Étiqueté : Orléans

0

Poursuite nocturne d'un VAE

On sait avec Richard Bohringer que C’est beau une ville la nuit. On pourrait ajouter que ça l’est tout autant à vélo. Jeanne s’est mise dans la roue d’un VAE flambant neuf alors que la nuit était tombée sur Orléans.

0

Les mal-aimés

Les mal-aimés ne sont pas les cyclistes, non, tout le monde les trouve sympathiques en bord de Loire. Non, on ne dira jamais assez la solitude et l’isolement de certains arceaux à vélo. En voici trois dont l’accablement est manifeste et la détresse palpable. Ils ne savent pas à quoi...

0

Dialogue avec un chauffeur de taxi

Dans la vidéo qui suit, Jeanne est de retour sur le fameux spot de #gcum en bas de la rue Bannier. Et cette fois, ce n’était pas un fort aimable conducteur de Mercedes qui se trouvait stationné sur la voie cyclable, mais un chauffeur de taxi en Audi. L’occasion était...

0

#gcum : les deux roues motorisées aussi

Avec le retour des beaux jours – clairs et secs – les motard(e)s ressortent leurs gros engins pour le plaisir de nos oreilles et contribuer un peu plus à la pollution de l’air. Certes, la situation est moins critique à Orléans qu’à Paris, où les conducteurs de deux-roues motorisées ont tout du danger...

3

Paris – Roubaix – Orléans

Il y a Paris-Roubaix,« l’enfer du Nord », et sa fameuse Trouée d’Arenberg. Et puis il y a Orléans et le tronçon de la rue d’Illiers, à l’ouest de la place du Martroi, qui va de la rue des Minimes à la rue du Grenier à sel. Cent mètres de méchants pavés...

0

Jardin des plantes aller/retour en mode verdâtre

Jeanne vous propose de tester le parcours qui conduit de l’hypercentre, rive droite de la Loire, au jardin des plantes, rive gauche. Trajet pas du tout hypothétique en ce retour de printemps qui sent bon les longues sorties au parc. Inutile de revenir sur la traversée du fleuve royal sur le...

0

La courtoisie est une valeur sûre

À vélo, il n’est pas toujours nécessaire de se comporter en héros (comme JP). Les relations entre cycliste et automobiliste ne sont pas toujours aussi difficiles que dans la désormais célèbre “vidéo du cycliste lillois“. Parfois, la civilité et la courtoisie l’emportent sur le chacun pour soi et le je-m’en-foutisme....

0

Le #gcum a de beaux jours devant lui

Alors que certaines équipes municipales envisagent l’utilisation de voitures-radar à l’efficacité redoutable pour traquer les véhicules stationnés n’importe-où et/ou n’importe comment (phénomène dit GCUM), d’autres cherchent à rendre un peu plus utiles les caméras de vidéosurveillance de l’espace public pour procéder à de la vidéoverbalisation (comme à Toulouse ou Montpellier). Et dans...

0

En plein dans la plaque

Boulevard Guy-Marie Riobé, en face de la déviation mise en place sur le trottoir, la bande cyclable a été rétrécie comme vous le savez déjà. Ce qui n’a pas changé en revanche, c’est la qualité du cheminement. Jeanne vous propose de compter en tressautant – ou de tressauter en comptant –...

0

Rue Moine, rue des Ateliers et pour quelques trottoirs de plus

Après une “courte histoire de priorité” qui traitait de l’intersection entre le double-sens cyclable (DSC) de la rue de la Bretonnerie et la rue d’Escures, Jeanne vous propose d’emprunter le DSC de la rue Moine qui se prolonge rue des Ateliers pour déboucher boulevard Lamartine (le long du grand cimetière d’Orléans).

0

Comment rester à quai

Juste après Noël, La République du Centre publiait un article au titre qu’on devine sciemment provocateur : “Faut-il contrôler la vitesse des cyclistes ?“. Une photo prise sur le quai du Châtelet – une petite foule de cyclistes, joggeurs et piétons – illustrait l’article qui commençait ainsi

0

L'espace vital du cycliste

Dans l’imaginaire de l’automobiliste moyen, le cycliste représente le plus souvent un obstacle. Le conducteur/la conductrice ne comprend pas pourquoi il/elle devrait ralentir et rester tranquillement derrière cette drôle d’engeance qui persiste à utiliser la force musculaire pour se déplacer en ville.

Scroll Up