Avec ou sans gilet, une balade dominicale vélorutionnaire d’Orléans à Olivet

Un an jour pour jour après la première vélorution orléanaise nocturne, c’est un dimanche matin parfaitement ensoleillé qui a accompagné la douzième édition de cette manifestation à vélo. Le hasard du calendrier a aussi voulu que l’événement ait lieu le lendemain de la grande journée de mobilisation des « gilets jaunes »1. Jusqu’à présent le gilet de haute visibilité était plutôt associé aux cyclistes qui doivent le porter hors agglomération la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante2. C’est peu dire que les militant(e)s du vélo ont regardé avec circonspection cette révolte d’automobilistes gazolisés3. Sentiment résumé en un tweet :

Lorsque s’est formé un carrousel sur le rond-point dit de l’horloge fleurie à Olivet4, une automobiliste a cru avec effroi être bloquée par les « gilets jaunes ». À son grand soulagement elle a vu bientôt le cortège reprendre sa route et s’éloigner.

Avec ou sans gilet mais surtout sans coup/coût de pompe.

Le parcours

Cette vélorution co-organisée avec Olivet en transition était un peu plus longue que d’habitude. Partie de la Croix St Marceau, elle rejoignait le parc du Poutyl à Olivet. Avec un passage par la fameuse passerelle dont il a déjà été question ici.

Le plus rigolo : la traversée du parking d’Auchan (ouvert le dimanche matin) pour rejoindre la piste cyclable qui passe le long des voies du tram au-dessus du Loiret.

Regroupement avant le passage en épingle à cheveux : « les enfants et les carrioles d’abord ! »

Le plus consternant : l’automaboule agacée qui dans le centre bourg d’Olivet a heurté avec son rétroviseur le coude de Pascal.

Regroupement place Louis Sallé dans le centre bourg d’Olivet.

La carte du trajet effectué :

Voir en plein écran

Des gilets jaunes, oranges et même noirs

Il faut croire qu’en matière de gilet réfléchissant on a toujours quelque chose à découvrir. Un participant portait un modèle de chez Vasimimile qui fabrique toute sa gamme à Grenoble (ils proposent des modèles enfants sympathiques).

Une chasuble réversible Vasimimile.

Et mention spéciale au gilet de la petite louloute qui a pédalé comme une grande :

😍

En vidéo

La balade de près de deux heures (arrêts compris !) condensée en moins de quatre minutes :

Quelques vues du cortège

Au Poutyl

Le mot de la fin

Laissons à Patrick Communal5 le mot de la fin, lui qui a livré par écrit son sentiment post-pédalage sur un célèbre réseau social :

Il y avait une centaine6 de cyclistes à la vélorution orléanaise de ce matin. C’est suffisant pour créer l’effet masse critique, à savoir que c’est le vélo qui devient le mode normal de déplacement comme dans une rue d’Amsterdam ou de Copenhague et la voiture un objet incongru. L’espace de deux petites heures dans les rues d’Olivet.

Notes

  1. « Gilets jaunes : ce qu’il faut retenir de la journée de blocages de samedi dans le Loiret », La République du Centre, 17 novembre 2018.
  2. Il y a même des sénateurs pour demander au gouvernement pourquoi on n’oblige pas les cyclistes à toujours arborer ce gracieux sur-vêtement. Voir cette question de Christian Poncelet en 2010.
  3. La jacquerie contre la hausse du prix des carburants, diésel en tête, a provoqué la publication de nombreux articles sur le sujet. Ce billet par exemple nous apprend qu’un litre de gazole est 12 % plus énergétique qu’un litre d’essence. Cet autre billet propose une très bonne et utile synthèse sur le thème du prix des carburants.
  4. Ce petit rond-point était parfaitement calibré. À Bourges, il leur faut de plus grands ronds-points pour leur vélorution ! :-)
  5. À vélo au quotidien, Patrick Communal a publié à l’été 2018 La petite reine de Kaboul aux éditions de l’Atelier. Une séance de dédicace avait eu lieu à la librairie Les Temps modernes le 29 juin (Magcentre en avait rendu compte). Lire aussi un entretien donné à la revue Ballast.
  6. Chiffre arrondi à la centaine supérieure. NDLR :-)

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. REGUIGNE REGIS , dit :

    La passerelle au-dessus de la RD 2020. Merci qui ?

    • Jeanne à vélo dit :

      À ceux qui l’ont construite ! 😉 🙂

      • REGUIGNE REGIS , dit :

        Pas d’accord. Ceux-là n’ont fait que réaliser le résultat du « combat » de ceux qui, de « haute lutte » obtinrent cette réalisation ; celle-ci n’était, en rien, prévue par les « décideurs » qui avaient voulu l’échangeur de la Belle Croix à Olivet sur la RN 20 de l’époque (années 1970). Alors, merci « qui » ?

        • Jeanne à vélo dit :

          Je vous taquine cher Régis. Je sais combien vous êtes fier de vos hauts faits passés.

          • REGUIGNE REGIS , dit :

            Et, en retour, fierté à vous et vos homologues = Vélorution, pour vos actions présentes. Avec vous, le « combat » cyclable, positif, constructif, continue.

  2. Yann dit :

    Un enfant de 5 ans arrive à faire 13km par 3 degrés Celsius mais 58% des adultes prennent la voiture pour un trajet inférieur à 1km…

    Merci pour cette jolie vidéo.

    Yann

  3. ErickL dit :

    Merci pour l’article. Sympa les photos.
    Je rejoins le commentaire de Yann : le froid n’est pas un pb à vélo. Avec des vêtements adaptés on se réchauffe toujours.
    Par contre, dommage qu’il n’y ait pas plus de pub pour ce genre de manifestation.
    Ca pourrait être un job pour Jeanne d’annoncer ces rassemblements quelques jours avant. Merci d’avance.

    • Jeanne à vélo dit :

      Ah mais Jeanne a accroché de ses petites mains 100 flyers sur des vélos dans le centre d’Orléans ! 🙂

      Plus sérieusement, l’événement est annoncé par mail aux sympathisant(e)s du collectif vélorution. En revanche pas de couverture presse cette fois-ci (à cause de l’actualité brulante des « gilets jaunes » ?).

  1. 19 novembre 2018

    […] carte du trajet, le territoire d’Olivet et le film qui va avec, c’est ici, le temps d’une ballade et d’une balade (>fr-Jehanne à vélo) (je suis méprisable parfois 🙂 […]

  2. 21 novembre 2018

    […] – il existe un super blog vélo (bien connu à Orléans mais moi je débarque) nommé Jeanne à Vélo […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :