Une sortie pour le plaisir à proximité de Bois-le-Duc un soir d’été

Mark Wagenbuur est en vacances mais n’oublie pas ses nombreux lecteurs toujours fidèles au rendez-vous chaque mercredi. Un petit tour à vélo dans les environs immédiats de Bois-le-Duc dans la douceur d’un soir d’été, ça vous tente ?
Voici la traduction de « Recreational evening ride » publié le 5 août 2020 sur Bicycle Dutch.

Pendant que je profite de mes congés d’été, je continue de penser à vous. J’ai réalisé une sortie qui vous offre l’occasion de vous balader virtuellement dans la campagne néerlandaise au coeur de l’été. Il s’agit d’une courte excursion (14,5 km) réalisée avant le dîner, un dimanche soir de juillet, depuis le centre ville de Bois-le-Duc en direction de Saint-Michel-Gestel et retour. Profitez-en !

Point de départ : Markt (la place du marché) juste en face de l’hôtel de ville. Je suis très satisfait de voir à quel point les images sont nettes et détaillées lorsque j’utilise la GoPro.
De nombreuses petites rues du centre ville sont interdites aux voitures (ou c’est tout comme). Cette rue fait l’objet d’une interdiction de stationnement. Les habitants se plaignent que les automobilistes vont beaucoup trop vite lorsqu’ils empruntent cette rue (j’en ai parlé dans un billet).
Même avec la largeur moyenne des voies cyclables aux Pays-Bas, il faut parfois jouer de la sonnette quand les gens en utilisent toute la largeur, comme sur cette piste cyclable bidirectionnelle près de Bois-le-Duc.
Quand on arrive en face, les gens laissent généralement assez d’espace. Il s’agit d’une petite route de campagne qui est également utilisée par les automobilistes, mais leur nombre est bien inférieur à celui des personnes qui circulent à vélo.
J’ai fait le tour d’un bâtiment avant de retourner sur la route pour vous montrer cette belle entrée d’un domaine campagnard récemment restauré. Cette propriété historique s’appelle « Haanwijk« , qu’on pourrait traduire par « Mèche de coq ». Cela explique pourquoi il y a un coq sur le pilier du portail.
De retour sur la route principale, on peut constater que ce domaine est entouré d’un très vieux mur qui est également en cours de restauration.
En vous promenant dans la campagne néerlandaise, vous verrez toutes sortes d’aménagements. Il y a aussi des chemins de terre étroits comme celui-ci. J’étais bien content de ne croiser personne. Il n’est pas possible ici de respecter une distance de 1,5 mètre. Heureusement, le virus n’est pas aussi contagieux à l’extérieur au cours de contacts aussi fugaces.
Cette route est également ouverte à la circulation automobile, mais comme elle ne donne accès qu’à une seule ferme, la circulation est extrêmement basse.
J’ai bien croisé quelques automobiles au cours de ce trajet, mais seulement une poignée et les conducteurs m’ont laissé assez d’espace pour passer en toute sécurité.
Je me suis demandé s’il s’agissait d’un riverain, car je sais que cette route se termine par une borne que l’on ne peut abaisser que si l’on dispose d’un badge.
L’automobiliste n’avait manifestement pas ce badge et la borne est donc restée en place. Quand je me suis retourné après avoir dépassé cette voiture, j’ai vu que la conductrice faisait marche arrière pour effectuer un virage à 180 degrés afin de revenir d’où elle venait. C’est ainsi que l’on maintient un faible volume de circulation, y compris à la campagne.
J’ai fait un petit détour pour longer ce lac (artificiel) où les gens peuvent se baigner et pratiquer d’autres activités de loisirs. Comme il était à peu près l’heure du dîner un dimanche quand je suis passé ici, il n’y avait presque plus personne.
Le petit détour par le lac m’a également conduit là : la meilleure entrée dans Bois-le-Duc avec la cathédrale qui domine les champs qui s’étendent jusqu’au pied des anciens remparts de la ville. De manière surprenante, le « centre » historique de la ville se trouve en fait à la limite sud de Bois-le-Duc.
De retour en centre ville, il y avait à nouveau du monde dans les rues ; beaucoup de gens dînaient dehors.
Y compris sur la place du marché près de l’hôtel de ville. Ce qui signifie que je suis revenu à mon point de départ. Une promenade vespérale très agréable.
La vidéo de la semaine : un petit tour estival récréatif de 45 minutes.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Nicolas Pressicaud dit :

    Mais où sont passées les voitures en centre-ville ? Quel changement par rapport aux villes françaises équivalentes ! En France, il n’y a que pendant le confinement qu’on a vu un peu ça. Cela donne envie d’aller y faire un tour et c’est un objet de visite technique à proposer aux services voirie – circulation – déplacements de nos municipalités et agglomérations.

    • Le fait qu’on soit un dimanche en juillet joue peut-être. Beaucoup de Néerlandais sont partis en vacances (en France ! 🙂 ).
      Je suis néanmoins frappé par le fait que dans la rue du début – dont il nous dit qu’on y a supprimé le stationnement – aucune voiture ne soit arrêtée à cheval sur le trottoir. Chez nous le dimanche, ce type de stationnement illégal est un peu le sport national…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :