De quoi se rafraîchir

Comme le veut un certain tic journalistique irritant, nous sommes passés sans transition de l’hiver maussade à l’été flamboyant. On dépasse les 25°C l’après-midi et celles et ceux qui ne pensent pas à se découvrir franchement ont chaud après quelques coups de pédales même peu vigoureux. C’est toutefois de bonne augure pour la vélorution qui a lieu samedi prochain dont le thème pourrait être amendé en « manches courtes, lunettes de soleil et couvre-chef ».

À celles et ceux qui souhaiteraient se rafraîchir, Jeanne propose deux vidéos restées inédites sur ce blog1.

L’abus d’alcool est pénible pour tout le monde.

Neige

Sous ce soleil impérieux on en oublierait presque qu’il y a à peine plus de deux mois, la neige venait déposer son blanc manteau ralentir la ville et angoisser les pouvoirs publics. Beaucoup de vélotafeurs, notamment en Île-de-France, avaient apprécié ces rues libérées des deux-roues motorisés et de nombreuses voitures2. C’est ainsi qu’hier, l’un d’eux, parisien, a tweeté :

Jeanne lui donne largement raison et a exprimé son enthousiasme dans un split screen orléano-orléanais d’une minute qui pourrait très bien servir de support à un « où suis-je ? » :

Eau

Au cours des grandes inondations de fin mai début juin 20163, JP a une fois tenté une expérience-limite sur laquelle il est déjà revenu sur son blog.

C’était une performance éreintante – ce n’est pas « très joyeux » selon ses propres mots – mais le bruit de sa progression dans l’eau est saisissant et rappellerait presque la progression de l’increvable Mike Horn dans les méandres amazoniens :


Crédit photo : https://unsplash.com/@varshesh [CC0], via Wikimedia Commons

Notes

  1. La première a déjà servi de support au jeu ô combien difficile « Où suis-je ? » chez Becancaneries.
  2. Lire par exemple le billet enthousiaste d’Olivier Razemon intitulé « Sous la neige, Paris apaisée » (7 février 2018).
  3. « Inondations 2016 dans le Loiret : la chronologie », La République du Centre, 30 mai 2017.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :