La voie verte la plus grise de France

Qu’on me pardonne ce titre putaclic à souhait. Il y a certainement d’autres voies vertes bien grises ailleurs en France. Mais celle-ci, à Saint-Jean-de-la-Ruelle, coincée entre sortie d’autoroute, zone commerciale et tangentielle, accuse un profil de grisitude particulièrement prononcé. Et si vous estimez que j’ai forcé le trait en sortant en reportage par un temps de Toussaint, libre à vous d’organiser un pique-nique là-bas pour la Saint-Jean – après tout, c’est le saint patron commercial du lieu1.

La dernière touche

Près de 650 000 euros ont été dépensés par la métropole pour « d’importants travaux de sécurisation des circulations piétonne et cyclable » avenue Pierre Mendès France2. C’était, semble-t-il, l’ultime étape des travaux qui ont suivi l’extension du centre commercial en 20153. A l’époque, le journal municipal de Saint-Jean-de-la-Ruelle écrivait4 :

« Alors que les travaux d’extension du centre commercial ont débuté, il apparaît indispensable de prévoir la réhabilitation de l’avenue Pierre Mendès France, artère qui appartient au domaine de voirie de l’AgglO. C’est dans ce sens que le Maire et les élus de Saint Jean de la Ruelle qui siègent au conseil de l’AgglO ont demandé, lors du vote du projet d’agglomération, que cette avenue, au trafic important, et qui relie la rocade à la rue de la Mouchetière, soit refaite afin de s’harmoniser avec l’extension d’Auchan. »

Et quoi de mieux qu’une voie verte pour s’harmoniser avec la verditude du nouveau « strip mall » (sic)5 ?

Le long de l’avenue Pierre Mendès France, en orange foncé, la partie créée récemment.

Astuce d’aménageur

Il a déjà été question de voie verte grise sur ce blog – jeu de mollet irrésistible – à l’occasion de la découverte du mail boulevard Alexandre Martin. Comme précisé à l’époque, une voie verte peut très bien être aménagée en environnement urbain. Dans sa fiche de 2013 intitulée « La voie verte, maillon d’un réseau cyclable urbain et piéton » l’ex-Certu devenu Cerema précise cependant à plusieurs reprises qu’ « un trottoir ne peut pas être assimilé à une voie verte ». Et pour cause, le code de la route la définit comme une « route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés ». C’est donc mis en gras dans la fiche :

« La notion de « route » confirme d’ores et déjà que la voie verte doit être considérée comme une emprise indépendante en site propre et non comme une dépendance d’une voie existante : par exemple, un trottoir ne peut pas être considéré comme une voie verte. »

Après le poids des mots, le choc des photos.

Le long de l’avenue Pierre Mendès France

À l’extrémité ouest de l’avenue, point de départ de la nouvelle voie verte, est située la station de tram « trois fontaines » et son parc-relais sécurisé pour les vélos :

Le trottoir élargi La nouvelle voie verte en perspective :

Ça a de la gueule, hein ?
Évidemment, à chaque arrivée de tram, la voie verte devient impraticable à vélo.
Des pictos discrets pour rappeler que, oui oui, les cyclistes ont le droit de circuler sur ce trottoir.

Au milieu de l’itinéraire qui fait un petit kilomètre se trouve le carrefour central d’accès à la zone commerciale. En vertu du panneau « fin de voie verte », le cycliste est censé mettre pied à terre :

Seule partie un peu moins grise et réellement arborée : les abords du groupe scolaire François Mitterand qui fête ses cinquante et un ans6 :

Au niveau des Salmoneries, un quartier prioritaire de la politique de la ville, c’est ceinture et bretelles avec les panneaux fin de voie verte et stop – ce bon vieux stop :

Rien n’a été fait pour aligner les deux morceaux de voie.

Le passage sans doute le plus dangereux du parcours : traverser la voie d’insertion vers la tangentielle dont le rayon de courbure est optimisé pour l’accélération, avec les véhicules dans le dos7 !

À l’extrémité est de l’avenue, on arrive sur la rue Henri Pavard et sa délicate touche de politique du pochoir :

L’autre astuce : l’aire piétonne !

En selle !

Si le cœur vous en dit, vous pouvez virtuellement parcourir cette voie verte à hauteur de guidon, d’abord d’ouest en est, perspective sur le centre commercial à main gauche :

Puis, si vous appréciez cette ambiance de rocade, d’est en ouest, centre commercial à main droite, au son d’une musique sautillante de Josh Woodward :

Notes

  1. Difficile de ne pas lire Autoshopping en jetant un œil au (nouveau) nom du centre commercial : Aushopping Saint-Jean. Est-ce à cause de l’omniprésence automobile des lieux ? Question toute rhétorique.
  2. « Zoom sur les travaux de voirie lancés cet été », La République du Centre, 3 septembre 2019.
  3. « Auchan va pouvoir s’agrandir dans la zone des Trois-Fontaines », La République du Centre, 4 janvier 2014.
  4. « L’extension du parc d’activités commerciales des Trois Fontaines a débuté« , Les Nouvelles, n° 118, janvier 2015.
  5. « On a déjà ouvert des strip-mall, mais avec cette architecture (promenade, pergola) et cette végétalisation (plus de 100 arbres ont été plantés, une prairie créée), c’est une première qui va faire école ! Il est fini le temps où on posait des cubes : désormais, on embellit l’entrée de ville. » Ainsi s’exprimait le directeur opérationnel de sites d’Immochan (« L’extension du centre commercial Auchan ouvre ce mercredi à Saint-Jean-de-la-Ruelle », La République du Centre, 7 octobre 2015).
  6. « Le groupe scolaire François-Mitterrand a 50 ans », La République du Centre, 14 octobre 2019.
  7. Ce n’est pas là qu’un gamin s’est fait renverser tout récemment sur l’avenue mais on ne peut s’empêcher d’y penser (« L’enfant renversé à Saint-Jean-de-la-Ruelle toujours hospitalisé dans un état grave, le conducteur entendu par la police », La République du Centre, 24 octobre 2019).

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. janpeire dit :

    Bravo pour le reportage. C’est la première fois que je visualise la bêtise municipale et magapopolitaine dans le sens « est vers ouest », quasi sans symbolisme politique même si présentement c’est se rendre dans un temple des maladies civilisationnelles.
    Les rares fois où j’ai du passer par là, depuis la rue Pavard, je reste sur la chaussée. Côté cycliste du point de vue, nombreux sont ceux qui font ainsi, des jeunes, des vieux, des femmes.
    Dans l’autre sens, celui de la circulation des véhicules, et le vélo en est un, le trottoir, car c’est un trottoir et rien de plus, n’est en rien confortable et sécurisant. Mais, « c’est mieux que rien » a été dit lors d’une rencontre avec les techniciens de la mégalopole, « vous allez voir, quand ce sera terminé, ça va être cyclable » a été dit par le type qui est censément s’occuper de la politique du vélo dans l’agglomération d’Orléans.

    La mairire de St Jean ne brille pas pour sa politique en faveur du vélo — les fumeux « déplacement doux » — et est une adepte du panneau « voie verte » sur le trottoir, par exemple au niveau de la bibliothèque, ou du panneau positionné en haut d’escalier, pont de l’Europe par exemple.

  2. Yann d'Orléans dit :

    Un aménagement bikewashing rien de plus. Je n’ai jamais vu un cycliste dessus. Cela sert uniquement à respecter la risible loi LAURE sans opposer la voiture et les autres modes de déplacements.

    Un aménagement qui sert à faire augmenter le kilométrage d’infras cyclables dans l’agglomération. C’est toujours bon pour mettre en avant son bilan vélo.

    D’ailleurs Saint Jean de la Ruelle n’en est pas à son coup d’essai en matière de voie verte farfelue. Il y a aussi le microscopique passage sous le pont de Tours.

    Voie verte pont de Tours Saint-Jean-de-la-Ruelle

    Que messieurs Carré, Bonneau et Malinverno viennent à vélo dessus avec leurs enfants ou petits enfants et nous en reparlerons.

  3. V-LO dit :

    Tristitude absolue du lieu.
    Merci Jeanne pour vous être aventurée à Autoland. Je ne savais même pas qu’il était possible d’y faire circuler son 2 roues… 🙂

  4. laurentb dit :

    J’habite dans le coin, je pratique cette route à pied et en voiture, jamais à vélo.
    A vélo, je préfère largement passer par le chemin de Chaingy.

    Yann d’Orléans, je peux t’affirmer qu’il y a du passage de cycliste sur cette « voie verte », ce sont principalement des enfants, parents avec enfants ou des personnes roulant très prudemment. Je ne vois que peu de vélo sur les parties routières, de par le danger des intersections, changement de voies.

    Concernant l’arrivée sur la rue Henri Pavard. Je sais que nombre de personnes traversent alors que le feu piéton est au rouge (que ce soit à pied ou à vélo). Ce passage est pour moi l’un des plus dangereux à l’état naturel (càd sans travaux), car l’entrée du passage est dans un endroit masqué par le bosquet isolant de la tangentielle. L’automobiliste qui arrive, ne voit le passage qu’en entrant dans le virage. Même si certains fada prennent le virage à forte vitesse, il est rarement pris à plus de 30km/h, ce qui laisse une distance de freinage assez faible.

    Concernant le carrefour d’entrée de Auchan, sur la partie route venant d’Ingré, il y a une mauvaise lecture des flux d’orientation lors du passage de 2 à 3 voies, La voie de gauche devient la voie pour rentrer dans l’espace commercial et une nouvelle voie à droite est créée pour aller à droite ou tout droit. Cette lecture est clairement pas intuitive pour nombre d’automobiliste. Des riverains ont déjà fait cette remontée, il y a donc fort à parier qu’il va y avoir un nouveau panneau pour indiquer ces flux qui devrait donc être posé … sur la voie verte.

    • Yann d'Orléans dit :

      Hello laurentb,

      Je suis passé par là hier en voiture et il y avait un vélo vers le passage piéton feu rouge au niveau de l’arrêt de tram. Le cycliste a dû poser pied à terre à cause de l’affluence de piétons. Et il a eu raison de procéder ainsi.

      Je suis comme toi, je passe par le chemin de Chaingy. J’avais d’ailleurs filmé le trajet.

      https://youtu.be/0jNVQA-9lhI

      Je viens de rejeter un œil à celle-ci et le trottoir a été quand-même élargi. Petite séquence avant/après.

      trottoir avenue Pierre Mendès France avant les travaux

  1. 4 novembre 2019

    […] y a peu, Jehanne à vélo vous transportait à travers ce billet (>fr-voie vert de gris) vers la zone de St Jean la […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut
%d blogueurs aiment cette page :