Un tunnel cyclable à la décoration enjouée

Confinement oblige, difficile d’imaginer partir en reportage dans les rues orléanaises comme si de rien n’était. L’occasion donc de continuer à traduire des billets de Mark Wagenbuur. En voici un, récent, qui donne à voir combien en matière cyclable les Néerlandais ont le souci du détail et de la finition. Voici la traduction de « Cheerful art in a cycle tunnel » publié le 5 février 2020 sur Bicycle Dutch.

La plupart des tunnels cyclables néerlandais sont décorés. C’est une façon de les rendre moins effrayants. L’un de ces tunnels à Zaltbommel a été dédié à une artiste née dans cette ville, simplement parce qu’il a été inauguré l’année du centième anniversaire de sa naissance.

Le Fiepstunnel à Zaltbommel.

Ce tunnel n’a rien de spécial d’un point vue néerlandais. Il suit les dernières recommandations en la matière. Avant de s’y engager on en aperçoit la fin. La lumière du jour pénètre au milieu du tunnel par une ouverture dans le plafond et les parois sont inclinées. Quand la N322, la route provinciale qui traverse Zaltbommel, est passée de deux voies à deux fois deux voies, le carrefour ne pouvait plus être sécurisé pour les vélos. C’est pourquoi un tunnel cyclable a été prévu dès le début des travaux. Il a été achevé en 2016, l’année pendant laquelle la ville célébrait le centième anniversaire de la naissance de sa plus célèbre résidente, l’illustratrice Fiep Westendorp. C’est la raison pour laquelle il a été décidé de reproduire certains de ses dessins les plus connus sur les parois du tunnel.

Les enfants Jip et Janneke, les personnages principaux d’une série de livres d’Annie M.G. Schmidt, et les figures sans doute les plus célèbres de l’oeuvre de Fiep Westendorp.

Fiep Westendorp est née en 1916 et elle a illustré de nombreux livres néerlandais de littérature enfantine. Les personnages Jip and Janneke sont ses plus célèbres illustrations. Ces enfants continuent d’apparaître sur de nombreux objets. Ils ont été créés en 1953 pour un journal. À l’époque les dessins dans les journaux étaient toujours en noir et blanc ce qui donne à ces deux personnages un air particulier. Fiep a travaillé jusqu’à son décès en 2004.

Une deuxième oeuvre figure sur les parois du tunnel. Un poème écrit spécialement par l’ancien membre du conseil municipal Thom Ummels.
On ne peut pas rater les explications sur le choix de l’artiste, la réalisation des oeuvres et les financeurs de l’opération.

Le tunnel cyclable de Zaltbommel porte désormais le nom de Fiepstunnel. Il est basé sur le prénom de l’illustratrice, Fiep, et s’appelle donc « tunnel de Fiep » ((Fiepstunnel en néerlandais). Il s’agit d’un jeu de mots puisque ce nom est très proche de l’expression « tunnel cyclable » en néerlandais (Fietstunnel).

Cette petite fille à vélo (à gauche) est tirée d’un livre sur le vélo qui a été à la fois illustré et écrit par Fiep Westendorp.
La dame à vélo sur la paroi du tunnel (à gauche) ressemble beaucoup à son original (à droite). Elle pédale dans l’autre sens et semble avoir perdu du poids après toutes ces années en selle.

Le Fiepstunnel a été inauguré en fanfare en juillet 2016 – sous la pluie. Ces joyeux dessins ont rendu ce jour pluvieux moins maussade. Ils ont été réalisés par Gayan de Muynck et on peut dire qu’il a réalisé un joli travail. Quand on compare ses dessins muraux avec les originaux de Fiep la ressemblance saute aux yeux. Les dessins de personnages à vélo ont évidemment retenu mon attention. Ils ont été parfaitement réalisés. La petite fille à vélo est tirée du livre Met Fiep op de Fiets (« Avec Fiep à vélo ») écrit et illustré par Fiep Westendorp.

Le tunnel est assez large pour pédaler côte à côte.

Le coût de ces œuvres s’est élevé à 60000 euros. La plus grande partie de cette somme a financé l’enduit de protection. Hélas ça n’a pas bien marché au début. Les usagers du lieu se sont plaints de l’état de saleté du tunnel après seulement un an. Des travaux de nettoyage ont eu lieu en 2018 et un nouvel enduit de protection bien plus efficace a dû être posé. Quand j’ai eu l’occasion d’emprunter le tunnel près d’un an et demi plus tard, l’endroit était propre, net et d’un blanc lumineux.

L’éclairage à LED installé dans le tunnel rend son utilisation socialement sûre quand il fait nuit.

Pour résumer : ce tunnel est vraiment adorable.

La vidéo de la semaine : un tunnel cyclable à Zaltbommel.
NB : un sous-titrage en français est disponible.

Je vous avais déjà montré un autre exemple célèbre de tunnel joyeusement décoré : le Silly Walks tunnel à Eindhoven.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. janpeire dit :

    Les sévices techniques de la cité johannique devraient profiter du confinement pour lire les billets, et s’ils n’ont pas confiance dans la traduction, apprendre une langue étrangère.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :