Planter des arbres à vélo avec Friends of Trees

Dans sa ville d’adoption en Oregon, Kent Peterson utilise son green Bike Friday électrifié pour accompagner des bénévoles de l’organisation Friends of Trees dans leurs opérations de reboisement. Billet originel publié le 15 novembre 2019 sous le titre Bicycle Tree Planting with Friends of Trees.

Christine et Kent.

Samedi 9 novembre, Christine, notre amie Sally et moi-même avons rejoint des membres de Friends of Trees pour planter des arbres à Eugene. Ce qui est super chouette avec Friends of Trees c’est que bien qu’ils possèdent deux gros fourgons pour transporter les arbres et tout leur matériel, ils essaient de se passer au maximum d’engins à moteur. C’est ainsi qu’en plus d’avoir des bénévoles qui covoiturent pour se rendre sur les lieux d’intervention, ils ont également une équipe de bénévoles à vélo. C’est donc tout naturellement que Christine, Sally et moi avons rejoint cette équipe à vélo.

Je peux dire que tout s’est passé sans accroc, c’est parfaitement véridique. Friends of Trees a récemment déménagé ses locaux et a égaré les attaches de leur grande remorque de vélo qu’ils ont l’habitude d’utiliser1. Heureusement, Sally avait sa remorque Burley Travoy et moi ma Allen Yoogo Cargo Trailer, si bien que nous avons pu transporter les pelles, les pots et d’autres outils de site en site. Christine a transporté quelques outils dans le panier de son Allant et le casque dans sa sacoche. Les arbres et le paillis étaient déposés à l’avance au fur et à mesure par l’un des fourgons. La prochaine fois, tout sera fait à vélo.

En ce dimanche, tous les emplacements sélectionnés se situaient sur le terrain de propriétaires privés. Friends of Trees travaille aussi avec la municipalité pour planter des arbres dans l’espace public. Les propriétaires reçoivent des informations relatives aux soins à apporter aux jeunes plants et un suivi de plusieurs années est assuré par Friends of Trees pour la taille et afin de s’assurer que la croissance de l’arbre se déroule dans de bonnes conditions.

L’enfonce-pieux est un outil étonnamment lourd qui permet à une seule personne, même de taille modeste, de planter un poteau fermement dans le sol. Il est également facile de ne pas bien le positionner sur le poteau et de le voir rebondir et venir frapper le sommet du crâne de celui qui le manie. D’où le casque.

Erik Burke est un arboriculteur qualifié et le directeur de l’antenne locale de Friends of Trees. Christine et moi l’avons rencontré en participant à une sortie pédestre à la découverte des arbres locaux qu’il animait. Sa connaissance des arbres est immense et il exprime sa passion pour eux dans tout ce qu’il fait.

Christine s’essaie au maniement de l’enfonce-pieux.

Sally avait embarqué de manière impressionnante beaucoup de choses sur sa Travoy. Les pots vides n’étaient pas lourds mais volumineux.

Nous nous sommes bien amusés à planter des arbres mais ça donne faim. Hélas, l’équipe à vélo n’était pas aussi rapide que l’équipe en fourgon et le temps que nous arrivions à la collation d’après-plantation, il ne restait plus grand chose à manger !

La prochaine fois, nous emporterons de quoi grignoter.

Notes

  1. Dans le texte original, Kent Peterson joue sur les sens du mot « hitch ». NdT

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :