La plus longue piste cyclable arc-en-ciel du monde est à Utrecht

Utrecht a dessiné un arc-en-ciel sur lequel on peut pédaler !
Voici la traduction de « The world’s longest rainbow cycle path is in Utrecht » publié le 16 juin 2021 sur Bicycle Dutch.


Utrecht a inauguré la plus longue piste cyclable arc-en-ciel du monde, juste à temps pour le mois international des fiertés. Longue de plus de 570 mètres, la piste arc-en-ciel traverse le cœur du campus universitaire et constitue un symbole positif de la diversité et de l’inclusion. C’est un rêve devenu réalité pour l’étudiant qui en a eu l’idée.

Cette piste cyclable très fréquentée traverse le cœur du campus de l’université d’Utrecht, parallèlement à la ligne de tram vers l’hôpital universitaire.

Utrecht veut être une ville cyclamicale de classe mondiale et elle s’en sort très bien selon plusieurs classements, comme celui, récent, de People for Bikes et celui, plus ancien, d’une compagnie d’assurance en 2019, qui ont tous deux classé la ville au premier rang. Avec la plupart des éléments de base réalisés, une ville peut commencer à faire des choses exceptionnelles comme construire une piste cyclable sur le toit d’une école ou avoir le plus grand garage à vélos du monde. Aujourd’hui, une nouvelle chose peut être ajoutée à la liste des infrastructures cyclables exceptionnelles d’Utrecht : la ville a ouvert la plus longue piste cyclable arc-en-ciel du monde. La piste d’Utrecht est plus longue de 70 mètres que celle du précédent détenteur du titre, qui serait la piste arc-en-ciel d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, qui passe également près d’un campus universitaire.

Pendant les travaux de peinture, la piste a dû être fermée pour que la peinture puisse sécher. Les travaux ont commencé le lundi et se sont terminés le jeudi. Le vendredi, la piste a été nettoyée et rouverte à la circulation.

C’est un étudiant de l’université des sciences appliquées d’Utrecht qui a eu cette idée, qu’il a présentée dans une lettre ouverte en janvier dernier. Elias van Mourik (22 ans) a demandé à l’université « un symbole coloré dans le parc scientifique d’Utrecht pour montrer son soutien à la diversité et à l’inclusion ». La lettre a été cosignée et soutenue par un certain nombre d’institutions, quelques particuliers et même un membre du conseil municipal. L’université a rapidement soutenu l’initiative. La directrice des sites du campus, Fiona van ‘t Hullenaar, y a vu une occasion de « montrer au monde qu’à l’université d’Utrecht, on peut être qui on veut ! ».

De la rubalise a été utilisée pour délimiter la piste cyclable. La piste avait l’air impeccable lorsqu’elle a été ouverte. Apparemment, personne ne l’a traversée alors que la peinture était encore fraîche.

Le chemin coloré de 570 mètres de long commence par un drapeau arc-en-ciel peint de 8 mètres de long. Cette version du drapeau de la fierté reprend les couleurs du drapeau transgenre en y ajoutant des bandes noires et brunes en chevron. Ces deux dernières couleurs représentent les communautés LGBT de couleur marginalisées, les membres de la communauté décédés du VIH/sida et ceux qui vivent actuellement avec le VIH/sida. Le reste du chemin comporte les six couleurs habituelles de l’arc-en-ciel, mais aussi les bandes noires et brunes ajoutées.

Les panneaux d’information du parc scientifique d’Utrecht présentent déjà une bande très colorée. Certains des bâtiments sont également très colorés. Avec tout le vert de la végétation, cela donne à la zone un aspect très convivial.

Les deux universités et l’hôpital universitaire (UMC) ont travaillé ensemble pour réaliser la piste cyclable arc-en-ciel. L’arc-en-ciel a beau être le symbole de la communauté LGBT+, les institutions souhaitent cependant que la piste soit synonyme d’inclusion et de diversité au sens le plus large possible. Selon Elena Valbusa, responsable de la diversité à l’université des sciences appliquées d’Utrecht, il s’agit d’indiquer clairement que « tout le monde peut être soi-même et est le bienvenu dans le parc scientifique d’Utrecht », ce à quoi elle ajoute : « Peu importe la couleur, l’orientation sexuelle, l’origine culturelle, le handicap ou le revenu de vos parents. Nous préférons considérer l’être humain, avec les talents et les qualités propres à chacun et la manière dont nous pouvons les développer davantage. »

Deux couleurs supplémentaires ont été ajoutées aux couleurs standard de l’arc-en-ciel. Le noir et le marron pour représenter les communautés LGBT de couleur marginalisées, les membres de la communauté décédés du VIH/sida et ceux qui vivent actuellement avec le sida.

Ce parcours s’inscrit dans le cadre de plusieurs initiatives, explique Janneke Plantenga, qui est doyenne à la diversité de l’université d’Utrecht : « Au sein de l’Université des sciences appliquées d’Utrecht, de l’Université d’Utrecht et de l’UMC Utrecht, il existe déjà plusieurs initiatives dans le domaine de la diversité et de l’inclusion, mais nous trouvons que c’est une bonne occasion d’organiser également un certain nombre d’activités. L’idée est, par exemple, d’organiser une série de conférences. Ou de raconter les histoires que la piste cyclable symbolise dans une série de podcasts. Dans les mois à venir, nous détaillerons tout cela. Nous sommes déterminés à en tirer le maximum tous ensemble. »
Cela pourrait en effet être nécessaire. Le projet a également suscité quelques critiques. Dans un article, il est noté que l’Université d’Utrecht n’est par exemple même pas en mesure d’ajuster les pronoms dans ses systèmes d’information, ce qui conduit à des salutations en « monsieur » ou « madame ». Selon l’article, l’université n’est pas non plus très inclusive pour les personnes handicapées. La situation serait même pire pour les employés que pour les étudiants.

Au début du chemin, le drapeau arc-en-ciel a été peint sur la piste cyclable. Il mesure 8 m de long.

Les couleurs ont été peintes sur la voie existante en quelques jours seulement. Les gestionnaires de voirie ont dû travailler avec des couleurs plutôt inhabituelles, mais ils étaient très enthousiastes. L’un d’eux a déclaré dans une vidéo qu’il était fier de faire partie du projet. On le constate lorsqu’il lève le pouce en s’exclamant : « Ça va être génial ! »

Le chemin arc-en-ciel d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, a été ouvert en 2017 et mesure près de 500 mètres de long. Il était jusqu’à présent le plus long du monde, dit-on.

Le chemin peut être utilisé depuis vendredi après-midi dernier et il attire beaucoup d’attention. De nombreuses personnes ont pris des photos et des selfies, pour le plus grand plaisir de son initiateur Elias. Dans le journal néerlandais pour enfants, il a déclaré au journaliste, lors d’une interview sur place (alors qu’il n’était pas encore complètement nettoyé), qu’il trouvait incroyable que ce projet soit concrétisé. Il espère que cela incitera les gens à se parler pour améliorer leurs connaissances sur la diversité et l’inclusion. Le simple fait de rouler sur le sentier le rendait heureux : « C’est une grande réussite ! ».

Elias van Mourik (22 ans), à l’initiative du projet, sur la piste cyclable arc-en-ciel avant l’ouverture et avant le nettoyage final. « Elle brillera encore plus, plus tard ! »
Extrait du reportage du journal télévisé néerlandais pour enfants.
Mon portrait vidéo de la piste arc-en-ciel.
Le parcours de la piste, aller/retour.
Depuis les Pays-Bas, où, en 2013, 93 % de la population estimait que les homosexuels doivent vivre leur vie comme ils le souhaitent, il est stupéfiant de constater les différences d'acceptation de la diversité et de l'inclusion dans des pays pourtant géographiquement si proches de nous. Quelques jours seulement après qu'Utrecht a célébré l'ouverture de cette voie, la Hongrie, également membre de l'UE, a adopté une loi anti-LGBT. En Pologne, autre membre de l'UE, les droits des LGBT sont menacés depuis bien plus longtemps. Même les Pays-Bas ont glissé à la 12e place du classement des 49 pays européens. Les droits des gays et des lesbiennes ont été bien garantis dans ce pays, mais ce n'est pas encore le cas pour les questions liées au genre. ILGA Europe recommande les améliorations suivantes pour les Pays-Bas : mettre en œuvre des politiques plus spécifiques en matière de crimes et de discours haineux, élaborer un cadre juridique équitable et transparent pour la reconnaissance légale du genre et interdire les interventions médicales sur les mineurs intersexués.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 21 juillet 2021

    […] du trajet sur la piste cyclable arc-en-ciel. La ligne de tramway n’était pas encore opérationnelle la dernière fois que j’ai […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :