Un trottoir pittoresque

À Saint-Jean-le-Blanc, un peu avant d’arriver au niveau de l’avenue Jacques Douffiagues, le cycliste qui tourne à droite rue Demay depuis l’avenue du Général de Gaulle est confronté à une signalisation surprenante liée à un aménagement aberrant.

StJlBquartierpavillon

Un quartier tranquille qui possède des curiosités cyclistes

StJlB_surletrottoir

Rue Demay : le panneau bleu dit « obligation de circuler sur le trottoir ».

Quelques dizaines de mètres plus loin, le cycliste est prié de tourner à droite rue du Clos de Champeau en restant sur le trottoir.

StJlB_entréepiste

Rue du Clos de Champeau : pas de trottoir à gauche et un trottoir réservé aux cyclistes à droite. Le piéton n’a qu’à léviter.

Cette piste cyclable bidirectionnelle réserve quelques curiosités qui méritent d’être mentionnées, ne serait-ce que pour rendre hommage à l’inventivité du gestionnaire de voirie albijohannicien qui tente de résoudre des situations problématiques qu’il a lui-même suscitées.

Il y a d’abord ce beau potelet réfléchissant qui « protège » stoïquement la sortie d’un immeuble. Remarquez la position du chevron vert qui pointe vers ledit potelet. Illustration par l’absurde que placer une voie cyclable sur un trottoir est stupide (en plus d’être juridiquement discutable).

Il y a ensuite la présence incongrue de ce stop avant la voie d’accès (fermée par un portail) au parking d’une résidence. Une sortie de parking (voie privée) n’étant jamais prioritaire, on se demande bien la raison d’être de ce stop, ce dernier incarnant la vexation suprême pour le conducteur d’un véhicule mu à la force des cuisses et des mollets. Notez qu’en face, l’intersection est laissée vierge. Comprenne qui pourra.

StJlB_stop

Un stop incongru à l’intersection avec une voie privée.

Et entre les deux, il y a la présence de ce pictogramme vélo sur la chaussée qui enjoint les cyclistes qui auraient malgré tout emprunté la route normale – et nul doute qu’ils sont nombreux – de remonter sur le trottoir à leur gauche. Non mais !

StJlB_marquagesupp

Pictogramme égaré pour cycliste égaré ?

Voilà de quoi commencer à rédiger un Guide des curiosités cyclistes d’Orléans Métropole. Elles sont nombreuses.

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. janpeire dit :

    Comme à cet endroit, piste rouge sur notre carte, je suis sur la route, je n’avais jamais prêté attention à l’arrêt devant la porte de garage. Belle trouvaille.
    Encore plus pittoresque, en son rond-point, le terminus de St Jean de Braye dont le maire est un quelque chose dans le domaine des transports de la mégalopole.

    La ville veut mettre des « o » partout, les St Jean ont déjà fait des « s » pour les cyclistes.

  1. 1 novembre 2017

    […] trottoir cyclable offre très souvent des passages pittoresques (bordures plus ou moins traitresses, tracés hasardeux, signalisation douteuse etc.) et on a vu […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :