Catégorie : Aménagement

0

Il y a un loup rue Landreloup

Le 27 juin dernier, Jeanne a assisté à l’assemblée générale du quartier Dunois-Madeleine organisée au gymnase Amarger, rue Basse d’Ingré. La salle était aux trois-quarts remplie. Et d’ailleurs à l’extérieur, devant le gymnase, il n’y avait pas assez d’arceaux pour garer les vélos. Bon ou mauvais présage ?

0

Ça sature

Parmi les lieux où l’on se rend volontiers à vélo, il y a la médiathèque. Sur la petite place qui la borde se trouve une station Vélo’+ et un parking vélo dûment signalé par un panneau réglementaire. Le problème c’est que ça sature.

0

Les mal-aimés

Les mal-aimés ne sont pas les cyclistes, non, tout le monde les trouve sympathiques en bord de Loire. Non, on ne dira jamais assez la solitude et l’isolement de certains arceaux à vélo. En voici trois dont l’accablement est manifeste et la détresse palpable. Ils ne savent pas à quoi...

0

Paris – Roubaix – Orléans

Il y a Paris-Roubaix,« l’enfer du Nord », et sa fameuse Trouée d’Arenberg. Et puis il y a Orléans et le tronçon de la rue d’Illiers, à l’ouest de la place du Martroi, qui va de la rue des Minimes à la rue du Grenier à sel. Cent mètres de méchants pavés...

0

Jardin des plantes aller/retour en mode verdâtre

Jeanne vous propose de tester le parcours qui conduit de l’hypercentre, rive droite de la Loire, au jardin des plantes, rive gauche. Trajet pas du tout hypothétique en ce retour de printemps qui sent bon les longues sorties au parc. Inutile de revenir sur la traversée du fleuve royal sur le...

0

Politique du pochoir

C’est le printemps, il y a du graff dans l’air à Orléans. Je n’évoque pas M. Chat ou le mur du cinéma des Carmes dévolu à l’expression artistique mais plutôt la multiplication des pictogrammes vélo dans l’espace public. C’est joli, c’est frais, c’est réalisé avec application.

0

Un trottoir pittoresque

À Saint-Jean-le-Blanc, un peu avant d’arriver au niveau de l’avenue Jacques Douffiagues, le cycliste qui tourne à droite rue Demay depuis l’avenue du Général de Gaulle est confronté à une signalisation surprenante liée à un aménagement aberrant.

0

On vous a dit "Stop"

Jacques Douffiagues, qui a été maire d’Orléans du 31 juillet 1980 au 1er octobre 1988, a laissé son nom à une avenue située sur la commune de Saint-Jean-le-Blanc. Cette avenue a pour particularité d’être bordée d’une piste cyclable bidirectionnelle qui conduit notamment à la base de loisirs de l’Île Charlemagne.

0

En plein dans la plaque

Boulevard Guy-Marie Riobé, en face de la déviation mise en place sur le trottoir, la bande cyclable a été rétrécie comme vous le savez déjà. Ce qui n’a pas changé en revanche, c’est la qualité du cheminement. Jeanne vous propose de compter en tressautant – ou de tressauter en comptant –...

0

Rue Moine, rue des Ateliers et pour quelques trottoirs de plus

Après une « courte histoire de priorité » qui traitait de l’intersection entre le double-sens cyclable (DSC) de la rue de la Bretonnerie et la rue d’Escures, Jeanne vous propose d’emprunter le DSC de la rue Moine qui se prolonge rue des Ateliers pour déboucher boulevard Lamartine (le long du grand cimetière d’Orléans).