Un nouveau pont dans une zone résidentielle

Après « Un carrefour urbain ordinaire aux Pays-Bas » voici une nouvelle traduction tirée blog de référence Bicycle Dutch : « A new bridge in a residential area », article publié le 11 septembre 2018. Avec l’aimable autorisation de son auteur.

Il faisait froid à pierre fendre et tout était recouvert d’un blanc manteau de neige quand ce nouveau pont a été ouvert joyeusement aux piétons et cyclistes au début de mars de cette année. Pour beaucoup il ne s’agit que d’un pont de plus. Mais il a été spécialement conçu pour se fondre dans l’environnement et pour proposer une façon sûre de traverser la grande étendue d’eau qui divise en deux Groote Wielen, une zone résidentielle en développement dans la ville de Bois-le-Duc.
Le pont de Groote Wielen depuis le sud.
Le design du pont de 85 m de long au-dessus de la Groote Wielen plas a été choisi par un jury associant professionnels et riverains. Le rapport du jury contenait l’éloge suivant :
Le design est simple, harmonieux et percutant et propose une bonne association entre le tablier, les piles et les culées. Le design est élégant, limpide et cohérent, et s’insère avec naturel dans l’environnement.
Les architectes, Arc2 architecten, font allusion dans le garde-corps jaune doré au roseau présent autour du lac. Ce garde-corps attire l’œil sur le pont sans toutefois gêner la visibilité aux alentours quand on l’emprunte. On peut facilement voir entre les minces barres jaunes. Ce design astucieux transforme le pont en point de repère sans devenir gênant dans le paysage. Les différents points de vue n’en sont pas affectés. La conception technique, intelligente, aboutit à un tablier très élancé. Elle permet aussi au pont d’être moins haut et donc de proposer des rampes d’accès moins raides. Les culées sont de forme arrondie, ce qui évite la formation de coins obscurs qui invitent des individus à s’y cacher à la nuit tombée. Avec de plus un bon éclairage, la zone du pont, que ce soit dessus ou dessous, reste sûre. Un aspect essentiel dans un quartier accueillant de nombreuses familles.
Les garde-corps ont été dessinés pour ressembler au roseau autour du lac. La couleur jaune vif ressort dans le paysage sans être intrusive.
Cette vue aérienne de Bois-le-Duc montre clairement que la zone au nord du pont (au premier plan) n’est pas encore développée. Le pont a été le premier élément d’infrastructure achevé afin que les futurs habitants puissent facilement accéder à leur logement.
Le pont a été commandé par la ville de Bois-le-Duc. Quand l’adjoint à la circulation, Eric Logister, a inauguré le pont en ce 3 mars neigeux, le bitume des voies motorisées n’avait pas pu être coulé en raison du gel. C’est la raison pour laquelle le pont n’a été ouvert qu’aux piétons et cyclistes. Et il n’a pas attiré la foule dans un premier temps. La plupart des habitations au nord du pont sont encore en construction. Quelques maisons ont été achevées juste après l’inauguration. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a été ouvert avant même d’être complètement achevé. Dans un futur proche, le quartier comportera 730 logements. Un autre secteur sera alors mis en chantier pour 500 logements supplémentaires composés de maisons et d’appartements. Il est prévu également à plus ou moins longue échéance le développement d’une autre zone résidentielle de 2000 maisons.
La silhouette élancée du pont se fond dans l’environnement de manière agréable.
La factrice effectue déjà ses tournées dans le quartier en développement. Les habitants des quelques maisons déjà achevées reçoivent leur courrier à vélo.
L’approche du pont. Voilà à quoi ressemble une rue importante moderne aux Pays-Bas. Elle n’a pas d’autre fonction que de transporter rapidement les gens d’un point A à un point B. Une très large piste cyclable bidirectionnelle de couleur rouge et une route (presque aussi large) équipée d’un dos d’âne pour réduire la vitesse des véhicules motorisés. Si vous cherchez à rejoindre un des logements sur la gauche vous ne pédalez pas ici. Une rue passe devant ces bâtiments et c’est par celle-là que vous arriveriez. C’est la raison pour laquelle aucun carrefour pour tourner n’est aménagé à cet endroit.
Le pont fait un peu plus de 14 m de large et comporte deux voies pour le trafic motorisé (une dans chaque sens) et une piste cyclable bidirectionnelle revêtue d’un bitume rouge et lisse. Il a fallu du temps pour que la piste menant au pont soit reliée au reste du réseau cyclable mais maintenant que c’est fait, le pont est très facilement accessible. En un dimanche après-midi ensoleillé, beaucoup de personnes en balade semblent avoir trouvé comment intégrer le pont à leur parcours. Il semble que des gens étaient curieux de tester eux-même le pont. Je pense que la plupart seront d’accord pour dire qu’il s’agit d’un très beau pont qui mérite le détour !
Ma vidéo du nouveau pont de Groote Wielen.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :