en mai 2017.

Nous avons le Packster 80 depuis presque 4 ans maintenant. Au cours de cette période, nous avons parcouru plus de 8000 miles sur ce vélo, qui a parfois été mon seul vélo, et parfois un vélo sur lequel je ne faisais que quelques miles pendant les week-ends. Mais il est resté mon engin préféré. Celui que je garderais si on me forçait à ne garder qu’une bécane. Il a été supplanté par le GSD comme monture principale uniquement parce que le Packster ne peut tout simplement pas tenir sur le bateau-taxi que je dois emprunter pour aller travailler depuis que nous habitons à Vashon. Aujourd’hui, la pandémie m’a forcé à changer ma situation professionnelle, de sorte que je travaille à temps partiel et à distance, et je recommence à utiliser le Packster comme vélo principal. Comment a-t-il résisté à tous ces kilomètres et pourquoi est-il toujours le vélo que je choisis le plus souvent ? Je vous explique tout.

Bien que je ne fasse plus le genre de kilomètrage sur le Packster que je faisais la première année où nous l’avons eu, on arrive toujours à un respectable ~1500 miles par an depuis que nous avons déménagé à Vashon. Il totalise un peu plus de 8000 miles depuis mai 2017. Le moteur a été remplacé à ~3500 miles en raison de la défaillance du support de phare qui faisait suite à la mise à niveau du phare et dont les fils trop tendus et attachés avec un collier de serrage ont causé un court-circuit. Je pense que les deux choses sont liées et que de telles pannes sont peu probables si vous parvenez à éviter de tels courts-circuits. La plupart des autres composants se sont mieux comportés. J’ai évidemment dû remplacer régulièrement la chaîne, la cassette et les plaquettes de frein, comme on peut s’y attendre avec n’importe quel vélo. J’ai finalement remplacé les pneus à environ 10 000 km, et pendant cette période, je n’ai eu qu’une seule crevaison, due à un gros morceau de verre dans le pneu avant. La tige de selle a été remplacée environ 6 mois plus tard après que le collier de serrage a commencé à être défaillant (comme détaillé dans mon post sur les améliorations du Packster), et je roule maintenant avec une selle GSD sur le Packster parce qu’elle correspond bien à mon postérieur. J’ai fait réparer les pédales (qui remplacent les pédales d’origine, que je ne recommande pas de garder) une fois. J’ai dû remplacer un certain nombre de rayons depuis environ deux ans parce qu’ils avaient été endommagés par le verrou de cadre au fil du temps et parce que j’avais oublié à plusieurs reprises de le désengager avant d’essayer de faire basculer le vélo depuis la béquille. Le cadre, le porte-bagages, la caisse, etc. se portent bien et n’ont pas vraiment nécessité d’attention de ma part.

Quelques pannes plus ou moins inattendues

Il y a 4 composants principaux qui ne sont pas particulièrement des pièces d’usure (comme le sont les plaquettes de frein et la chaîne) mais qui ont souffert d’une usure substantielle.

La première est une petite pièce, il s’agit de la sangle en caoutchouc sur le porte-bagages arrière. Cette sangle a cassé début 2020 après presque 3 ans d’utilisation intensive. Je n’ai pas réalisé à quel point je la trouvais utile jusqu’à ce que je ne puisse plus l’utiliser. Le remplacement a pris du temps à venir mais je l’ai finalement reçu la semaine dernière et j’étais si heureuse de l’installer ! Elle a coûté 13 dollars, donc ce n’est pas si grave qu’il s’use au bout de quelques années. C’est une pièce un peu difficile à trouver, alors attendez-vous à ce que cela prenne un peu de temps pour l’obtenir, à moins que votre magasin local ait beaucoup de vélos R&M et les garde en stock.

La deuxième est la béquille. J’ai toujours été un peu mécontent de la béquille Packster qui équipait les modèles 2017-2018. C’était correct au début, mais au fil du temps, les pieds se desserraient et cela devenait de plus en plus instable. Les resserrer ne fonctionnait pas particulièrement, et au milieu de 2019, je trouvais le vélo beaucoup plus instable lorsqu’il était stationné que je ne l’aurais souhaité. Heureusement, R&M a changé de modèle de béquille courant 2019 et la nouvelle version est compatible avec tous les modèles Packster 60 et 80 ! La nouvelle version est beaucoup plus proche de celle du Load que j’aimais beaucoup, donc je l’ai remplacée en début d’année. Ce n’est pas couvert par la garantie, mais j’étais suffisamment frustrée par l’ancienne béquille pour décider que cela valait la peine d’investir. J’ai pu le faire moi-même, mais si vous n’avez pas la possibilité de soulever le vélo, je vous conseille de le faire faire par votre magasin (nous avons un élévateur de kayak qui peut soulever le Packster assez facilement, je l’ai utilisé pour réaliser l’opération). La nouvelle béquille est plus silencieuse lorsque l’on la bascule, plus stable latéralement sur tous les types de sol sur lesquels je l’ai essayée, et plus facile à déployer que l’ancienne version. J’en suis très satisfait. Le plus gros problème que j’ai rencontré est que le vélo ne recule pas autant sur la béquille que d’autres béquilles similaires que j’ai utilisées et qu’elle a donc plus tendance à rouler vers l’avant que je ne le voudrais. J’essaie toujours d’ajuster cela pour voir si je peux le rendre un peu plus stable, mais je suis tendue lorsque mes enfants se déplacent dans la caisse alors que le vélo est stationné, surtout s’ils se déplacent de l’arrière vers l’avant de la boîte.

Vient ensuite la fourche avant. En théorie, c’est une pièce qui doit être entretenue régulièrement mais qui ne devrait pas avoir besoin d’être remplacée souvent. Malheureusement, celle que R&M a utilisée sur les vélos de 2017 s’est avérée ne pas bien tenir dans le temps et de nombreux utilisateurs ont constaté une usure prématurée. Si la mienne a assez bien résisté par rapport à d’autres, j’ai remarqué une perte de performance au fil du temps. À la fin de l’année dernière, j’ai commencé à chercher à la remplacer par la nouvelle Suntour cargo que R&M a commencé à utiliser. Cette fourche utilise un axe traversant au lieu d’un serrage rapide et peut être entretenue plus facilement que l’ancienne. Elle ne devrait pas non plus être sujette à une usure prématurée comme l’était l’ancienne fourche (bien qu’il y ait encore eu quelques plaintes). Sachant que ce remplacement allait finir par être nécessaire, j’ai récupéré une roue Packster à axe traversant au prix des simples frais de port lorsqu’un ami en ligne a remplacé sa paire de roues l’année dernière. J’ai ensuite attendu quelques mois que la nouvelle fourche arrive au magasin. Nous avons alors essayé de l’installer et nous avons découvert que nous avions également besoin d’une nouveau jeu de direction parce que les bras de la nouvelle fourche sont plus épais que ceux de l’ancienne. Nous avons attendu environ 6 semaines de plus pour que le matériel arrive chez G&O, une autre semaine pour qu’il arrive chez Vashon Bikes et que je puisse déposer le vélo. Elle a finalement été installée la semaine dernière, environ 10 mois après que j’ai commencé à planifier son remplacement. Je suis sûr que nous aurions trouvé des moyens d’accélérer le processus si le vélo avait été inutilisable, mais les longs délais d’obtention des pièces ont quand même été frustrants. La nouvelle fourche est enfin en place, et je peux effectivement remarquer l’amélioration du comportement du vélo ! Cela en valait la peine.

Nouvelle fourche brillante (à l’image des freins). J’attends encore quelques pièces pour fixer le garde-boue.

Et enfin, à la fin du mois d’août 2020, le levier de frein avant de mon Packster s’est abîmé et a commencé à laisser échapper de l’huile minérale à chaque fois que je l’actionnais. Si j’avais été satisfaite de mes freins, ça aurait été une réparation rapide et bon marché. Mais la vérité est que je n’en ai jamais été vraiment satisfaite. Je n’aime pas leur manque de puissance. Je n’aime pas le fait qu’ils chauffent dans les côtes avec un vélo aussi lourd (lié au problème de puissance bien sûr). Je n’aime pas l’expérience du changement des plaquettes, que je trouve très compliqué par rapport au changement des plaquettes Magura sur le GSD. Je n’aime pas les leviers de frein, qui sont TRES GRANDS et nécessitent toute ma main pour tirer efficacement. Ils sont aussi impressionnamment froids en hiver par rapport aux autres leviers que j’ai utilisés. Dans l’ensemble, je trouve que les freins Tektro Auriga Comp livrés d’origine sur le Packster sont sous-dimensionnés et je voulais les changer depuis longtemps. Le levier de frein cassé, combiné au changement de fourche déjà imminent, signifiait que le moment était venu de changer de freins. J’ai parlé avec Brain de Vashon Bikes et j’ai commencé à réfléchir aux freins que je devais essayer, en m’attendant à quelque chose comme les Shimano Zees. Après de nombreux allers-retours, nous avons opté pour les TRP Evos. Ce sont des freins de VTT de descente haut de gamme qui devraient avoir une puissance de freinage et une dissipation de la chaleur bien meilleures que les Tektros actuels. Les leviers sont beaucoup plus agréables à utiliser et beaucoup plus petits en taille (moins de gêne avec ma capote de pluie). Ils ont également des rotors plus épais qui devraient permettre de réduire les déformations lors de freinages intensifs. Comme ce changement ne pouvait pas être effectué avant que j’aie toutes les pièces pour le changement de fourche, et comme il a fallu beaucoup de temps pour que le câble hydraulique extra long soit fabriqué, je n’ai finalement monté les nouveaux freins que récemment. Et à cause d’une erreur avec cette ligne hydraulique, je n’ai toujours pas le bon levier de frein pour le frein avant. Mais on s’en rapproche ! Je n’ai la nouvelle configuration que depuis une semaine, et je n’ai pas encore fait de grosses côtes avec, mais jusqu’à présent je suis impressionné par la puissance et les leviers sont beaucoup plus faciles à utiliser avec 2 doigts.

Cet exposé sur les changements de pièces nous amène à nous demander pourquoi ? Pourquoi est-ce que je dépenserais de l’argent pour changer les freins et la fourche d’un vélo de 4 ans d’âge totalisant plus de 8000 miles ? Pourquoi ai-je continué à utiliser le Packster, partiellement cassé, pour des trajets sur le plat au lieu de prendre le Load 75 jusqu’à ce que les freins soient remplacés sur le Packster ? L’annonce par R&M du Packster 70 a été une grande partie de la raison pour la première, et la taille/forme de la caisse est la principale raison pour la seconde. Le Packster 70 a l’air d’un vélo vraiment cool à bien des égards, mais il ressemble à peine au Packster 80. Comme j’aime beaucoup les caractéristiques qui n’ont pas été intégrées dans le Packster 70, cela signifie que je dois faire durer mon P80. Aucune caisse sur un autre biporteur à assistance électrique n’est vraiment comparable à la caisse du P80, et cette caisse est une énorme partie de ce qui fait que moi et mes enfants aimons tant ce vélo. Après quelques semaines passées à rouler presque exclusivement sur le Load 75, mes enfants étaient très enthousiastes à l’idée de se déployer davantage sur le Packster. Les deux plus grands ont clairement indiqué qu’ils préféraient le Packster au Load pour cette raison. Une grande partie de ma pratique implique de transporter plus que mes enfants et c’est tellement plus facile de le faire avec le Packster et sa caisse géante qu’avec d’autres cargos que je trouve difficile de justifier de prendre un autre vélo à moins que je ne roule en solo ou avec un seul enfant. J’ai également découvert que j’aime vraiment la simplicité et la visibilité de la capote Blaq. Comme une grande partie de la raison pour laquelle j’aime les vélos cargos est de pouvoir garder un oeil sur mes enfants, ça compte vraiment. C’est tellement facile avec le Packster 80. Sur les photos, le Packster 70 ne me parle pas de la même manière. Il a des caractéristiques intéressantes, oui, mais pas celles que je recherche. Je vais à Seattle pour faire des essais ce week-end (pas d’achat en vue, je veux juste avoir la chance de tester des choses et de donner mon avis) et il est possible que le P70 me fasse changer d’avis, mais j’en doute. Même si c’est un vélo génial, il y a beaucoup de raisons pour lesquelles ce n’est pas le bon vélo pour moi, alors que le P80 l’est.

Alors, est-ce que j’achèterais à nouveau le Packster si nous avions à nouveau le choix ?

Oui et non.

Oui, parce que j’adore ce vélo. Je l’utilise encore presque tous les jours. Même pour des trajets en solitaire. La plupart des pièces ont bien résisté. C’est vraiment un vélo avec lequel notre famille a pu grandir. Je compte le garder au moins trois ans de plus, et je l’espère encore plus longtemps.

Sur le service client de R&M

Mais il y a aussi une chose importante qui me turlupine. Au début de mon parcours de propriétaire du Packster, j’ai eu l’occasion de rencontrer un représentant de R&M. J’étais ravie de pouvoir discuter avec lui de certaines des choses que j’aimais sur le vélo, ainsi que de quelques éléments qui me frustraient et que je pensais pouvoir améliorer. Je ne m’attendais pas à ce qu’il se réjouisse d’entendre mes remarques négatives, mais j’espérais au moins obtenir une réponse indiquant qu’ils réfléchiraient à certaines de mes idées, d’autant plus que j’avais eu des retours similaires d’autres propriétaires de Packster. Au lieu de cela, mes remarques ont été rejetées et les commentaires étaient, franchement, assez grossiers. Dans un exemple particulièrement exaspérant, lorsque j’ai fait remarquer que le collier de serrage de la selle était une pièce particulièrement fragile qui m’avait lâché très rapidement malgré une utilisation raisonnable et que j’ai suggéré qu’il serait vraiment génial d’avoir une pièce qui pourrait fonctionner comme un collier de serrage de la selle, on m’a dit que c’était impossible parce qu’ils devaient respecter un certain prix. Je dois être honnête, ce n’était pas quelque chose que j’étais heureuse d’entendre à propos d’un vélo pour lequel j’avais dépensé plus de 6 000 $. D’autres commentaires ont été accueillis par des affirmations selon lesquelles j’utilisais mal le vélo (ce n’était pas le cas). J’ai quitté la réunion assez frustrée mais j’ai décidé de considérer que c’était un cas isolé et de passer à autre chose.

Depuis, nous avons dû faire appel à R&M pour quelques problèmes (les remplacements de fourche sur le Load 60, le Tinker et le Packster étant les principaux), mais tout est passé par le magasin de vélos et nous n’avons pas eu à interagir avec R&M directement. Il y a des modèles que j’ai vu émerger, cependant. Ce collier de tige de selle dont je me suis plaint en 2017 ? Le Load 75 de 2019 que nous avons acheté d’occasion avait le même. Et il a cassé sur le chemin du retour après l’avoir acheté, laissant T temporairement bloqué avec le vélo et 2 enfants. Plus de 2 ans après que j’ai signalé qu’il était enclin à exactement ce type de défaillance. Malgré l’expérience de nombreux propriétaires dans le monde entier qui l’ont vu cesser de fonctionner (et qui ont fait partu du problème à R&M). Mais il ne s’agit pas seulement du fait qu’ils ont ignoré mes commentaires (et les multiples plaintes des clients), même pour quelque chose qui était objectivement mauvais et qui ne devrait même pas être une réparation difficile ou coûteuse. C’est qu’il y a une tendance à blâmer le client dans les réponses que je vois aux problèmes que les clients ont avec leurs vélos. C’est que le délai de résolution des problèmes de garantie (et autres) est encore souvent de plusieurs mois, même après avoir eu des années pour corriger les défauts connus, et même avant que la pandémie ne ralentisse tout. D’autres propriétaires de R&M m’ont rapporté avoir été traités de manière impolie et que leurs problèmes ont été ignorés.

Le monde des vélos cargo à assistance électrique est un monde nouveau pour la plupart d’entre nous. Les entreprises comme les clients. Il est de plus en plus évident pour moi qu’un élément vraiment important dans le choix d’un vélo cargo électrique est l’assistance que l’entreprise vous offrira au cours des années suivant l’achat du vélo. Je pense que c’est quelque chose que R&M ne fait pas aussi bien qu’il le devrait. Et je pense que c’est quelque chose dont nous devons évoquer.

En l’état actuel des choses, je ne suis pas sûr que j’achèterai un autre vélo R&M, du moins pas un modèle neuf, car je ne suis pas certain que la société sera là pour m’aider en cas de problème. J’espère vraiment qu’ils rémédieront à ce problème.

Le Packster nu ! C’est la première (et la seule) fois où j’ai enlevé la caisse.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. smallseb dit :

    Bonsoir,
    Merci pour le lien de ce blog sur lequel je suis allé commenté.
    en effet, à l’essai depuis plusieurs mois (load 75, UA, Carquon, Babaoe, Yubba et dernièrement Packster 80), le choix est VRAIMENT difficile.
    Si le Load 75 a un confort sans égal, j’aurais bien essayé des retours de Douze qui semblent se rapprocher du Load en terme de design avec une direction par câble notamment.
    Aujourd’hui j’ai une possibilité sur ledit Packster et j’ai l’impression de toujours être au point 0 de ma recherche tellement les critères sont complexes.
    La largeur de la caisse en est un ; le centre de gravité en est un autre et la hauteur de la selle et des équipements en est un troisième.
    Je suis en vélotaf depuis quelques années maintenant, l’avènement des enfants a changé un peu la donne…
    En tous cas merci pour ce blog
    Ps: vous roulez avec quoi?!

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.

      Je n’ai pas de vélo cargo. 😊
      Si j’avais dû en avoir un quand j’en avais l’utilité j’aurais certainement opté pour un longtail.

      J’essaie simplement de faire oeuvre utile avec ce blog. Tant mieux si cette traduction vous a paru digne d’intérêt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :