Orléans – Pôle 45 : le passage du Nord-Ouest

Le camarade JP – notre brise-glace à propulsion musculaire – a déjà expliqué et commenté en images sur son blog le « trajet d’étude » que le collectif Vélorution Orléans a organisé samedi 17 octobre 2020 à destination du Pôle 45 et des élu(e)s et autres décideurs locaux – zeugma (une figure de style qu’il affectionne). Pour l’habitant lambda du centre-ville, rallier à vélo cette grande zone d’activité du nord-ouest de l’agglomération orléanaise (350 ha) nécessiterait quasiment la trempe et l’intrépidité d’un Roald Amundsen qui a le premier réussi le passage du Nord-Ouest. Le rythme tranquille du cortège formé par une bonne trentaine de participant(e)s – dont quelques enfants – a prouvé qu’on peut sereinement dépasser cette appréhension et, côté autorités locales, qu’on doit envisager sérieusement le développement du vélotaf de longue moyenne distance.
Retour sur cette sortie en une grosse trentaine de photos et une courte vidéo.

La carte du parcours

L’aller en bleu et le retour en jaune (par le bientôt célèbre chemin du Ran d’Abbas, un axe nord-sud préservé qui gagne à être connu) :

Voir en plein écran

À l’entrée Ormes de Wikipédia on peut lire :

Implanté sur les trois communes d’Ingré, Ormes et Saran, le Pôle 45 est le deuxième plus grand parc d’activités de la communauté d’agglomération Orléans Val de Loire. La création de cette zone industrielle date de 1976, avec le concours de la Chambre de commerce et d’industrie du Loiret. Démographiquement, son développement a permis la transformation massive du territoire, passant d’un village de 799 habitants en 1968 en une ville qui compte aujourd’hui 4 122 habitants en 2017.

Le Pôle 45 compte près de 200 entreprises et a permis la création de 6 500 emplois, principalement dans l’industrie et le domaine du transport et de la logistique. Aujourd’hui, le parc souhaite se tourner vers le développement durable.

Pour le développement durable je ne sais pas mais côté communication Web, le site du Groupement des Entreprises du Pôle 45 (GEP45) renvoie… une page blanche.

En photos

Rassemblement place Dunois. La presse locale est là, à défaut des élu(e)s1.
Boulevard de Châteaudun c’est l’automne et la vélorution.
Bande cyclable obligatoire ? Un vestige des années 1990 sans doute.

La rue de la Fossiante est en accès restreint sur sa plus grande partie :

Le panneau est explicite2.
Arrivée par une piste cyclable dans la zone industrielle du Pôle 45.

Il y a un cheminement cyclable au sein du Pôle 45 sous forme de pistes bidirectionnelles. Manquent une gestion sécurisante des intersections et du jalonnement :

Le grand et infernal giratoire dit de Shiseido.
Une traversée cyclable ? Et pourquoi pas du jalonnement pendant que vous y êtes !
Le reporter de Magcentre immortalise le fameux panneau « cyclistes, roulez au pas » typique de Saran.
Qu’on se le dise : la vélorution ne fait pas le trottoir (à Saran ou ailleurs).

Et au bout du retour à Orléans – après une vingtaine de kilomètres parcourus à un rythme de sénateur sortant de la buvette – terminus dans le quartier Sonis :

En vidéo

De brefs aperçus du parcours dans cette vidéo :

Dans les médias

Deux journalistes de la presse écrite locale ont pédalé avec les sympathisants et militants de la cause vélo. Celui de La République du Centre s’est même retrouvé embedded en tandem !

Le représentant de Magcentre qui, dans un article intitulé « Orléans Métropole: la Vélorution montre le chemin », juge que la démonstration qu’on peut rejoindre à vélo le Pôle 45 est réussie, écrit également :

L’itinéraire emprunté, pour être utilisable au quotidien, nécessiterait évidemment un balisage, une mise à niveau des revêtements et une sécurisation qui font cruellement défaut.

Même son de sonnette cloche chez le représentant de La Rép’ qui titre son compte-rendu « Le parcours Orléans-Pôle 45, ça se fait bien à vélo » :

Sur certaines portions, pourtant en parallèle de la tangentielle, il est agréable de constater que l’on peut rouler, en sécurité, sur des petites routes avec de la nature autour. Et que l’accès à Pôle 45 ne relève pas du chemin de croix.

Avait également fait le déplacement une équipe de France 3 Centre Val de Loire. Les deux journalistes ont réalisé un sujet de 2min30sec pour le 19/20 du soir même. Lors du direct, le choix du synthé sonnait comme un programme :

Approuvé !

Notes

  1. Signalons que Christian Dumas, maire d’Ingré et vice-président métropolitain à la politique cyclable, s’était fait excuser.
  2. On pourrait même jouer à Maître Capelo et relever qu’on dit un deux-roues et donc qu’on devrait trouver écrit « motorisés ».

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. BenoitP dit :

    excellent résumé ! très bon coup de projecteur sur le bien maigre maillage cyclable d’une zone péri-urbaine majeure. et en plus notre éco-délégué du Lycée Jacques Monod a de la matière pour développer son thème environnemental ; développer l’usage du vélo chez les lycéens abraysiens ; il y a du travail ! merci !

  2. REGIS REGUIGNE dit :

    Manque l’essentiel : à savoir, « l’accueil des cyclistes et de leurs vélos dans les entreprises et tous types de services » au cours et au bout (surtout, au bout !) du trajet ! Rouler = très bien et si « accueil ZERO » : vous faîtes, et recommandez QUOI ?

  3. c dit :

    Merci Jeanne pour cette belle initiative qui devrait inspirer toutes les aires urbaines de France (dont la ville de Blois) pour aller du centre ville vers la périphérie. http://bougezautrementablois.over-blog.com/2020/06/vas-donc-chez-decathlon.html

  1. 24 octobre 2020

    […] CIA — Chamins corts Interior de l’Aglomeraci’ — un pauc sus la moda dau chamin fach la setmana passada aquí chas « Jana a bicicleta » (>fr) e ‘quí meijon (>fr), sens obludar que a la desbuta de decembre, i a lu « velothon […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :