Plein sud en site presque propre

Diriger ses roues plein sud dans la grisaille interminable d’un mois de janvier doucereux était tentant. Hélas ce sud n’était pas bien loin – environ 7 km de la Loire – et devait conduire Jeanne sur le campus de l’université d’Orléans, à la La Source, excroissance de la ville née dans les années soixante du siècle dernier. C’était l’occasion d’emprunter un des rares itinéraires cyclables continus de la métropole, celui qui longe l’avenue Gaston Galloux1 dans le prolongement du pont Thinat2.

Trajet_plein_sud
Le trajet.

Les trois-quarts du parcours sont en site propre : une piste bidirectionnelle dont la couleur rappelle celle des pistes néerlandaises. S’intercalent quelques sections de route apparemment faiblement fréquentées (rue du Bois Girault, Chemin du Bouchet). Le tout se termine sur le campus.

La vidéo qui suit condense en huit minutes un trajet qui a duré une vingtaine de minutes.

Quelques remarques

Le trajet est globalement confortable. Et la piste est équipée de ses propres lampadaires. La surface de roulement est bonne sauf en un endroit :

PontThinat_avGastonGalloux_chausséedégradée
A cet endroit précis, ça secoue !

Il est satisfaisant de constater que le flux vélo est traité pour lui-même aux intersections complexes :

La piste possède même son propre ouvrage d’art avec ce petit tunnel (qui a manifestement servi à faire brûler discrètement une voiture).

Petit bémol sur les obstacles installés aux différentes entrées de la piste. A certains endroits, difficile d’imaginer passer avec une charrette ou un vélo cargo, ou tout simplement se croiser :

Autre surprise au niveau d’un carrefour qui mériterait d’être repris pour facilier le tourne-à-gauche :

PontThinat_avGastonGalloux_carrefourtrompeur
Aller à droite pour tourner à gauche ?

Avant d’arriver rue du Gobson à La Source, une bonne réalisation pour éviter un virage hasardeux en régime bidirectionnel :

PontThinat_avGastonGalloux_raccourci.jpg
Matérialisation en dur d’une ancienne « ligne de désir » ?

Juste après, sur la fin du trajet le long du parc floral, il y a une zone en chantier qui pendant quelques jours début décembre n’a pas mis les usagers de la piste cyclable à la fête comme en témoigne ce tweet :

C’est toujours un peu la zone :

Difficile de savoir si des piétons sont susceptibles de cheminer rue du Gobson, mais la piste cyclable a été créée comme un trottoir, bateaux compris :

PontThinat_avGastonGalloux_pistetrottoir
Le (vrai ?) trottoir de l’autre côté de la rue n’est pas bitumé (pour le moment ?).

Notes

  1. Gaston Galloux a été maire d’Orléans à la toute fin des années 1970. Il est mort en fonction.
  2. René Thinat, maire d’Orléans dans les années 1970, lui aussi mort en fonction.

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Bosvieux dit :

    Une continuité à saluer, c’est assez rare (à Orléans comme ailleurs). Quant aux potelets qui entravent la piste, sachant qu’une voiture peut souvent les contourner allègrement dans la pelouse, j’en déduis qu’ils sont faits juste pour embêter les cyclistes. On remarquera au passage que c’est une piste cyclable réservée aux cyclistes et non un espace partagé avec les piétons de type voie verte. Surprenant sur certaines parties.

    • Jeanne à vélo dit :

      En effet. J’ai coupé les parties de la vidéo où j’ai croisé ou dépassé deux joggeurs et un vieux monsieur promenant son chien (sur la partie de la piste la plus proche de de St Jean le Blanc).

  2. Eskemm dit :

    Bonjour Jeanne😉, merci pour cet état des lieux de cette piste que je pratique quotidiennement depuis St Denis en Val. J’ajouterai un bémol sur la partie partie partagée. Lorsque l’avenue Gaston Falloux est vraiment embouteillée, certains automobilistes empruntent le chemin du Bouchet pour regagner le feu du parc floral. Et là, parfois, danger car se croyant seul sur ce chemin peu fréquenté, ils roulent très vite et bien au milieu de la route….😨😬 La Pc qui longe l’avenue de le recherche scientifique est dans un état déplorable…. Mais cela fera peut-être l’objet du prochain reportage ! Bien à vélo !

    • Jeanne à vélo dit :

      Bonjour et merci pour ce retour d’expérience. Je me disais aussi que ce ne devait pas être aussi tranquille tout le temps… J’ai légèrement modifié le texte.

  3. Montigny dit :

    Bonjour,
    J’emprunte quotidiennement cet itinéraire. On pourrait signaler le niveau de bruit infernal sur le pont Thinat, particulièrement aux heures de pointe, dû à la vitesse élevée de la circulation automobile et à sa trop grande proximité avec la piste cyclable.

    • Jeanne à vélo dit :

      Bonjour,
      Merci pour cette remarque. Le passage sur le pont, que j’ai largement coupé au montage, est en effet désagréable.

    • Florian dit :

      Je suis d’accord! Sans compter que la piste cyclable étant sous les vents dominants, je me récupére les gaz d’échappement des voitures qui sont au touche à touche aux heures de pointe! Dommage car la vue sur Loire est superbe

  4. leprince dit :

    merci de nous faire partager vos parcours j’ai déjà emprunté le pont thinat et effectivement c’est un peu raide je suis allée jusqu’au parc floral et j’ai beaucoup aimé je suis partie de meung sur loire destination parc floral la mon mari m’attendait pour le retour encore merci je vais refaire cet itinérair au beau jour.

  5. Cet itinéraire est indéniablement le plus adapté pour sortir de l’agglo au sud et rejoindre Saint-Cyr-En-Val et au delà la Sologne.
    On aimerait pouvoir traverser à vélo la Sologne dans les mêmes conditions !
    http://randovelo.touteslatitudes.fr/vierzon-orleans/

  6. Jan Peire dit :

    J’ai pratiqué pendant presque 10 ans, et ai vu les premières voitures arriver.
    Au début ce n’était que au niveau du pont (bois Girault) pour les personnes qui s’initiaient aux patins en ligne, puis de temps en temps des personnes « égarées ».
    J’ai connu le colimaçon et vraiment, même « raide » la passerelle actuelle est un progrès, mais, il aurait fallu penser le cheminement pour la prendre, sauf à penser que les cyclistes sont des fous furieux… d’ailleurs, tu ne nous montres pas comment arriver de la sainte Loire-à-vélo il faut prendre l’objet du billet.
    Dans la série j’ai vu : un matin, il y a eu une R19 qui était prête à descendre le colimaçon.

    Je t’écrivais sur un réseau social que, depuis bientôt 30ans, cet équipement est le seul digne de ce nom dans la mégalopole, mais qu’il avait vieilli.
    Cela est visible dans les intersections. Passé le pont, la descente est étroite (j’y ai vu des GCUM), le feu dessous la voie express peut être très très long, il est suivi d’un « cédez le passage » hasardeux et d’une voie d’entrée qui mériterait d’être retravaillée.
    Avant l’installation des jardins, la voie nous était réservée (il y a eu conflits).

    Passé la cabane à vélo, peu sont les voitures qui nous respectent (rue de la Cossonière).

    Comme une personne l’a déjà dit dans les commentaires précédents, les dispositifs sont souvent contournés. De nuit, ou par temps de pluie, cela est « perturbant ».

    L’arrivée à la Source n’est pas à la hauteur du reste, même si la ligne de désir a été bitumée et la trajectoire (anciennement sur le parc de stationnement) revue.

    Pour en finir, très bon billet — y’a pas à dire, un film, ça change tout 😉

  7. Guillaume dit :

    Merci Jeanne pour cet article. Moi qui fréquente tous les jours cet itinéraire, j’ajouterai que suite à la réfection de la piste cyclable rue du Gobson, le croisement avec l’avenue du Parc Floral a été très mal géré. En effet, le cycliste se retrouve désormais à devoir traverser l’avenue du Parc Floral pour reprendre la voie verte en face ou la rue Léonard de Vinci, alors que les automobilistes arrivant rue du Gobson qui veulent tourner en direction du Parc Floral regardent à leur gauche et ne se rendent pas compte que des cyclistes sont à leur droite. Un sas vélo à la sortie de la rue du Gobson aurait certainement été plus pertinent.

    • Jeanne à vélo dit :

      Tout à fait ! En plus ce n’est pas normal/acceptable de devoir passer par le trottoir (monter/descendre) pour rejoindre la (trop étroite) bande cyclable en face (rue Léonard de Vinci si je ne me trompe).

  1. 20 mai 2018

    […] sur la promenade du pont de chemin de fer, mais nous sommes partageux. Cette piste a été filmée dans ce billet (>fr – Jeanne à vélo) et est en partie en photo dans ce billet (>fr – vélorution de […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :