Autonomie en VAE : quelle distance peut-on parcourir ?

Depuis que Kent Peterson a goûté aux joies du vélo à assistance électrique (VAE) sur son propre vélo Bike Friday, il essaie de ne dépendre que de l’énergie solaire pour alimenter ses batteries. Cela implique d’être économe en matière de puissance délivrée par le moteur. Dans le texte qui suit il se livre à quelques calculs qui lui permettent de répondre précisément à la question posée en ce qui le concerne. Et il invite chacun à se livrer à l’expérience – à condition de disposer d’un wattmètre ! 🤓
Billet originel publié le 16 juin 2020 sous le titre « E-bike Range: How far can I go? ».

L’une des questions les plus fréquentes que l’on se pose sur un vélo à assistance électrique est : « Quelle est mon autonomie avec une batterie chargée ? » Bien que cela semble être une question simple, divers facteurs entrent dans ce calcul et la réponse la plus précise que l’on puisse donner est « ça dépend ».

Micah Toll écrit beaucoup sur le VAE, qu’il pratique aussi, et dans l’article qui suit il examine en détail la question : The truth: How far can an electric bicycle really go on a single charge? (12 juin 2020).

Micah est aujourd’hui un passionné de VAE très expérimenté et il est fan des moteurs rapides et puissants, et des accélérateurs. Comme il l’admet, il n’est pas un cycliste affûté, mais il fait un assez bon travail dans son article en essayant de se mettre dans la perspective de ce type de pratiquant. Mais, fondamentalement, ce n’est pas le point de vue qu’il adopte lorsqu’il s’agit des VAE.

Alan Scholz, le fondateur de Bike Friday, et moi-même venons du monde cyclosportif. Nous avons tous les deux la soixantaine maintenant et nous avons toujours été cyclistes. Notre approche des VAE, et donc celle de Bike Friday, est de garder les choses aussi légères que possible. Nous pensons que le moteur est là pour assister la force musculaire humaine, et non pour la remplacer. C’est pourquoi Bike Friday construit des VAE de classe 1 (sans accélérateur).

Aujourd’hui, la plupart des fabricants de VAE ont une philosophie « au diable le poids, vous avez un moteur » et, dans ce secteur, la règle empirique veut qu’un VAE consomme environ 20 Wh par mile. Micah porte ce chiffre à 25 avec son style de pédalage, mais dans son article, il teste un parcours avec un niveau d’assistance très bas, en relâchant l’accélérateur et en mobilisant beaucoup de puissance musculaire. Ce faisant, il a été en mesure de n’utiliser que 3,1 Wh par mile sur une distance de 29 miles (~ 46 km). Mais il admet qu’il était épuisé à la fin de ce trajet et ne recommande pas de rouler à ce niveau tous les jours.

Maintenant, Alan et moi faisons du vélo presque tous les jours, et nous sommes des geeks, donc nous avons utilisé des wattmètres enregistreurs pour nous dire combien de Wh par mile nous utilisons. Alan et moi avons des résultats remarquablement similaires. Lors d’une récente sortie modérément vallonnée, avec mon assistance électrique réglée sur les niveaux 2 ou 3 (sur 5), j’ai utilisé 214,7 Wh pour parcourir 37,7 miles (~ 60 km). Ma vitesse moyenne n’était pas super élevée mais pas basse non plus comme celle d’une tortue, j’ai tenu une moyenne de 13,6 mph (~ 21,9 km/h). Mon vélo a un modeste moteur de 250 W et une batterie de 12,5 A·h 36 V. Sur mon trajet, la puissance maximale de pointe du moteur a été de 151,9 W (pendant une courte période dans la montée la plus raide).

Maintenant, faisons un peu de calcul. 214,7 Wh au total divisés par 37,7 miles donnent une moyenne de 5,69 Wh par mile. Donc loin de l’effort consistant à « enfoncer les pédales dans le sol ». C’est mon rythme standard, celui du « je vais faire un tour à vélo ». Ma batterie a une capacité totale de 36 V multipliés par 12,5 A·h, ce qui équivaut à 450 Wh. Par conséquent, en me basant sur cet exemple, j’estime l’autonomie de mon VAE à 450 Wh divisés par 5,69 Wh par mile, ce qui correspond à un peu plus de 79 miles (~ 127 km).

Encore une fois, je ne saurais trop insister sur le fait que votre kilométrage variera. Il faut beaucoup plus de puissance pour monter des côtes que pour rouler sur un terrain plat. Les vélos et les cyclistes les plus lourds utilisent plus de puissance que les plus légers.

Nos vélos de voyage Bike Friday utilisent des batteries LiGo de Grin Technologies acceptées en avion. Chaque LiGo contient 99 Wh. Nos vélos sont généralement livrés avec 3 ou 4 batteries LiGo. Supposons que j’ai un client qui utilise 10 Wh pour chaque mile parcouru. Cette personne aurait une autonomie d’un peu moins de 30 miles avec un système 3 LiGo ou 40 miles si elle optait pour 4 LiGo. Et certains de nos clients achètent plusieurs jeux de LiGo pour augmenter leur autonomie.

La question « Quelle est mon autonomie ? » est compliquée. Beaucoup de gens qui essaient de vous vendre quelque chose vous donneront une réponse facile, optimiste et probablement fausse. La réponse la plus longue est « ça dépend » et j’espère que l’article de Micah et celui-ci vous donneront les informations dont vous avez besoin pour déterminer quelle est la bonne réponse dans votre situation.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. janpeire dit :

    Velomaxou a produit des chiffres un peu semblables il y a peu dans un de ses billets :

    « Au bout de 75km et 1000 m de dénivelé en Suisse Normande, la batterie de votre VAE va crier famine et vous allez devoir traîner « la bête » de 14 kg à la force du jarret pour finir le parcours. Sauf si vous emportez dans votre poche dorsale une deuxième batterie ! »

    Combien de kilomètres avec un VAE route?

    JPB

  1. 24 juin 2020

    […] plus loin sur l’automonie des électrocyclette, un billet à lire chez Velomaxou (>fr) et un chez jehanne […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :