Voiturette et gymkhana

Il y a la voiture et ses nombreux conducteurs sans permis et il y a la voiturette sans permis (enfin, presque). C’est mignon « voiturette », c’est presque attachant. Dans la rue, ça reste bruyant et encombrant. Et plus ou moins confortablement assis derrière le volant de ce quadricycle à moteur (ainsi que le code de la route appelle ce type de véhicule dans son article R311-1) le conducteur a tout loisir de mal se comporter à l’égard des autres usagers de la route et d’ignorer superbement les dispositions du code.

Jeanne peut en témoigner depuis sa trop brève rencontre – rue Bannier – avec le conducteur d’une Aixam City Sport (sic) de couleur bleu (en bonus, le toujours incongru deux-roues motorisé égaré hors piste) :

Définition du gymkhana selon Wikipédia :

un gymkhana, dans le domaine des sports mécaniques, est une épreuve réservée à des automobiles ou des motocyclettes, qui se déroule sur un parcours hérissé d’obstacles et de difficultés diverses, destinée à montrer l’adresse des pilotes.

En milieu urbain, rien de tel que d’utiliser le vélo comme chicane mobile.

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. janpeire dit :

    Bonjour,

    hors l’aventure avec la voiturette, une cycliste en qui remonte une zone30 sur le trottoir faute d’aménagements « de qualité », une GCUM qui bloque une cycliste qui se trouve en difficulté face à la voiturette…

    Et la police du stationnement, dans cette rue, elle joue les fantômes non pas intervenir.

    JP

  2. janpeire dit :

    Sur la première vidéo du fil, fiuuuuuu !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :