Versailles : la vie de château à vélo ?

Dire qu’à 130 années près, Louis XIV aurait pu chevaucher une draisienne dans les jardins à la française du château de Versailles – à la grande admiration de la Cour n’en doutons pas. Plaisante uchronie qui nous permettrait d’admirer aujourd’hui un exemplaire de l’invention de Karl Drais doré à la feuille dans les collections de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles. Hélas il faut se contenter aujourd’hui de tarifs de location de vélo dorés sur tranche dans le parc du château1, à moins de venir avec sa propre monture. Ce qui est une bonne idée dans la mesure où la ville de Versailles est jugée plutôt cyclamicale dans le baromètre vélo de la FUB2. Retour en quelques photos sur une trop courte excursion.

Près du domaine

Versailles_atelier_mobile
Un atelier vélo mobile sur la place du marché. Un bon signe.
Versailles_sas_vélo
Un (grand) sas vélo respecté.
Versailles_perspective_cyclable
Des allées larges, ça aide pour créer des itinéraires cyclables.
Versailles_vélo_pub
Une franchise de restauration (présente à Orléans) fait sa pub via un vélo.

Quelques vélos aperçus :

Côté aménagement du très bon et du moins bon en deux clichés :

Versailles_sortie_bande-cyclable
Stationnement latéral (sur des pavés, c’est Versailles !) et sortie de bande cyclable hasardeuse rue Robert de Cotte.
Versailles_DSC_protégé
Un DSC protégé dans le virage rue Maurepas. Exemplaire.

Pour éviter la foule qui se presse toujours aux portes du château, Jeanne s’est dirigée vers le boulevard de la Reine qui, au nord du château, permet d’entrer dans le parc sans faire la queue3.

Versailles_panneau
Un panneau qui fait sens. La chaussée contiguë est en zone 30.

Au sein du vaste domaine

L’accès au parc du château est gratuit.

Versailles_cyclotouristes
Deux cyclotouristes font une pause à l’entrée du domaine.

Des tours-opérateurs proposent des virées collectives à Versailles à vélo4.

Versailles_FatTireTour
Fat Tire Tours
Versailles_BlueBikeTours
Blue Bike Tours

Il est possible de louer des vélos dans le parc. Ce qui est un bonne chose car le domaine est tellement vaste que le découvrir à pied relève presque de la grande randonnée. Rouler à vélo est cependant interdit dans les jardins près du château (toujours gratuits d’accès) et dans le domaine du Petit et du Grand Trianon (dont l’accès est payant). Seuls sont autorisés à rouler dans les jardins des « petits véhicules électriques » pouvant transporter jusqu’à quatre personnes. Ils ressemblent à de grosses voiturettes de golf et n’avancent pas – semble-t-il – à plus de 6 km/h. À 32 € la première heure, puis 8 € par quart d’heure supplémentaire, ça fait cher la chaise à porteurs.

Versailles_Segway
Côté mobilité, les Segways continuent de s’incruster. À 35 euros de l’heure.
Versailles_Grand_Canal2
Au bout du Grand Canal, tranquillité assurée.

Voir grand

Versailles_orangerie
La galerie principale de l’orangerie vidée de ses arbustes en pot ferait un splendide garage à vélos.

Se rappeler au bon souvenir

Dans l’enceinte du château est installé le « Grand café d’Orléans ». Celui de la ville ou celui de la « maison d’Orléans » ? Dans tous les cas, un signe qu’il est temps pour Jeanne de retourner chez elle pour de nouvelles aventures vélocipédiques !

Versailles_Grand_Café_d'Orléans
Clin d’œil.

Notes

  1. Les tarifs consultables sont ici.
  2. « Versailles : la petite reine couronnée dans la cité royale », Le Parisien, 25 mars 2018.
  3. La carte du domaine.
  4. « Le parc du Château de Versailles… à vélo ! », Le Parisien, 20 août 2016.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. janpeire dit :

    La mention du panneau « accès grille de la reine » est très agréable à lire, cela change des « roulez au pas » à l’impératif.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll Up
%d blogueurs aiment cette page :