Un carrefour à feux saturé (de vélos) dans le centre d’Utrecht va être réaménagé

Les personnes qui se déplacent à Paris sur certains des pistes cyclables les plus fréquentées de la capitale commencent à expérimenter un phénomène de congestion. Les records de fréquentation sur le boulevard de Sébastopol ou la rue de Rivoli ne cessent d’être battus semaine après semaine et le facétieux Emmanuel a rapproché cette progression irresisitible des records mondiaux successifs de Sergueï Bubka au saut à la perche1. Du côté des Pays-Bas, les pistes sont souvent plus larges ques les pistes parisiennes mais ce phénomène de congestion est également observé comme l’expose Mark Wagenbuur.
Voici la traduction de « When it gets too busy at the intersection » publié le 23 septembre 2020 sur Bicycle Dutch.

Utrecht a encore un peu de travail autour de son canal central, qui a été inauguré au début du mois de septembre. Depuis que le nombre de contaminations de Covid-19 est resté bas2, davantage de personnes se rendent au travail à vélo, ce qui rend les pistes cyclables du centre-ville à nouveau très fréquentées. Notamment sur la piste cyclable la plus fréquentée du pays, l’axe est-ouest qui traverse la nouvelle voie navigable. Un réaménagement de l’intersection directement à côté du pont aura lieu le week-end prochain. J’ai filmé la situation actuelle pour vous montrer à quel point ces travaux sont nécessaires.

Le pont entre Vredenburg et Smakkelaarsveld a fière allure au-dessus du canal restauré, mais cette piste cyclable peut être un peu trop fréquentée aux heures de pointe.
Ce n’est pas vraiment un pont, mais un complexe de cinq ponts, conçu il y a des années. Même s’il paraissait assez spacieux à l’époque, le flux vélo à cet endroit a tellement augmenté que certaines des pistes cyclables doivent être agrandies. En haut à droite se trouve l’intersection qui sera réaménagée.

Pour ce billet, on reste une semaine de plus du côté des douves restaurées d’Utrecht, ce canal vieux de 900 ans qui ceinture le centre historique de la ville. Le complexe de cinq ponts qui relie la vieille ville à la zone de la gare a été conçu il y a des années. Les ponts ont été terminés en 2015, mais la pratique du vélo a beaucoup augmenté depuis à cet endroit. Même si l’intersection est relativement récente (elle n’est même pas encore terminée !), elle n’a jamais été conçue pour les volumes qu’elle doit traiter aujourd’hui. Quand j’ai filmé il y a trois semaines, c’était très visible. Il n’y a pas assez de place pour attendre en toute sécurité quand il faut tourner à gauche. De plus, les feux ne régulent que le flux de la circulation automobile. Cela signifie que les personnes qui doivent traverser le grand axe est-ouest à pied ou à vélo ont beaucoup de mal à le faire. Les cyclistes qui traversent le grand axe est-ouest continuent de rouler jusqu’aux feux, même s’ils sont rouges. Il serait plus raisonnable que ces personnes attendent un peu plus loin pour laisser passer le flux nord-sud lorsque les voitures qui vont du nord au sud ont également le feu vert. La vidéo montre clairement que beaucoup de gens ne sont pas aussi courtois. En outre, il serait souhaitable de prévoir plus d’espace pour qu’il soit possible d’observer une distanciation physique en ces temps de pandémie.

Dans une enquête de satisfaction, près de 60 % des cyclistes d’Utrecht ont déclaré qu’il y avait trop de monde aux heures de pointe à certains endroits, mais on peut quand même y voir des gens de tous âges faire du vélo.
On observe différents types de vélos et certaines personnes promènent même leur chien.

Le conseil exécutif d’Utrecht rend régulièrement compte des mesures qu’il prend dans le cadre de la pandémie dans des lettres adressées au conseil. Dans sa lettre du 16 septembre, il y avait une ligne importante (page 6) :

« Au carrefour VredenburgCatharijnesingel, nous allons élargir les zones d’attente pour les cyclistes en élargissant la piste cyclable entre le Tivoli Vredenburg [salle de concert] et le carrefour. »

Un représentant de la ville a eu l’amabilité de m’expliquer un peu plus en détail ce projet. La piste cyclable a actuellement une largeur de 5 mètres. Il y a des trottoirs de chaque côté, y compris sur le pont. Le trottoir plus étroit du côté nord est moins utilisé et c’est de ce côté que la piste cyclable va être élargie de 2 mètres pour atteindre une largeur de 7 mètres. Pour rendre le carrefour utilisable, il faudra également déplacer les poteaux des feux tricolores. J’espère (et je m’attends) à ce que les poteaux de feux et les lignes d’arrêt pour le trafic est-ouest ne soient pas seulement déplacés latéralement mais aussi plus en arrière, de la même manière que pour le feu qui régule le croisement avec les pistes cyclables pour le trafic nord-sud. Je ne suis pas partisan des feux tricolores en matière de régulation des flux vélo, mais dans ce cas (et la vidéo le montre), les volumes sont si importants qu’une limite (en termes de sécurité et de confort) a été atteinte à cet endroit. Les personnes qui veulent rouler à vélo le long du Catharijnesingel (nord-sud) n’ont pas assez de place pour le faire lorsque le feu pour la circulation automobile est vert sur cet axe. Les personnes qui roulent à vélo d’est en ouest bloquent la voie en attendant au feu rouge.

Beaucoup de gens ont besoin de tourner à gauche. Lors de cette phase de feu vert, chacun disposait de suffisamment d’espace pour tourner, mais ce n’est pas toujours le cas.
Les gens qui circulent à vélo ici, le long du canal, n’ont pas toujours assez de place pour traverser. Il serait utile de déplacer les feux de circulation pour que la voie reste dégagée pour ces personnes. Le patchwork de revêtemens et de marquages, ainsi que le poteau temporaire du feu de circulation (fiché dans un vieux baril de pétrole !), montrent que cette intersection n’a jamais été achevée.

Non seulement vous pouvez observer ces obstructions dans la vidéo, mais j’ai même filmé une collision mineure entre deux personnes. Je ne l’avais pas remarqué sur place, je ne l’ai vu qu’au moment du montage. Un jeune garçon faisait du vélo depuis l’ouest et voulait aller vers le nord (en faisant un virage à gauche). Avec son manque d’expérience, il n’a pas choisi la meilleure trajectoire. Vers 2’52 » dans la vidéo, on peut le voir circuler à droite de la plupart des gens. (Il aurait dû se placer sur la gauche.) Il coupe ensuite rapidement à gauche devant beaucoup de gens mais à 2’58 », il entre en collision avec quelqu’un venant de l’est, qui voulait aller tout droit. Le garçon chute mais il se relève immédiatement et on peut le voir serrer la main de l’homme qui l’a heurté. (Ils ont dû oublier les règles de distanciation physique dans le feu de l’action.) Le garçon était clairement en faute, mais les circonstances (il n’y a vraiment pas de place pour attendre en toute sécurité) ont rendu ce petit accrochage possible. J’ai ensuite coupé la scène mais j’ai fait des captures pour ce billet. Sur les photos, on peut constater qu’ils sont tous les deux prêts à repartir lorsque le garçon réalise que ce n’est pas possible. L’homme descend alors de son vélo et aide le garçon à redresser son guidon. Ensuite, il y a tellement de gens qui attendent qu’on ne voit pas ce qui se passe. Après que le feu soit passé au vert et que la vue soit à nouveau dégagée, on voit l’homme continuer vers l’est. Le garçon a disparu et a dû lui aussi continuer son chemin. Manifestement, il n’y a pas eu de dégât, mais cela illustre bien que l’élargissement de cette piste cyclable est nécessaire. Le mardi 22 septembre, les travaux ont été annoncés sur Internet. Le carrefour sera fermé à la circulation le week-end prochain, du vendredi après-midi au lundi matin. J’ai hâte de voir le nouveau carrefour la prochaine fois que je me rendrai à Utrecht.

Le garçon à vélo essaie très fort de s’écarter de l’homme mais il est trop tard et ils se heurtent. Le garçon aurait dû attendre son tour, mais il n’y avait pas de place pour attendre. (Extrait de la vidéo à partir de 02:58)
En quelques secondes, le garçon est tombé et s’est aussitôt relevé. L’homme n’a pas chuté.
Ils remontent tous les deux en selle et veulent repartir, mais le vélo du garçon a des problèmes.
L’homme descend et aide le garçon à régler sa bicyclette. Sur la photo de droite, la scène est masquée par des gens qui attendent le feu vert. Lorsqu’ils recommencent à rouler, l’incident est terminé. Le garçon et l’homme sont partis.

Les parcours des trois types de trafic (à pied, à vélo et en voiture) sont très différents.

La vidéo de la semaine : l’heure de pointe sur Vredenbourg.

Notes

  1. Avec des illustrations judicieusement choisies, c’est très amusant : exemple.
  2. Hélas, la deuxième vague de Covid-19 a officiellement commencé aux Pays-Bas et la situation pourrait changer rapidement.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :