En mai la vélorution fait ce qu’il lui plaît

À la date du samedi 11 mai 2019, pour le créneau 14h – 17h, Météo France avait prévu « averses orageuses ». Ceci peut expliquer pourquoi la treizième édition de la vélorution orléanaise n’a rassemblé qu’une petite cinquantaine de participant(e)s, moins que l’année dernière par une journée estivale d’avril et beaucoup moins que celle de mai 2017 qui fait toujours figure de grosse vélorution à l’échelle orléanaise – 8ème édition à retrouver en photos et en vidéo. Le camarade JP a déjà publié un compte-rendu détaillé de cette ballade à vélo et donné à voir ses talents de cuisto végétarien : La Chapelle en a sous la pédale. La République du Centre avait de son côté envoyé sa meilleure vélotaffeuse pour un reportage en immersion. Ce qui a donné dès dimanche soir « La Vélorution de samedi entre Orléans et La Chapelle-Saint-Mesmin en dix photos ».

D’autres photos ici. Et une vidéo pour faire bonne mesure.

C’est parti

Dans ce panier il y a un objet en particulier qui aura bientôt toute son utilité.
Commencer par une descente. Quels farceurs ces vélorutionnaires !

Première traversée de la départementale 2152 qui d’avenue Georges Clémenceau devient route d’Orléans à cette intersection.

C’est l’averse

Météo France l’avait prédit : le beau soleil qui avait accompagné notre départ n’était pas là pour briller longtemps. C’est au niveau de la zone commerciale que le ciel a commencé à se faire menaçant.

Entre Lidl et Leroy-Merlin. Le cortège quitte une des rares pistes cyclables du parcours.

Quelques hectomètres suivants, pause équipement de pluie. Impressionnant comme en quelques instants tout le monde s’équipe.

L’humeur est au beau fixe.
Ce n’est pas que l’averse soit violente, c’est que la sacoche est profonde.

C’est cadeaux

Aux deux-tiers du parcours, arrêt non prévu initialement à la fort belle mairie de La Chapelle-Saint-Mesmin. Deux coquins ont prévu des cadeaux pour Nicolas Bonneau, maire de la commune et accessoirement 7ème vice-président d’Orléans Métropole délégué à la Politique cyclable et circulations douces.

Devant la mairie de La Chapelle, la pluie a cessé.

Bien emballés, deux livres de Bernard Charbonneau (1910-1996) : Le Changement et Tristes campagnes. Ces deux livres sont publiés par une petite maison d’édition indépendante vierzonnaise : Le Pas de côté1. Et puis non emballé, mais encadré, un dessin au style naïf mais coloré.

La joie d’offrir.
Le soleil revient et fait briller le perron humide de la mairie.

C’est reparti

Nouvelle traversée de la départementale 2152 qui s’appelle désormais rue nationale.

C’est un accueil cinq étoiles

Des vélos aux champs dont un magnifique triplace de chez Arcade.

Le collectif de défense de la Grande Pièce qui se mobilise depuis plus d’un an avait vu les choses en grand et c’est sous les applaudissements que le cortège est arrivé avec une ponctualité toute hélvétique. Après quelques allocutions destinées à expliquer le pourquoi de cette mobilisation citoyenne contre l’implantation d’un grand terrain de BMX en lieu et place de terres agricoles – voir L’affaire du terrain de BMX – un goûter fait maison a été proposé à toutes celles et tous ceux qui avaient un petit creux ou un accès de gourmandise.

Ciel menaçant au-dessus du lieu-dit de la Grande Pièce.
Pendant ce temps-là, un jeune file rejoindre l’actuel terrain de BMX de l’autre côté de la levée.
D’autres en profitent pour faire leurs courses.

C’est too much

Sur le chemin du retour, rencontre inopinée avec un adolescent, accompagnée de sa mère, qui a installé sur son vélo un « kit moteur thermique ». Très disert sur la chose quand on lui pose des questions, il explique que c’est « chinois » et qu’il ne roule pas en ville avec. C’est donc probablement pour la beauté du bricolage2. Ouf !

C’est l’heure du film

Notes

  1. Le Pas de côté a publié deux anthologies particulièrement édifiantes et savoureuses : Les bienfaits de la vélicopédie et Écraseurs ! Les méfaits de l’automobile.
  2. Un lycéen en filière mécanique au lycée Maréchal Leclerc de Hautecloque tout proche ?

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Yann d'Orléans dit :

    Qu’ils étaient bons tous ces plats maisons 🙂

    La D2152 est si large qu’elle pourrait largement accueillir une piste cyclable en site propre entre Orléans Madeleine et Chaingy.
    Etant un ancien Chapellois, j’ai vu le temps de trajet augmenter significativement depuis 10 ans (la principale cause est l’étalement urbain et la saturation des axes existants). Si avant il fallait 20 minutes pour rejoindre Orléans centre depuis l’ouest de La Chapelle Saint Mesmin. Maintenant il faut compter plus de 30 minutes aux heures de pointes… soit moins vite qu’un vélo. Il est grand temps que les Chapellois demandent à leur maire une autre manière de se déplacer.

  2. janpeire dit :

    Bravo pour avoir « capturé » le moment magique dans la zone de St Jean, le moment où une mère et ses 2 enfants vont à contre-sens de tout, de nous bien sur, mais du sens commun de circulation. En même temps, elle roule où elle peut.

    Au décompte des autos croisées, les fragiles ne sont pas ceux/celles que l’on croit.
    Et puis-nous, nous étions joyeux.

    JPB

    • Le hasard de la captation vidéo fait bien les choses mais j’ai gardé sciemment cette « apparition » au montage. 😉

      • Yann d'Orléans dit :

        D’ailleurs comment ça se traduit dans les textes de loi les aménagements cyclables sur les trottoirs ? Un trottoir « rénové » doit faire 1m40 de large sans obstacle. Avec un picto vélo, on passe sous ce seuil de 1m40, non?

        • Soit c’est une piste et les piétons n’ont pas le droit d’y circuler, soit c’est un trottoir et les cyclistes n’ont pas le droit d’y rouler. Les services s’en sortent parfois en qualifiant un bout de trottoir « aire piétonne » (exemple sauf erreur près de l’arrêt Libération) ou « voie verte » (exemple rue Charles Beauhaire au niveau du « pont de Tours »).

  3. Jacky Boucher dit :

    Merci pour votre compte rendu de votre périple de Vélorution, j’étais dans les accueillants (Collectif de la Grand-Pièce), nous avons été ravis de votre présence…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :