Un aperçu du changement survenu à Utrecht en une décennie

Comme le fait remarquer fort à propos Mark Wagenbuur face caméra dans le très bon documentaire Together We Cycle diffusé récemment – et recensé chez Isabelle – il est tentant de considérer que notre environnement immédiat a toujours été tel qu’on le connaît. Or, insiste-t-il, ce n’est pas le cas, et ses compatrioties ont tendance à l’oublier. D’où l’intérêt du travail documentaire qu’il mène, en particulier à Utrecht.
Voici la traduction de « How much did Utrecht change in a decade? » publié le 2 juin 2021 sur Bicycle Dutch.

Joyeux anniversaire Utrecht ! Aujourd’hui, la ville célèbre le fait que les droits de cité lui ont été accordés le 2 juin 1122 par le Saint Empereur romain Henri V lors de sa visite à Utrecht, il y a exactement 899 ans. L’année prochaine, Utrecht fêtera son 900e anniversaire en grande pompe (avec des événements tels que le départ de la Vuelta), même si la ville est en réalité beaucoup plus ancienne. Elle a été fondée par les Romains en l’an 47 de notre ère, il y a près de 2 000 ans. Dans ce billet, je ne remonterai pas aussi loin, mais j’examinerai comment le principal itinéraire cyclable du centre-ville a changé au cours de la dernière décennie.

Cet avant/après commence à l’ouest de la gare ferroviaire sur une rue appelée Westplein (place de l’Ouest). Elle n’a jamais été une vraie place, c’était plutôt une grande route pour les voitures. La requalification ici doit encore avoir lieu. Le projet est en phase de planification. Seuls les arbres ont déjà été abattus pour une raison que j’ignore.

En 2009, lorsque j’ai commencé à documenter le vélo à Utrecht, les énormes travaux de reconstruction autour de la gare centrale d’Utrecht avaient déjà commencé. J’ai filmé le parcours à travers le centre de la ville pour la plus grande partie en 2010. Même si la transformation avait déjà commencé, cette vidéo était censée représenter la situation « avant ». J’espérais pouvoir filmer une vidéo « après » quelques années plus tard. Mais, en 2021, les travaux ne sont toujours pas terminés ! Je pense maintenant que cet itinéraire ne sera jamais terminé, j’ai donc décidé de simplement filmer l’état actuel, 11 ans plus tard.

Tous les bâtiments de cette rue, Van Seijpesteijnkade, sauf un, ont été démolis. Le seul bâtiment restant était un monument qui a maintenant été intégré dans une nouvelle tour d’habitation. Le reste de la rue est en cours de requalification. J’ai filmé l’heure de pointe du matin dans cette rue en 2010.
A gauche : Van Seijpesteijnkade dans la situation d’avant. Seul le bâtiment blanc a été épargné. Sur la photo de droite, vous pouvez voir qu’il fait maintenant partie de la base d’un grand immeuble résidentiel. Le bâtiment brun à gauche est également terminé, mais les bâtiments à droite sont en cours de construction.

La vidéo montre un itinéraire très fréquenté et très mouvementé dans le centre de la ville. Il ne s’agit certainement pas d’un exemple des meilleures pratiques, certaines parties de cet itinéraire présentant par exemple des problèmes de capacité. Bien qu’il y ait de très bonnes parties, la vidéo montre surtout les compromis possibles dans un centre ville animé. Le trajet commence à Westplein, où la reconstruction est encore en phase de planification. En roulant vers l’est, je passe par Van Seijpesteijnkade, où des travaux de construction sont en cours, ce qui signifie qu’il y a une déviation. Je passe ensuite sous les voies dans le tunnel ferroviaire qui s’est allongé. Le tunnel me permet de rejoindre la partie centre-ville de l’itinéraire. Sur le Smakkelaarsveld, la moitié des travaux est presque terminée (à droite de la route), tandis que l’autre moitié (construction d’une toute nouvelle zone résidentielle et de bureaux sur le côté gauche de la route) vient juste de commencer. La situation évolue si rapidement ici qu’à peine deux jours plus tard, ma vidéo était périmée. Ce qui était des carrés de terre quand j’ai filmé mercredi dernier était des zones joliment plantées vendredi.

Le tunnel cyclable sous les voies ferrées s’est considérablement allongé en raison de l’ajout de deux nouvelles voies du côté du centre-ville.
Il y a encore un bout de tunnel là où il se terminait avant. Juste à côté du tunnel, un viaduc a été construit pour les trams et les bus.
Le carrefour à feux pour les bus, le tram et les véhicules privés a été remplacé par un viaduc pour les bus et le tram. Les véhicules à moteur privés ne peuvent plus accéder à cette partie de la ville.

Je prends ensuite le pont sur le canal reconstruit qui était encore une autoroute lorsque j’ai tourné la vidéo précédente. C’est presque dommage qu’on ne puisse pas voir la route dans la vidéo précédente. Je rejoins ensuite la voie cyclable la plus fréquentée des Pays-Bas, qui ne ressemblait en rien à ce qu’elle était il y a dix ans. Dans le centre-ville, de nombreux bâtiments ont été rénovés, reconstruits ou restaurés. Après que le quartier de la gare ait été entièrement rénové, les promoteurs ont commencé à rénover le reste de la ville, ce qui est un bel effet secondaire de ce grand projet. Vous ne pouvez pas vraiment voir cela dans la vidéo, c’est pourquoi j’ai ajouté quelques photos de ces bâtiments dans ce billet.

Cette rue a un nouveau nom. C’était Smakkelaarsveld, dont la dernière partie signifie « champ ». C’est maintenant Smakkelaarskade qui signifie « quai ». Cela s’explique par le fait que l’ancien canal qui était parallèle à la rue sur le côté gauche va revenir. De nouvelles habitations seront construites de l’autre côté du canal et porteront l’adresse Smakkelaarsveld. Les carrés de terre noirs de la photo d’après étaient déjà bien différents deux jours plus tard, lorsque la ville avait procédé à des plantations !
Le Vredenburg est aujourd’hui considéré comme l’axe cyclable la plus fréquenté des Pays-Bas. Il y a dix ans à peine, ce n’était pas du tout le cas. Ce n’était qu’une piste cyclable étroite qui passait devant le chantier du complexe musical de la ville.

Le reste de l’itinéraire du centre-ville a peu changé jusqu’à présent, même si les pistes cyclables ne sont vraiment pas conformes aux recommandations en matière de largeur et de revêtement. Il n’y a pas grand-chose à faire tant que de nombreuses lignes de bus empruntent ce couloir à travers la vieille ville. Mais les plans de mobilité en cours d’élaboration pour Utrecht en 2040 dressent un tableau très différent pour ces rues. La circulation des bus pourrait être déviée autour du centre historique de la ville, ce qui donnerait beaucoup plus d’espace aux piétons et aux cyclistes. C’est aussi la raison pour laquelle je pense maintenant que ce parcours ne sera jamais terminé, ce serait un projet pour les deux prochaines décennies ! L’itinéraire d’aujourd’hui se termine dans Nachtegaalstraat, juste à l’est du centre historique de la ville. Cette rue est actuellement en travaux, mais ils semblent être en phase finale. La rue a perdu ses pistes cyclables protégées et est maintenant devenue une rue cyclable. (Tout comme Voorstraat l’année dernière.) Cela peut sembler contre-intuitif, mais c’est vraiment une amélioration pour le vélo. Ici aussi, le nombre de cyclistes avait dépassé le nombre de pistes cyclables et le trafic automobile avait été considérablement réduit. Le nouveau design correspond à nouveau à l’usage de la rue. J’écrirai un billet sur ce projet dès qu’il sera vraiment terminé.

Lorsque C&A s’est agrandi en 1968 et a incorporé un bâtiment à gauche de son bâtiment original de 1939, il a choisi de construire une nouvelle façade – brutaliste – du côté du Vredenburg. Au coin de la rue, la façade des années 1930 est restée intacte. Lorsque C&A est parti, un promoteur a choisi de reconstruire la façade des années 1930, mais elle est maintenant presque deux fois plus large que le bâtiment d’origine. S’agit-il encore d’une restauration ?
La façade du bâtiment situé à côté de C&A a également été entièrement reconstruite. Le bâtiment des années 1980 était autrefois un centre commercial avec des couloirs et de nombreux espaces commerciaux différents. Maintenant que l’ensemble du bâtiment est occupé par un seul grand magasin, il a été dépouillé jusqu’à sa structure en béton et entièrement reconstruit à l’intérieur et à l’extérieur en 2018.

Vous pouvez trouver plus d’explications sur ce que vous pouvez voir dans la vidéo dans les légendes des photos de ce billet et il y a aussi quelques mots dans la vidéo.

Le rez-de-chaussée et les vitres de la tour de ce bâtiment de 1928 ont été magnifiquement restaurés. Les grandes fenêtres à miroir des années 1980 ont été retirées et remplacées par du verre qui ressemble beaucoup plus à l’original.
Le bâtiment de ce grand magasin, conçu dans les années 1930 et ouvert au début des années 1940, a été recouvert d’un affreux plastique bleu dans les années 1980. Il est en train d’être restauré pour retrouver son bel aspect du début des années 1940. Il est maintenant revêtu de carreaux de céramique de couleur crème et il y a de nouveau beaucoup de surfaces vitrées.
Sur cette place appelée Neude, la piste cyclable a été élargie avec une voie de virage à gauche. La surface est entièrement plane, peut-être parce que les concepteurs voulaient que cela ressemble à une place et pas trop à une rue.
Une autre reprise de façade dans Lange Jansstraat (juste visible au loin sur la photo précédente), Cette restauration n’a pas plu à tout le monde. Certaines personnes aimeraient préserver des exemples de modifications de façade de la fin des années 1960 et du début des années 1970. Mais grâce au retour des fenêtres et à l’ajout d’un grenier, les trois derniers étages peuvent à nouveau être utilisés comme logements.
Une partie de l’itinéraire n’a pas changé du tout. La petite camionnette d’un laveur de vitres était très encombrante. Je me suis même blessé en heurtant le rétroviseur. Je ne m’en suis rendu compte que plus tard, lorsque j’ai vu du sang sur mes phalanges.
Nobelstraat ne semble pas avoir changé du tout. Mais le bâtiment à l’angle gauche est pratiquement neuf après avoir brûlé dans un incendie spectaculaire en 2019. Il a été reconstruit exactement à l’identique. Cette rue est promise à requalification. Mais peu de choses sont possibles avec autant de lignes de bus qui passent ici.
Le plus grand changement sur ce parcours se situe peut-être ici, dans Nachtegaalstraat. Cette rue avait auparavant des pistes cyclables unidirectionnelles de chaque côté de la chaussée. Mais elle a été transformée en vélorue. Il y a beaucoup plus de personnes qui font du vélo ici que de personnes qui y circulent avec un véhicule motorisé. Cette transformation justifie un billet de blog à elle seule. Je filmerai quand les travaux seront vraiment terminés.

Parcourez le principal itinéraire cyclable du centre-ville d’Utrecht. Comparaison d’images filmées à une dizaine d’années d’intervalle.

Voir aussi Utrecht dix ans après (septembre 2019).

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. janpeire dit :

    De l’espoir pour que l’échafaudage devant l’ancien entrepôt des subsistances soit enlevé au profit de la façade historique.

    Et peut-être en d’autres endroits 🙂

    JPB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :