Poursuite nocturne d’un VAE

On sait avec Richard Bohringer que C’est beau une ville la nuit. On pourrait ajouter que ça l’est tout autant à vélo. Jeanne s’est mise dans la roue d’un VAE flambant neuf alors que la nuit était tombée sur Orléans, pour un petit road trip amical : lespavésducentreancienenpierredeSouppes, la place de la République, le tram rue Jeanne d’Arc, la statue de la même à cheval place du Martroi, la rue de la République et un bout de la rue de la Bretonnerie… by night.

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Toto & Fafa dit :

    Félicitations à l’heureuse acquisitrice ?

  2. janpeire dit :

    Il manque une petite chose dans la description.
    En quittant la rue de la Bretonnerie, vous êtes passés devant le fameux panneau « fin de zone 30 » pour tomber dans une zone 30… mais surtout, que au bout de cette rue, il y a un « cycliste, tournez à droite » (au feux rouge après le respect des règles de priorité) ; autrement dit, vous ne grillez pas le feux (je me suis fait houspiller lundi à ce même feux 🙂 ).

    JP

  1. 12 juin 2017

    […] promenades à vélo la nuit ne doivent pas virer au cauchemar, pour cela, la solution est de briller. Cependant, le fabricant de pneu Michelin© a créé un dispositif d’éclairage pour vélos […]

  2. 3 mai 2019

    […] Kent Peterson estimait dans un autre billet du 18 septembre 2016 que le développement du VAE ne signifie pas la mort du vélo musculaire5. Ce qui est sûr c’est qu’on peut sur l’un d’eux se lancer à la poursuite nocturne d’un VAE… […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :