Un trajet à vélo estival dans Utrecht

Mark Wagenbuur nous propose un autre de ces billets illustratifs dont il a le secret. Il a cherché à vérifier fin juin si la fréquentation de l’espace public avait retrouvé son niveau d’avant confinement dans sa bonne ville d’Utrecht.
Voici la traduction de « Ride in Utrecht » publié le 19 août 2020 sur Bicycle Dutch.

Pour cet autre billet de vacances moins ambitieux, j’ai à nouveau filmé une sortie à Utrecht. À la mi-juin, la chaîne de radio et de télévision locale RTV Utrecht a signalé que le volume de la circulation était presque revenu à son niveau d’avant le confinement « intelligent » dû à la pandémie, en particulier le nombre de personnes qui se déplacent à vélo. J’ai trouvé cela très difficile à croire à en juger par ce que j’ai observé moi-même dans les rues. Des observateurs étrangers ont également remarqué qu’il y avait moins de circulation que d’habitude, mais la nouvelle était basée sur les chiffres fournis par la ville.

La piste cyclable centrale du parc scientifique d’Utrecht (c’est le nom du campus universitaire). Pas du tout fréquenté un jour de semaine. Le panneau jaune sur la gauche invite les gens à se tenir à 1,5 mètre les uns des autres. C’est pas difficile.

Un mois après le début du confinement, le nombre de vélos avait diminué de 80 % sur Vredenburg. Je vous ai montré à quoi cela ressemblait. Apparemment, au début du mois de juin, 80 % du volume de trafic vélo de l’année dernière avait déjà été retrouvé sur Amsterdamsestraatweg. À la mi-mai, le nombre de voitures particulières avait atteint 70 % des chiffres constatés l’année dernière sur Westplein et Biltstraat. La grande différence de volume se situe au niveau des transports publics. Début juin, ils atteignaient seulement 17 % des trajets constatés à la même époque l’année dernière.

Il est évident que la règle du 1,5 mètre ne s’applique pas aux couples. C’est une belle démonstration de la largeur de cette piste cyclable. Encore nécessaire quand la crise sera passée.

Pour la sortie qui fait l’objet de ce billet, j’ai choisi un trajet reliant le campus universitaire à la gare centrale, en centre ville. Bien sûr, les étudiants n’avaient pas encore repris le chemin de l’université. Tout le monde étudiait de chez soi autant que possible et c’est encore le cas aujourd’hui (et il y a aussi les vacances d’été maintenant). Il est très clair que la fréquentation sur ce parcours particulier n’a pas retrouvé son niveau d’avant mars 2020, date à laquelle le confinement a été mis en place. Ci-dessous la vidéo sans commentaires. J’ai ajouté quelques commentaires aux captures publiées ici. Profitez de la balade.

Je crois que c’est la première fois que je vois le nouveau tramway dans une de mes vidéos. Il s’agit de la ligne qui a été mise en service en décembre 2019. Les voies sont en partie enherbée.
Une grande attention a été accordée à la conception des passages à niveau des tramways. À cet endroit, un espace de dégagement pour les cyclistes a été aménagé, où les gens peuvent attendre à l’écart des autres cyclistes lorsque le feu est rouge pour traverser les voies de tramway à droite.
Une mère et son enfant – je ne pense pas me tromper – qui prennent toute la largeur de la piste cyclable. Le conducteur de la voiture rouge était impatient, mais il a attendu – assez longtemps – pour pouvoir les dépasser que je sois passé et que la voie opposée soit dégagée.
Aux Pays-Bas, les sorties sportives à vélo sont un loisir courant. Il me semble que ce petit peloton enfreint un peu les règles de distanciation.
Une partie du trajet me conduit dans des rues qui seront (à nouveau) réaménagées. C’était autrefois la première vélorue des Pays-Bas. Cela n’a pas été un succès à l’époque, mais heureusement – 25 ans plus tard – la ville va se remettre à l’ouvrage. Les circonstances ont changé en faveur d’une vélorue, notamment la composition et le volume du trafic.
En moyenne, 17 254 personnes utilisent cette rue à vélo par jour ouvrable. Le nombre de véhicules à moteur est de 4 120. (chiffres de 2016, municipalité d’Utrecht) Pour l’instant, il n’y a que des panneaux d’avertissement indiquant que le revêtement de la route n’est pas conforme aux normes.
À cet endroit de la Nachtegaalstraat, la requalification a déjà commencé. La piste cyclable séparée sera supprimée ici. Elle deviendra une vélorue où les voitures seront « invitées » pour donner plus d’espace au vélo. Le volume de trafic ici justifie une telle solution. Les cyclistes sont de loin plus nombreux que les véhicules à moteur. En 2016, la circulation a fait l’objet d’un comptage. En 24 heures, un jour ouvrable, il y a 18 133 personnes à vélo et 4 085 véhicules à moteur dans cette rue. Le conducteur de la voiture sur la photo négociait le passage avec l’homme-trafic.
Ici, plus proche du centre ville, la circulation à vélo se fait plus dense. Pendant la phase de préparation de la requalification, seuls les riverains peuvent utiliser la rue en voiture et le vélo occupe déjà la chaussée.
Dans le centre historique de la ville, les choses semblaient presque normales au vu du nombre de personnes dans les rues. Du moins dans le cadre d’une chaude journée d’été.
C’était la première fois que je remarquais ce magasin de vélos proposer des vélos d’occasion. Des prix vraiment abordables. Dommage que cela rogne largement sur l’espace des piétons.
Maintenant que le réaménagement du quartier de la gare d’Utrecht est entrée dans sa dernière phase, de nombreux bâtiments situés le long de ce principal corridor est-ouest sont en cours de rénovaton. L’ancien bureau de poste sur la Neude est devenu magnifique et accueille maintenant principalement la bibliothèque municipale. Le bâtiment de droite, avec la petite tour d’angle, a été magnifiquement restauré et le bâtiment de gauche sera lui aussi restauré pour retrouver son aspect d’origine (des années 1930).
La voie cyclable la plus fréquentée des Pays-Bas n’est pas si fréquentée que cela en l’occurrence. J’aimerais vraiment que la ville fournisse un autre espace de stationnement pour tous ces cyclomoteurs. Lorsque l’interdiction des cyclomoteurs à Utrecht entrera en vigueur, ils devront le faire. Après l’interdiction, il ne sera plus possible légalement d’atteindre cet endroit avec un cyclomoteur.
L’entrée du plus grand parking à vélos du monde côté nord. Dans ce parking, c’est beaucoup plus silencieux que d’habitude. Je n’y suis moi-même allé que cinq fois depuis début mars, mais j’ai un abonnement annuel et je suis donc autorisé à laisser mon vélo stationné longtemps.
Une balade à Utrecht. C’est toujours plus calme qu’avant la pandémie et le confinement.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :