Une sortie à vélo pour profiter des couleurs automnales

L’automne n’est pas la plus mauvaise saison pour faire du vélo, bien au contraire. 🍂
Mark Wagenbuur profite de cette publication pour donner des nouvelles de son état de santé1.
Voici la traduction de « A ride to enjoy the autumn colours » publié le 10 novembre 2021 sur Bicycle Dutch.

Bien que cela semble un peu tardif cette année, les feuilles se sont mises à tomber. Quelle meilleure façon de voir les magnifiques couleurs de l’automne que de faire un tour en vélo par un merveilleux dimanche après-midi ensoleillé ?

Lorsque vous voulez aller voir le feuillage à son apogée, vous n’avez pas besoin de prendre votre vélo et de vous rendre sur un sentier de loisir dans ce pays, vous pouvez simplement pédaler sur les routes publiques depuis chez vous.

Dans ce trajet de 24 km depuis mon chez-moi de Bois-le-Duc, j’ai roulé vers le sud-ouest jusqu’à Vught et Cromvoirt. De là, j’ai roulé vers le nord jusqu’à Nieuwkuijk, puis vers l’est jusqu’à Vlijmen et retour à Bois-le-Duc. Pour trouver un itinéraire, j’en avais simplement tracé un parcours dans le planificateur d’itinéraire du Fietsersbond (qui possède également une interface en anglais).

L’itinéraire comportait tous les types d’aménagements. J’ai vu des pistes cyclables séparées le long des routes principales, des pistes cyclables dans la forêt, un chemin de terre, et même quelques routes secondaires partagées.

J’ai rencontré beaucoup d’autres personnes qui profitaient également de cet après-midi d’automne ensoleillé. Des personnes de tous âges et de tous horizons faisaient du vélo ou de la marche et j’ai également vu beaucoup de voitures garées à l’entrée d’une réserve naturelle. Vous en saurez plus en lisant les légendes des photos.

Profitez de ma 900e vidéo, qui – à 1 heure et 18 minutes – est presque un long métrage.

Le point de départ de cette balade, l’ancienne porte de la ville de Bois-le-Duc, dont l’emplacement est maintenant indiqué par des haies. Le kiosque jaune est également visible sur la dernière photo de ce billet, car c’est aussi le point d’arrivée.
La piste cyclable au sud de Vught est temporairement à double sens, jusqu’à ce que le deuxième viaduc un peu plus loin soit prêt. Une fois ce viaduc terminé, je pense que cette piste cyclable redeviendra unidirectionnelle.
La rocade nord autour de Vught est très verte. Toutes les voies sont séparées pour chaque direction. Non seulement la piste cyclable est à sens unique de chaque côté, mais les deux voies de circulation automobile sont séparées par un terre-plein arboré. Ici, je viens de me faire doubler par un coureur cycliste, qui utilise bien sûr l’aménagement cyclable et non la chaussée.
Ce parking au bord de la lande de Vught était rempli de voitures de personnes profitant d’une sortie dans la nature. D’autres personnes sont venues à pied et ont pu utiliser ce passage protégé, qui est prolongé pour traverser également la piste cyclable. Ce n’est pas très courant aux Pays-Bas.
Tous types de personnes utilisent les pistes cyclables, y compris cet homme qui semble avoir emprunté certains des sentiers de VTT spécifiques de la forêt.
Près de Cromvoirt, j’ai utilisé un chemin de terre pour contourner ce village. Ce n’est pas le seul chemin de terre dans la forêt, il y en a un deuxième et à ce carrefour ils se croisent. La route était assez sèche et lisse pour être utilisée à vélo.
Au nord de Cromvoirt, j’ai dû emprunter cette route partagée sans aménagement cyclable. Les lignes ne sont là que pour rendre la route optiquement plus étroite. Les quelques automobilistes que j’ai rencontrés ici roulaient tous à des vitesses appropriées. Ce n’était pas désagréable de rouler ici, mais j’ai apprécié que ce ne soit qu’un court tronçon.
La piste cyclable qui longe ce canal est à nouveau complètement à l’écart de la circulation automobile. (Seuls les cyclomoteurs bridés à 25 km/h ont le droit de circuler ici.) Le panneau « attention travaux » n’est pas si étrange, mais la limitation de vitesse à 50 km/h qui l’accompagne est très étrange. On dirait que les aménageurs ont juste choisi un panneau standard et ont oublié qu’il était placé sur une piste cyclable. Les cyclomoteurs ne sont même pas autorisés à rouler aussi vite.
J’aime toujours traverser cette écluse. Elle est très étroite, mais à cet endroit tranquille, elle est suffisamment large. Sur ce long canal, cette écluse est un point de référence bienvenu. Tout le reste du canal offre un cadre immuable et il est difficile de savoir où l’on se trouve.
Depuis le canal, j’ai pris cette piste cyclable qui m’emmène plus loin dans la campagne. Je n’avais jamais fait de vélo ici auparavant, mais la carte me disait que j’étais dans la bonne direction.
La deuxième route secondaire partagée était un peu plus désagréable que je ne l’avais prévu. Certains conducteurs étaient très sympathiques et roulaient à cheval sur la bande rugueuse pour me laisser suffisamment d’espace. Je ne pouvais pas faire de vélo sur cette bande, car les crêtes sont un peu trop prononcées. Les autres conducteurs n’étaient pas disposés à chevaucher cette bande, ni à réduire leur vitesse pour me dépasser. J’irais presque jusqu’à dire que plus leur véhicule était gros, moins ils étaient susceptibles d’être amicaux…
Ce moulin à Nieuwkuijk est rattaché à un restaurant qui était très fréquenté. Des dizaines de vélos étaient garés près de lui, mais comme vous pouvez le voir ici, beaucoup de voitures étaient également garées à proximité. Tant pis pour la photo !
Depuis la forêt près de Vught, la deuxième partie de mon parcours m’a conduit à travers les champs près de Vlijmen. Vous pédalez ici sur une digue, nécessaire lorsque d’autres digues cèdent. L’emplacement élevé vous donne une vue splendide sur l’étendue plate des champs. Au loin, il y a même un point de vue en forme de proue d’un bateau de transport de tourbe, placé en 2016. De là, vous avez une vue imprenable sur les anciens champs de tourbe.
De Vlijmen à Bois-le-Duc, j’ai utilisé la véloroute express qui a été aménagée en 2011. Voir mon billet de l’époque.
À cet endroit, l’itinéraire est parallèle à la rocade sud autour de Bois-le-Duc sur l’ancienne digue du chemin de fer, d’où sa position plus élevée. Cette voie ferrée allait jusqu’à Geertruidenberg et est devenue une piste cyclable sur la quasi-totalité de son ancien parcours.
Comme promis dans la légende de la première photo, nous retournons à l’endroit exact où nous avons commencé. Le kiosque jaune était utilisé en été pour vendre des billets pour un festival et on pouvait y acheter à boire.
Une sortie en automne, 24,1 km autour de Bois-le-Duc, en temps réel.

Notes

  1. Voici ce qu’il précise sur son blog : « Certains d’entre vous ont posé des questions et d’autres semblent avoir manqué l’annonce précédente. J’ai un problème cardiaque, dû à une malformation congénitale. La situation a été contrôlée chaque année. Cet été, il a été établi que mon état cardiaque s’est considérablement détérioré au cours de l’année écoulée, au point que la valve de mon aorte doit être remplacée. Pour préparer l’opération, j’ai subi un cathétérisme cardiaque en septembre et j’ai passé un scanner le 2 novembre à l’hôpital de ʼs-Hertogenbosch. Ce sera la dernière chose qu’ils feront ici. Mon dossier médical a maintenant été envoyé à Utrecht, où l’opération à cœur ouvert aura lieu. Je m’attends à être contacté par l’hôpital d’Utrecht dans les semaines à venir. Je n’ai encore aucune idée du calendrier des prochaines étapes. Étant donné que les unités de soins intensifs se remplissent rapidement de patients COVID non vaccinés, mon opération pourrait être reportée, ce qui dépend également du résultat de ce dernier scanner. (Le temps d’attente moyen à Utrecht est actuellement de 101 jours.) Entre-temps, je peux encore faire mon travail (depuis mon domicile), mais les déplacements sont très exigeants (surtout la marche). Je continue à faire du vélo, également pour essayer de rester en forme pour l’opération à venir. Heureusement, je peux encore parcourir de longues distances à vélo, comme c’est le cas dans ce billet. Bien qu’il soit clair que ma vitesse moyenne a chuté d’environ 20km/h auparavant à 18,4km/h lors de cette sortie particulière et que j’ai besoin d’une journée entière pour récupérer d’une telle sortie. Avec tout ce que j’ai déjà filmé, je m’attends maintenant à continuer à bloguer pour le reste de cette année. Il y aura une pause d’au moins deux mois lorsque l’opération aura lieu. Quand j’en saurai plus sur la date, je vous le dirai. »

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 18 novembre 2021

    […] vieille de plus de 10 ans, mais c’était ma 158e vidéo, et j’ai publié ma 900e vidéo la semaine dernière ! J’ai tellement appris au cours des dix dernières années que cette vieille vidéo ne me […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :