Deux ghost bikes déposés pour mémoire en périphérie d’Orléans

On pédale de plus en plus dans la métropole orléanaise. On y meurt à vélo aussi, hélas, et ça fait toujours froid dans le dos. En juin de cette année, puis en août, à Fleury-les-Aubrais puis Saint-Denis-en-Val, deux personnes qui se déplaçaient à vélo à la nuit tombée sont mortes après avoir été percutées par un chauffard qui a ignominieusement pris la fuite dans la foulée. Dans les deux cas, ces personnes ne pédalaient pas seules mais à deux. Dans les deux cas encore, le chauffard a vite été retrouvé et placé en détention provisoire1.

Il y a trois ans, le collectif Vélorution Orléans avait hésité à déposer un premier ghost bike en hommage au cycliste qui avait perdu la vie à Fleury, victime de l’angle mort d’un camionneur2. Cette fois-ci, deux morts de trop plus tard, il a appelé à un rassemblement.

Un double-hommage émouvant a donc été rendu le samedi 13 novembre sous un ciel gris, avec sobriété.

Dans la presse

En annonçant l’événement, le quotidien local avait souligné le caractère inédit de ce type d’hommage dans le Loiret et expliquait3 :

« On connaît les silhouettes humaines noires sur les bords des routes signalant autant de tués dans des accidents de voiture. Il y aura bientôt des vélos blancs.
Ces « Ghost Bikes » (ou vélos fantômes) sont de vieux vélos peints en blanc et déposés sur le lieu où un cycliste a perdu la vie. »

Presse écrite, radio et télé locales ont couvert l’événement4

Dans la rue

La carte du parcours suivi, un peu plus de 15 km au départ de la place du Martroi :

Voir en plein écran

Le cortège a avancé lentement, massé derrière le vélo cargo tirant la remorque où se trouvaient les deux vélos blancs :

Au départ, place du Martroi, les deux vélos blancs sur une remorque.

Ce matériel haut de gamme a été gracieusement prêté par Les Cycloposteurs.
Les vélos à peindre avaient été donnés par l’association 1-Terre-Actions.

Le cargo Douze et la remorque BicyLift stationnés sur le premier lieu de recueillement.

À Saint-Denis-en-Val, rue du Champdoux :

À Fleury-les-Aubrais, rue Marc Sangnier, la police était présente pour sécuriser les lieux, assez passants5 :

En vidéo

Merci à Trololo Vélo pour la réalisation de cette vidéo qui rend parfaitement compte de l’événement :

La nuit, tous les chauffards sont gris

Il n’est pas inutile de souligner à la lumière de ces deux drames combien la nuit favorise les comportements routiers les plus déviants. N’importe qui peut facilement le constater en observant les rues à la nuit tombée, la moindre densité de circulation favorisant tout particulièrement les excès de vitesse – la désinhibition produite par la consommation de différentes substances licites ou illicites ajoutant à l’inconscience et/ou la désinvolture des automobilistes.

D’ailleurs ça prend régulièrement une tournure inquiétante comme l’illustre une affaire de course poursuite crapuleuse rapportée par le quotidien local le lendemain de l’hommage6 :

« Ecarts sur la route, dépassements dangereux, priorités refusées, feux grillés… la voiture finit sa terrible course dans un arbre, peu après le théâtre d’Orléans. »

C’est donc peu de dire que toute personne circulant à vélo doit redoubler de vigilance la nuit et se méfier de tout ce qui a un moteur.


Se regrouper pour se soutenir. Et continuer de pédaler.

Notes

  1. Antoine Denéchère, « Cyclistes fauchés à Fleury-les-Aubrais : un homme de 37 ans placé en détention provisoire », France Bleu Orléans, 17 juin 2021.
    Et
    Sarah Bourletias, « Cycliste décédée à Saint-Denis-en-Val : le suspect reconnaît qu’il avait bu « quelques verres » », La République du Centre, 24 août 2021.
  2. « Un cycliste meurt renversé par un camion à Fleury-les-Aubrais », La République du Centre, 22 février 2018.
  3. Marie Guibal, « Deux « Ghost Bikes » déposés à Saint-Denis-en-Val et Fleury-les-Aubrais en mémoire des cyclistes tués par des chauffards », La République du Centre, 26 octobre 2021.
  4. Anne-Laure Le Jan, «  »On ne devrait pas mourir parce qu’on se déplace à vélo » : un hommage aux cyclistes tués à Saint-Denis-en-Val et Fleury-les-Aubrais », La République du Centre, 13 novembre 2021.
    Cécile da Costa, « Deux « vélos fantômes » installés à Saint-Denis-en-Val et Fleury-les-Aubrais en hommage aux cyclistes décédés », France Bleu Orléans, 13 novembre 2021.
    « Orléans : des vélos peints en blanc pour rendre hommage à des cyclistes tués sur la route », France 3 Centre Val-de-Loire, 13 novembre 2021.
    Stéphane Frachet, « A Orléans, deux vélos blancs en hommage à deux cyclistes tués », Le Parisien, 14 novembre 2021.
  5. On peut relever que le véhicule de la police était bien stationné loin de la bande cyclable.
  6. Alban Gourgousse, « Ils s’étaient comportés comme dans « Fast and Furious », le tribunal correctionnel d’Orléans les condamne », La République du Centre, 14 novembre 2021.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 11 décembre 2021

    […] quartier a été le lieu de la mort d’un cycliste cette année 2021 […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :