Utrecht a ouvert un passage aux vélos sous un pont-levis

Créer ex-nihilo une voie sur berge dont une partie sera située sous le niveau de l’eau d’un canal ? C’est possible aux Pays-Bas ! Mark Wagenbuur était aux premières loges lors de l’ouverture sans tambour ni trompette de ce passage réservé aux modes actifs dans la ville d’Utrecht.
Voici la traduction de « A new cycling underpass in Utrecht » publié le 2 décembre 2020 sur Bicycle Dutch.

Le 1er décembre 2020, par une matinée pluvieuse, Utrecht a ouvert un nouveau passage pour cyclistes sur la route du canal qui traverse la ville. Ce passage à fleur d’eau remplace le seul carrefour qui subsistait sur cet axe structurant. Selon la section locale du Fietsersbond, il est désormais possible de pédaler de Houten – via Utrecht – le long du canal jusqu’à Amsterdam, un trajet de près de 40 kilomètres, sans voir un seul feu de signalisation.

Le nouveau passage sous le pont Nelson Mandela élargi (vers le nord).
L’ouverture du passage anonyme a eu lieu à 9 heures du matin, lorsque deux ouvriers ont retiré les dernières barrières. Il n’y avait presque personne pour assister à l’événement. Juste un membre du conseil municipal avec un camarade, un habitant d’Utrecht et moi-même. Deux de ces personnes tenaient une caméra donc le moment a au moins été bien documenté.
Gerwin Bijsterbosch, habitant d’Utrecht et actif sur Twitter, a été le premier à traverser – officiellement – le tunnel, il a fait sursauter les ouvriers avec ses acclamations.

L’idée qu’un passage sécurisé à cet endroit était nécessaire est apparue en 2017, lorsque la ville d’Utrecht a annoncé que le pont Nelson Mandela serait élargi pour créer une voie de bus en site propre dite Bus Rapid Transit (BRT). La section locale du Fietsersbond et le membre du conseil municipal d’Utrecht Maarten Koning (des Démocrates 66, un parti politique social-libéral) ont réalisé que l’ajout d’une voie de bus prioritaire rendrait l’intersection avec la véloroute le long du Merwedekanaal beaucoup trop dangereuse. Ils ont tous deux essayé de trouver du soutien pour leur projet de requalification de l’intersection en construisant un passage sous le pont le long du canal. Pour montrer l’ampleur du problème, le Fietsersbond s’est rendu sur le carrefour et a compté les cyclistes. En prenant soigneusement en compte les directions. Résultat : ce matin de mai 2017, à l’heure la plus chargée, 1 676 personnes ont emprunté le carrefour, dont près de 800 pourraient aujourd’hui passer sous le pont. C’est apparemment plus que ce que les modèles de la ville avaient calculé. La vidéo qui a été réalisée ce matin-là montre une partie de l’impressionnant flux de vélos.

Les murs en béton du passage ont été recouverts de belles pierres naturelles pour reproduire le style d’un quai traditionnel.
Le mur en pierre naturelle est recouvert d’un autre type de pierre naturelle et d’un garde-corps élégant. Cette finition et la conception d’ensemble donnent au passage un aspect très élégant, propre et donc socialement sûr.

Si ce nombre s’est révélé aussi important c’est parce que l’itinéraire cyclable qui longe le canal est structurant. Il a été ouvert en 2015, et je l’ai montré sur mon blog en janvier 2016. Ce qui était si astucieux ici, c’est que la hauteur disponible sous les ponts existants a été utilisée pour créer des carrefours à double-niveau. Cela a été réalisé en ouvrant les culées des ponts. Il n’y avait qu’une seule exception : le pont Nelson Mandela d’origine était un pont-levis qui ne s’ouvrait que lorsqu’un bateau devait passer. Il se trouvait donc au niveau du sol et aucune piste cyclable ne pouvait passer dessous. À l’origine ce pont ne disposait que de deux voies de circulation automobile (une dans chaque sens) mais dans sa nouvelle configuration élargie (toujours sous forme de pont-levis) il accueille désormais deux voies de bus, deux voies voiture et deux pistes cyclables bidirectionnelles. Il est donc beaucoup plus large et traverser toutes ces voies en toute sécurité aurait été une tâche trop difficile pour de nombreuses personnes, comme les enfants ou les personnes âgées. Un carrefour classique, même correctement balisé, aurait retardé les bus en raison des flux de vélo constatés. Le résultat du comptage a été un atout dans le débat. Un autre atout était le fait que 10 000 personnes de plus habiteront dans le coin après la requalification de cette zone en quartier à faible densité de voitures, et que tous voudront peut-être se rendre au centre-ville à vélo.

Le point le plus bas du passage se trouve bien en dessous de la ligne des eaux du canal adjacent. L’eau de pluie doit être constamment pompée.
Le passage est bien éclairé et on en aperçoit de loin la sortie. Cela améliore le sentiment de sécurité. Le simple fait qu’il s’agisse maintenant d’un carrefour à double-niveau rend le passage réellement sûr.

Apparemment, la ville a été convaincue assez rapidement, car fin 2018, la décision a été prise de construire ce passage. Il en aurait été autrement si le chantier avait dû être considéré « de manière isolée », mais en l’occurrence ce projet (dont le coût est estimé à au moins 5 millions d’euros) a pu être intégré au sein du projet beaucoup plus vaste du système BRT de la ville. Le coût exact du pont était une information confidentielle. Seul le conseil municipal a été informé dans une annexe financière secrète car « la divulgation de l’annexe financière pourrait nuire aux intérêts financiers de la municipalité dans les futurs appels d’offres et pourrait profiter de manière disproportionnée à des tiers ».

La largeur de la piste cyclable est suffisante pour rouler côte à côte, de même pour le trottoir. Les piétons peuvent marcher sur la piste cyclable lorsqu’ils doivent se croiser.
Le nouveau pont Nelson Mandela, plus large, est doté d’une large piste cyclable bidirectionnelle de chaque côté de la chaussée. Il n’y a qu’une seule voie dans chaque sens pour les voitures.

Les travaux ont commencé début septembre 2019 et ont continué pendant la majeure partie de l’année 2020. Je n’étais en ville que de temps en temps, car je ne me rendais plus à Utrecht pour le travail dans le cadre de la pandémie. Chaque fois que j’ai dû me rendre à Utrecht, j’ai fait en sorte d’y faire un saut, pour voir comment le chantier avançait. Vous pouvez voir les différentes étapes dans la vidéo.

Une semaine avant l’ouverture, les ouvriers travaillaient sur le système de pompage.
C’était autrefois la route principale. Elle va maintenant devenir une route d’accès au pont Nelson Mandela du côté sud de la piste cyclable et du passage sous le pont. L’ouverture de cette partie est prévue pour le printemps 2021.

Il y a environ une semaine, le passage sous le pont semblait presque terminé, mais il a été annoncé seulement un jour avant qu’il serait effectivement ouvert le mardi 1er décembre à 9 heures. Le parcours le long du canal était fermé depuis plus de deux ans (parce que toute la zone va être requalifiée, de site industriel à zone résidentielle). L’itinéraire est enfin ouvert à nouveau. Il reste encore du travail à faire. Il y aura des liaisons entre la voie du canal et le pont Nelson Mandela de chaque côté du pont. Ces liaisons ne pourront être construites qu’après l’achèvement d’un pont entièrement nouveau – parallèle au pont existant. Ce pont sera utilisé pour la logistique entre les différentes parties du centre des conférences d’Utrecht. Grâce à ce pont, les camions et les camionnettes n’auront plus à traverser la route du BRT ni même à emprunter les voies publiques. La partie du pont qui passe juste au-dessus de la piste cyclable est déjà terminée, si bien que le chantier ne présente aucun danger pour les cyclistes. L’ouverture des différentes liaisons est prévue pour le printemps 2021, d’ici là il y a un détour sur le côté nord du pont Nelson Mandela, donc tous ceux qui veulent aller dans n’importe quelle direction peuvent désormais utiliser le passage pour poursuivre leur trajet.

Une fois de plus Utrecht démontre que le vélo est pris au sérieux dans la quatrième ville des Pays-Bas.

Mon portait en vidéo de ce nouveau passage.
Le parcours aller et retour. D’abord en direction du nord (avec un comparatif avant/après) puis en direction du sud.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 3 décembre 2020

    […] un aspect très élégant, propre et donc socialement sûr », socialement sûr et long de 40km, c’est à lire ici (>fr-Jehanne-à-vélo) […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :