Retour sur un épisode neigeux du côté de Bois-le-Duc et Vught

Mark Wagenbuur revient en deux vidéos – dont la première en mode avant/après – sur la manière dont l’important épisode de neige et de gel qui a touché les Pays-Bas a été géré par les pouvoirs publics en matière d’entretien des aménagements cyclables. Tout n’est pas parfait.
Voici la traduction de « Riding in the snow in ʼs-Hertogenbosch and Vught » publié le 10 mars 2021 sur Bicycle Dutch.

Il y a quelques semaines à peine, les Pays-Bas étaient couverts de neige. C’est presque difficile de s’en souvenir avec tout le soleil et la chaleur que nous avons eus depuis, mais j’ai des images qui le prouvent ! J’aimerais revenir sur cet épisode de neige dans ce billet. J’avais l’idée de rouler et de filmer un itinéraire pendant les chutes de neige, puis quelques jours plus tard de montrer la différence entre les pistes cyclables non dégagées et ce à quoi ressemblent ces pistes après le déneigement. Ça ne s’est pas passé comme prévu. J’ai choisi et filmé un itinéraire à Bois-le-Duc mais, lorsque je suis revenu pour filmer la situation « après », il n’était pas du tout déneigé ! Alors qu’il aurait dû l’être selon la carte des itinéraires de déneigement publiée par la municipalité elle-même. D’autres parties de la ville ont été bien nettoyées, alors je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle cette rue particulière ne l’a pas été. J’ai décidé de quand même montrer l’avant/après. Il est clair que nous ne faisons pas toujours bien les choses ici non plus, mais j’ai emprunté un autre itinéraire qui était complètement déneigé. Il est tout à fait possible de faire du vélo en ville. Simplement pas partout. J’ai déjà traité de l’entretien hivernal. Si vous voulez en savoir plus sur le contexte, voici un bon billet à lire. Dans les légendes des photos, je me concentre sur la mise en oeuvre concrète de ces politiques et où, apparemment, les choses ne se passent pas comme prévu.

Cette rue qui part de la gare de Bois-le-Duc vers le sud comporte des pistes cyclables sur environ 200 mètres. Les pistes cyclables ne sont pas traitées séparément dans ces rues, ce qui signifie généralement qu’elles ne sont pas dégagées du tout. C’est également le cas ici.
Cette rue de service est à 30km/h. Aux Pays-Bas, la neige et la glace ne sont pas enlevées des rues résidentielles, seules les routes principales sont nettoyées. Cela signifie que la plupart des zones 30 (la limite de vitesse pour les rues résidentielles) ne sont pas touchées. Il en va autrement pour cette rue. Cette rue est un itinéraire cyclable structurant et pour cette raison, selon la carte de déneigement de la ville, elle aurait dû être nettoyée. Elle ne l’a pas été et je ne sais pas pourquoi. En raison du sel résiduel que les voitures ont traîné ici depuis la route principale, la neige est devenue très visqueuse. C’est beaucoup plus difficile de rouler dans ce type de neige.
Cette situation est très inhabituelle. À droite de la chaussée parfaitement propre se trouve une piste cyclable qui n’est clairement pas utilisable. Sur la première photo, on peut voir qu’il y a eu une tentative de nettoyage, mais sur la deuxième photo, on ne voit même pas qu’il y a une piste cyclable. C’est un segment d’un itinéraire cyclable structurant et elle aurait dû être nettoyée. La partie nettoyée commence juste à la fin du pont. Apparemment, une autre route, empruntée par une autre équipe, commence à cet endroit. J’ai choisi d’utiliser la chaussée ici et les conducteurs l’ont accepté, il n’y a pas eu de klaxon ou autre, mais je trouve cette situation très étrange et embarrassante.
Voici pourquoi je m’attendais à ce que cette route soit nettoyée. À gauche la carte publiée par la municipalité montrant les routes pour voitures en bleu et les routes pour vélos en rouge. L’itinéraire que j’ai emprunté aurait dû être nettoyé. La carte du milieu est celle du Fietsersbond qui est une couche supplémentaire dans leur excellent planificateur d’itinéraire qui montre toutes les routes à nettoyer dans le pays. Évidemment, elle montre aussi que la route que j’ai prise aurait dû être nettoyée. Oui, l’itinéraire que j’ai pris. J’ai marqué en rouge la partie qui n’était pas nettoyée, plus au sud c’était propre. Ces 800 mètres ont rendu le trajet beaucoup plus difficile qu’il n’aurait dû l’être.
C’est ce que j’aurais dû trouver sur toutes les photos précédentes. C’est juste 100 mètres plus loin que la dernière photo du pont. Voici à quoi ressemble une piste cyclable traitée. De cette façon, vous pouvez rouler en toute sécurité.
Et voici à quoi ressemble une rue de service traitée. Les voitures des riverains salissent un peu la partie propre, mais elle est tout de même beaucoup plus utilisable que la rue non nettoyée que vous avez vue sur les photos précédentes.
Cette rue se trouve dans la municipalité de Vught. Vught nettoie aussi clairement les pistes cyclables. Cette petite municipalité déclare qu’elle nettoie d’abord les lignes de bus et les pistes cyclables principales. Ce n’est que dans un second temps que les voies pour voitures sont traitées.
Mais Vught n’a pas non plus réussi à nettoyer complètement les chemins partout. Vous pouvez voir la machine de déneigement sur la photo précédente, et cette partie a clairement été traitée aussi, mais il y a encore une fine couche de neige, également sur le chemin lui-même. Les pneus de voiture répandent mieux le sel. C’est pourquoi les routes sont dégagées plus facilement.
C’est un autre exemple d’un endroit où la route est vraiment beaucoup plus propre que la piste cyclable qui la côtoie. La piste cyclable a été traitée, mais visiblement pas suffisamment. La situation s’est peut-être améliorée les jours suivants. Mais sur la photo d’après, il n’avait pas neigé depuis au moins 12 heures et je m’attendais à ce que la piste cyclable soit plus propre que cela.
C’est l’itinéraire cyclable principal vers la gare. Avant le poste c’est seulement une piste cyclable. Il est clair qu’elle a été nettoyée mais encore une fois, pas assez à mon avis. Le déneigement n’est également effectué que d’un seul côté de la borne.

Le trajet que j’ai emprunté de la gare de Bois-le-Duc à celle de Vught. La partie rouge de cette route n’était pas tout à fait utilisable !

La vidéo de la première sortie en mode avant/après.
Mon second trajet commence à Groote Wielen, un quartier résidentiel de l’ancienne municipalité de Rosmalen. Comme les maisons ont été construites après que cette municipalité soit devenue la municipalité de Bois-le-Duc, pour certains c’est Rosmalen (et c’est officiellement le cas), pour d’autres c’est simplement une partie de Bois-le-Duc.
Il s’agit d’un itinéraire cyclable structurant, loin de tout axe routier important, mais il était aussi propre que je m’y attendais. Les trottoirs ne sont pas déneigés aux Pays-Bas et je pense que la mère avec son traîneau a apprécié cela, d’autres personnes ont choisi de marcher sur la partie dégagée et c’est tout à fait normal.
Sur cet itinéraire, je suis passé par la « fosse aux ours » que je vous ai montrée sur mon blog, dans des conditions météorologiques complètement différentes.
À la frontière entre Rosmalen et Bois-le-Duc, il y a ce rond-point à pré-sélection équipé d’un viaduc pour cyclistes et piétons. La rampe d’accès et le viaduc étaient parfaitement dégagés de la neige et de la glace. J’ai déjà montré ce pont.
Les pistes cyclables bidirectionnelles sont un peu plus étroites que d’habitude, mais il est possible de dépasser d’autres personnes à vélo.
Les potelets sur les pistes cyclables ne sont pas une bonne idée, y compris pour le véhicule de déneigement. Seul un côté de la piste cyclable avait pu être nettoyé à ce moment-là.
En raison des mini-congères, il est un peu plus difficile d’atteindre le bouton d’appel. Heureusement, il n’est pas vraiment nécessaire d’appuyer, les boucles de détection fonctionnent très bien.
Il s’agit de l’une des intersections récemment réaménagées que j’ai montrées récemment. Le nouveau design fonctionne également dans la neige, même lorsque tous les marquages ne sont pas visibles.
Plus tard dans la semaine, la glace était assez solide pour qu’on puisse s’y tenir debout et patiner. En attendant, ces enfants jouaient autour de l’eau gelée.
La gare Est de Bois-le-Duc est une gare mineure, mais elle dispose d’un parking à vélos couvert.Cet espace piétonnier pour accéder aux quais est nettoyé par les chemins de fer. Les municipalités ne nettoient pas les voies piétonnes.

Le deuxième itinéraire, d’un quartier périphérique à la gare ferroviaire Est de Bois-le-Duc.

Mon deuxième trajet sur une piste cyclable bien mieux nettoyée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :