Un nouveau et sculptural pont cyclable à Eindhoven

Comment faire cohabiter enfer routier et déplacement à vélo ? C’est en quelque sorte une réponse à cette question que propose Mark Wagenbuur dans ce reportage. Comme d’habitude, vous pouvez aller directement à la première vidéo à la fin du billet (elle est sous-titrée en français) si vous souhaitez juste avoir un aperçu du sujet.
Voici la traduction de « A huge new cycling bridge in Eindhoven » publié le 25 novembre 2020 sur Bicycle Dutch.

La ville d’Eindhoven est en train de se forger une réputation d’audace grâce à ses grands ouvrages d’art dédiés au vélo. Après le célèbre giratoire aérien – le Hovenring – et l’itinéraire cyclable de 37 kilomètres de long qui fait le tour de la ville, elle a maintenant ouvert un grand pont réservé aux vélos pour enjamber l’autoroute A2.

Un père aide son jeune enfant à gravir la rampe d’accès au pont cyclable Tegenbosch, un nouveau pont bow-string en acier à Eindhoven. En approche par le nord-ouest.
Le pont apporte des lignes intéressantes dans le paysage avec son arc et les filets de sécurité.

Jusqu’à récemment, il était possible de traverser l’A2 sur le viaduc de la voie Anthony Fokker, mais cette route doit être élargie pour tenter d’améliorer la fluidité du trafic automobile entre Eindhoven et son aéroport. La piste cyclable de ce viaduc sera donc transformée en espace pour les voitures. Il fallait donc trouver un nouveau moyen de traverser l’autoroute à vélo. L’entreprise ipv Delft a étudié les solutions envisageables et a conclu qu’un tout nouveau viaduc séparé pour les cyclistes – un peu plus éloigné de la circulation automobile – serait préférable à l’élargissement du viaduc existant.

Le pont a été construit à 140 mètres au sud du viaduc de la voie Anthony Fokker qui était auparavant également utilisé par le vélo. Ce qui semble être un détour maintenant (si vous deviez suivre la route pour la circulation automobile) sera à l’avenir une route complètement séparée – à l’écart de la circulation automobile. Le pont est déjà relié à une piste cyclable distincte du côté ouest, et une nouvelle piste cyclable est prévue côté est.
L’approche par l’ouest avec l’arc du pont au loin.

La ville d’Eindhoven a reconnu qu’il était en effet préférable d’installer un nouveau pont relié à des pistes cyclables en partie nouvelles et éloignées des axes routiers majeurs. Certains de ces itinéraires cyclables doivent encore être créés, mais le pont de 160 mètres de long est maintenant ouvert. Il s’agit d’un pont bow-string en acier qui permet de franchir l’ensemble de l’autoroute A2 et la voie rapide régionale N2 adjacente – les 14 voies – en une seule travée de 130 mètres de long. Ipv Delft n’a vu que des avantages à la conception en arc : « Non seulement parce que ça lui donne de l’allure, mais aussi en raison de son efficacité structurelle et d’une utilisation minimale d’acier ». Il permet également de modifier le tracé de la route à l’avenir sans avoir à changer le pont. Un type de pont similaire a été utilisé pour enjamber le canal d’Amsterdam au Rhin à Nigtevecht. (Je vous l’ai montré ici).

L’autoroute A2 au centre et la voie express régionale N2 des deux côtés.
Ce nouveau point de vue – et le pont lui-même – a attiré l’attention de nombreuses personnes, jeunes et moins jeunes. Ils prenaient tous des photos sur leur téléphone.

Les éléments du pont ont été construits en Belgique et assemblés juste à côté de l’emplacement final, sur le côté ouest de la route. Pesant 1 600 tonnes, le pont était trop lourd pour être soulevé sur ses piliers. Il a donc été mis en place dans la nuit du 29 au 30 août 2020, sur des transporteurs modulaires automoteurs. L’opération devait durer 8 heures et pouvait être suivie en direct. Tout s’est si bien passé cette nuit-là que le pont a été mis en place en seulement 6 heures. Un time-laps montre l’ensemble du processus.

Le pont a été déplacé vers son emplacement définitif sur ces machines géantes en seulement 6 heures. Photo de Dura Vermeer avec son aimable autorisation.

Le pont devait ensuite être terminé sur place. Cela n’a pris que quelques mois. Le vendredi 23 octobre, des personnes ont pu utiliser le pont et elles étaient généralement très enthousiastes. Le pont a un tablier de 7 m de large avec un espace utilisable de 5 m de large. Cela signifie que deux personnes roulant côte à côte peuvent dépasser deux autres personnes roulant côte à côte, et qu’il y a encore de la place pour deux personnes marchant côte à côte. Le tablier du pont se trouve à 7 m au-dessus de la route et le sommet de l’arche se trouve à nouveau à 21 m au-dessus du tablier du pont. L’éclairage LED est intégré dans le garde-corps, comme c’est le cas aujourd’hui, mais ce pont se trouve à Eindhoven, alias la ville des lumières aux Pays-Bas (parce qu’elle a toujours été le siège principal de Philips, qui produisait à l’origine des ampoules électriques). Il a donc un rang à tenir. C’est pourquoi il a été équipé de spots à LED qui peuvent éclairer l’arc du pont de l’intérieur dans n’importe quelle couleur. Ce dispositif n’était pas encore opérationnel lorsque je suis retourné filmer la nuit.

L’ancien carrefour se trouvait sur le viaduc en arrière-plan. La nouvelle piste cyclable contourne largement leséchangeurs de l’autoroute. Ils pourront être modifiés à l’avenir sans qu’il soit nécessaire de changer à nouveau les choses pour le vélo. Sur le poteau oblique, un spot LED qui peut briller dans toutes les couleurs possibles pour éclairer l’intérieur de l’arc.
Le nouveau pont cyclable de Tegenbosch la nuit. Seuls les feux du garde-corps étaient allumés cette nuit-là. Au fond à droite on voit des ouvriers éclairer leur chantier.

Le pont a été baptisé Tegenbosch en l’honneur d’une ferme historique et d’un quartier de cette région d’Eindhoven. Je n’ai trouvé aucune mention du coût de ce pont. J’ai donc demandé à Ipv Delft et ils m’ont dit que le budget était d’environ 12 millions d’euros, ce qui correspond au pont de Nigtevecht et est également comparable à ce qu’a coûté le Hovenring. Avec cet ouvrage d’art, la ville d’Eindhoven dispose en matière de vélo d’un nouveau monument emblématique !

La piste cyclable est bien éclairée la nuit (avec l’apport de la pleine lune cette nuit-là).
Le jour du tournage, une semaine après l’inauguration, une équipe travaillait pour terminer le pont. Le tablier du pont est assez solide (et assez large) pour accueillir de tels fourgons et aussi des véhicules de secours.
Mon portrait en vidéo du nouveau pont cyclable d’Eindhoven.
Pédaler sur le pont.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Yann d'Orléans dit :

    Avant ce pont, tu avais une bidirectionnelle de qualité et une gestion des croisements à faire palir d’envie n’importe quel vélotaffeur d’Orléans.
    Cette passerelle permet de ne pas ralentir les cyclistes puisqu’ils ne seront plus mélangés aux voitures au moment du croisement avec la sortie de l’A2.

    Cette jonction permet de relier le quartier d’affaires de l’aéroport (Flight Forum) au quartier nord d’Eindhoven (Woensel).

    L’A2 comme beaucoup d’autoroutes néerlandaises a une vitesse max qui s’adapte en fonction du trafic. Aucun néerlandais ne s’en plaint, ils ont bien compris que c’était pour leur faire gagner du temps.

  1. 5 mai 2021

    […] d’Eindhoven comprend des routes entièrement nouvelles et un certain nombre de ponts. L’immense pont cycliste récemment inauguré pour traverser l’autoroute A2 dans cette zone fait également partie de ce projet. Avec un peu de mauvais esprit, on pourrait […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :