Envahissement de l’espace public : le phénomène GCUM

Au fur et à mesure que les infrastructures cyclables se développent, un phénomène que quelques esprits facétieux du Web ont dénommé « GCUM » prend également de l’ampleur (« Garé Comme Une Merde », voir par exemple ce compte Twitter pour de nombreux exemples illustrés). Parfois seulement agaçante, mais souvent dangereuse, la présence immobile de véhicules motorisés sur des portions de l’espace public qui ne leur sont pas destinées touche bien évidemment notre vaste métropole. Lire la suite

Une courte histoire de priorité

Notre bonne ville d’Orléans n’a pas été la dernière à mettre en place des double-sens cyclables (DSC) plus couramment appelés « contre-sens cyclable » (si vous souhaitez approfondir le sujet, la Direction Territoriale Sud-Ouest (DTerSO) du Cerema propose un très bon diaporama). Et depuis 2010, c’est la règle dans toutes les rues en zone 30. On peut cependant déceler ici et là des approximations dans leur mise en oeuvre. Jeanne a connaissance de deux DSC que les services de la voirie ont choisi d’arrêter avant la prochaine intersection. Lire la suite

Traquenard sur le boulevard

C’est JP qui m’avait alerté mi-décembre via un billet de son blog. La Rép annonçait que le boulevard Guy-Marie Riobé, équipé dans les deux sens de circulation de bandes cyclables, allait connaître le type d’aménagement qu’on aimerait voir disparaître dans la métropole : le (dé)tour de trottoir. Et tout ça pour permettre aux supporters de se garer les soirs de matchs au palais des sports sans trop embêter les riverains. Lire la suite

428 est un chiffre magique

Les créateurs de l’application Géovélo ont eu l’heureuse idée de publier un autre site intitulé www.amenagements-cyclables.fr. Il permet de chiffrer la longueur des différents types d’aménagements cyclables (bande, piste, voie verte etc.) sur une zone géographique donnée. Pour le moment les échelons proposés sont le pays, la région, le département et la commune. Lire la suite

Orléans Métropole entre deux rives

Ruse de journaliste ou hasard du calendrier médiatique, se sont télescopés dans La République du Centre deux sujets qui méritent d’être rapprochés : le dévoilement du projet de téléphérique pour équiper le futur (et grandiose) quartier Interives et ce qu’on pourrait qualifier de droit de suite sur la question de la traversée cycliste de la Loire au niveau du pont George-V.  Lire la suite